Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

18 mai 2016 08h15 HE

Les mises en chantier à Regina seront en baisse en 2016 et en légère hausse en 2017

REGINA, SASKATCHEWAN--(Marketwired - 18 mai 2016) - Selon l'édition du printemps 2016 du rapport Perspectives du marché de l'habitation, Regina diffusée aujourd'hui par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), le nombre de mises en chantier d'habitations dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Regina devrait se situer entre 1 180 et 1 470 en 2016 et entre 1 240 et 1 530 en 2017.

« En 2016, les constructeurs locaux continueront de composer avec des conditions économiques moins favorables en dirigeant la nouvelle demande vers leurs stocks de logements achevés et invendus, ce qui limitera les mises en chantier. L'amélioration graduelle des conditions économiques et l'écoulement des stocks devraient entraîner une modeste hausse des mises en chantier en 2017 », a déclaré Goodson Mwale, analyste principal de marché à la SCHL pour la Saskatchewan.

Selon les prévisions, les mises en chantier de maisons individuelles à Regina se situeront entre 580 et 670 en 2016, puis entre 590 et 680 en 2017. « Après deux ans de fortes baisses, les mises en chantier de maisons individuelles devraient rebondir en 2016. Comme les niveaux de production étaient très bas cependant, les gains attendus ne seront pas suffisants pour dépasser la production de 2012-2013. L'important écart de prix entre les copropriétés et les maisons individuelles représentera un obstacle pour ce secteur au cours de l'horizon prévisionnel. Une légère augmentation est tout de même prévue pour 2017 », a affirmé Goodson Mwale.

Les mises en chantier de logements collectifs ont déjà reculé de 28,5 %, pour se chiffrer à 1 084 en 2015, mais c'est tout de même ce segment qui fera le plus les frais du ralentissement de la construction résidentielle cette année à Regina. Il faut s'attendre à ce que les mises en chantier de logements collectifs se chiffrent entre 690 et 720 en 2016 et entre 730 et 770 en 2017. « L'effet combiné des faibles conditions du marché de l'emploi et de l'abondance des stocks retardera le début des travaux sur certains ensembles de logements collectifs cette année. L'an prochain, une amélioration graduelle des perspectives économiques permettra une légère augmentation de la production de logements collectifs », a ajouté M. Mwale.

Les ventes MLS® à Regina devraient rester relativement stables cette année. Elles se situeront entre 3 330 et 3 470 unités en 2016, puis augmenteront légèrement pour se chiffrer entre 3 380 et 3 520 en 2017. Les risques de baisse qui persistent en raison de la baisse du cours du pétrole ont ralenti la croissance de l'emploi et l'immigration nette dans la région. Par conséquent, la demande devrait être relativement stable cette année sur le marché de la revente de Regina, mais augmenter légèrement l'an prochain quand les conditions économiques vont s'améliorer.

Les prévisions situent le prix MLS® moyen à Regina entre 306 000 $ et 314 100 $ en 2016 et entre 310 400 $ et 318 600 $ en 2017. Le marché devrait continuer de favoriser les acheteurs, ce qui exercera une pression à la baisse sur les prix des habitations cette année. Toutefois, les conditions du marché devraient s'améliorer l'an prochain : la demande devrait se ressaisir quelque peu, ce qui favorisera une légère hausse des prix.

En tant qu'autorité en matière d'habitation au Canada, la SCHL contribue à la stabilité du marché de l'habitation et du système financier, elle vient en aide aux Canadiens dans le besoin et elle fournit des résultats de recherches et des conseils objectifs aux gouvernements, aux consommateurs et au secteur de l'habitation du Canada.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez consulter le site Web de la SCHL à www.schl.ca ou suivez-nous sur Twitter, YouTube, LinkedIn et Facebook.

Données supplémentaires disponibles sur demande

Renseignements