Agriculture et Agroalimentaire Canada



Agriculture et Agroalimentaire Canada

09 nov. 2012 15h11 HE

Les ministres Ritz et Paradis rencontrent des producteurs et transformateurs du Québec

MANSEAU, QUÉBEC--(Marketwire - 9 nov. 2012) -

Note aux rédacteurs : Il y a une photo associée à ce communiqué de presse

Cette semaine, le ministre de l'Agriculture, Gerry Ritz, et Christian Paradis, ministre de l'Industrie et ministre d'État (Agriculture), ont rencontré des membres de l'industrie agricole et agroalimentaire du Québec pour discuter de divers sujets dont les avantages de la nouvelle politique agricole du Canada, Cultivons l'avenir 2.

« Le gouvernement du Canada est déterminé à aider les producteurs et les transformateurs canadiens du Québec à prospérer et à demeurer compétitifs, a déclaré le ministre Ritz. Cultivons l'avenir 2 est l'une des façons dont notre gouvernement contribue à placer l'industrie en position de répondre aux défis et de tirer profit des possibilités futures. »

En plus du maintien du généreux financement pluriannuel des programmes de gestion des risques de l'entreprise, Cultivons l'avenir 2 prévoit plus de 3 milliards de dollars d'investissements dans des initiatives stratégiques visant l'innovation, la compétitivité et le développement des marchés. Cultivons l'avenir 2 est un important partenariat fédéral, provincial et territorial dont le but est d'accroître la productivité, la rentabilité et la compétitivité du secteur afin de garantir sa prospérité à long terme. La plus grande flexibilité laissée aux provinces dans Cultivons l'avenir 2 aidera aussi les producteurs et transformateurs du Québec à régler des problèmes particuliers et à tirer profit des avantages régionaux.

« Le secteur agricole et agroalimentaire joue un rôle primordial dans la force de notre économie, car il génère des emplois, stimule la croissance et favorise les investissements, a ajouté le ministre Christian Paradis. Notre gouvernement continuera d'aider les producteurs et les transformateurs, au Québec et partout au Canada grâce à Cultivons l'avenir 2. »

Durant leur visite, les ministres Ritz et Paradis ont eu des réunions avec l'Union des producteurs agricoles, l'Association des producteurs de canneberges du Québec et la Fédération des producteurs de porcs du Québec (FPPQ). Ils ont aussi eu l'occasion de visiter les exploitations de VegPro International, à Sherrington, au Québec, et de Canneberges Atoka, à Manseau, au Québec.

Leurs discussions avec la FPPQ s'ajoutent aux travaux entrepris par les gouvernements fédéral et provinciaux avec l'étroite collaboration du Conseil canadien du porc et d'autres intervenants du secteur porcin afin d'évaluer clairement les problèmes que connaît ce secteur au Canada. Les ministres ont aussi discuté des nombreuses initiatives sur lesquelles les gouvernements fédéral et provinciaux ainsi que l'industrie se sont entendus afin d'aider rapidement le secteur du porc à faire face aux contraintes financières à court terme.

Après un certain nombre de discussions au téléphone, le ministre Ritz a aussi rencontré son nouvel homologue québécois, M. François Gendron, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec. Le ministre Ritz lui a souhaité la bienvenue à son poste et a exprimé le souhait de poursuivre une étroite relation de travail.

Les ministres fédéral et provincial collaborent afin d'aider les éleveurs du Québec à faire face aux effets de la sécheresse. Les producteurs touchés par la sécheresse au Québec ont accès au soutien disponible par l'intermédiaire des programmes de gestion des risques de l'entreprise, plus précisément Agri-protection, Agri-stabilité et Agri-investissement. Ces programmes sont la principale source d'aide gouvernementale pour faire face aux pertes de production et de revenu découlant de conditions climatiques extrêmes. De plus, le gouvernement fédéral a désigné un certain nombre de régions parmi les plus durement touchées au Québec pour les rendre admissibles à se prévaloir de la disposition de la Loi de l'impôt sur le revenu sur le report de l'impôt pour les éleveurs. Cette disposition autorise les agriculteurs qui vendent une partie de leur troupeau d'élevage à cause de la sécheresse dans ces régions désignées à reporter une portion de leurs recettes à l'année suivante. Les gouvernements fédéral et provincial s'emploient à déterminer si une initiative pourrait être financée par le cadre Agri-relance.

Pour en apprendre davantage sur Cultivons l'avenir 2, consulter le site www.agr.gc.ca/Cultivonslavenir2.

Pour en savoir davantage sur les initiatives visant à aider le secteur porcin, consulter le site : http://www.agr.gc.ca/cb/index_f.php?s1=n&s2=2012&page=n121024i.

Pour voir la photo associée à ce communiqué, veuillez visiter le lien suivant : http://media3.marketwire.com/docs/Agriculture.jpg.

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Ottawa (Ontario)
    613-773-7972
    1-866-345-7972

    Margaux Stastny
    Directrice des communications
    Cabinet du ministre d'Etat (Agriculture)
    613-995-1007

    Jeffrey English
    Attaché de presse
    Cabinet de l'honorable Gerry Ritz
    613-773-1059