Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

26 oct. 2015 08h15 HE

Les mises en chantier d'habitations diminueront à Winnipeg en 2016 et en 2017

WINNIPEG, MANITOBA--(Marketwired - 26 oct. 2015) - Selon l'édition de l'automne 2015 du rapport Perspectives du marché de l'habitation, Winnipeg diffusée aujourd'hui par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), le nombre de mises en chantier d'habitations dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Winnipeg devrait descendre à 3 925 en 2015, à 3 800 en 2016 et à 3 750 en 2017.

« Les mises en chantier d'habitations continueront de diminuer en regard du sommet atteint en 2013 durant la période à l'étude. L'accroissement des stocks de logements collectifs incitera les constructeurs à réduire leur production en 2016 et 2017, ce qui annulera la légère hausse d'activité observée dans le segment des maisons individuelles », a déclaré Lai Sing Louie, économiste régional à la SCHL pour la région des Prairies.

D'après les projections, les mises en chantier de maisons individuelles diminueront pour se chiffrer à 1 575 en 2015, en raison de l'accroissement des stocks et de la concurrence accrue livrée par le marché de la revente. En 2016, elles augmenteront pour se fixer à 1 600. « Le repli de l'activité en 2014 et en 2015 entraînera une réduction des stocks d'unités achevées et non écoulées, ce qui incitera les constructeurs à accélérer légèrement leur cadence de production en 2016. Selon les prévisions, la croissance continue de l'emploi et la forte migration soutiendront une modeste augmentation des mises en chantier en 2017, à 1 650 logements », a ajouté M. Louie.

Les mises en chantier de logements collectifs (jumelés, maisons en rangée et appartements) sont en voie de diminuer pour une deuxième année de suite, après avoir atteint un sommet en 2013. Comme les achèvements continuent de dépasser les écoulements, les stocks atteindront des niveaux record, ce qui incitera les constructeurs à réduire leur production durant la période à l'étude. Dans l'ensemble, le rythme des mises en chantier dans ce segment ralentira pour s'établir à 2 350 en 2015, à 2 200 en 2016 et à 2 100 en 2017.

Les prévisions indiquent que les ventes MLS® monteront à 12 300 en 2015, à 12 400 en 2016 et à 12 500 en 2017. Les reventes continueront de progresser au même rythme que la population et l'emploi durant l'horizon prévisionnel, et augmenteront de près de 1 % en 2016 et en 2017. Les niveaux élevés de la migration nette continueront d'avoir une incidence positive sur la demande de logements, car les nouveaux immigrants accéderont à la propriété.

Dans la RMR de Winnipeg, la conjoncture du marché demeurera équilibrée durant la période à l'étude et la croissance du prix MLS® sera moins forte. On s'attend à ce que le prix de revente moyen s'élève à 278 000 $ en 2015, ce qui représente une progression de 1,7 % en glissement annuel. Des hausses modestes de 1,4 % sont prévues en 2016 et en 2017; le prix moyen s'établira donc à 282 000 $ et à 286 000 $, respectivement, ces deux années.

En tant qu'autorité en matière d'habitation au Canada, la SCHL contribue à la stabilité du marché de l'habitation et du système financier, vient en aide aux Canadiens dans le besoin et fournit des résultats de recherches et des renseignements objectifs aux gouvernements, aux consommateurs et au secteur de l'habitation du Canada.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site www.schl.ca ou composer le 1-800-668-2642. Les rapports standards d'analyse de marché que produit la SCHL peuvent être téléchargés gratuitement à partir du www.schl.ca/marchedelhabitation.

Suivez la SCHL sur Twitter @SCHL_ca

Données supplémentaires disponibles sur demande

(Also available in English)

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Renee Nat, conseillère, Relations publiques
    403-515-2963
    rnat@cmhc-schl.gc.ca