Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

06 févr. 2015 08h15 HE

Les mises en chantier d'habitations ralentiront dans les Prairies en 2015 et en 2016

CALGARY, ALBERTA--(Marketwired - 6 fév. 2015) - Selon le rapport Perspectives du marché de l'habitation : faits saillants - région des Prairies, premier trimestre de 2015, diffusé aujourd'hui par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), le nombre de mises en chantier d'habitations dans la région des Prairies devrait baisser et passer de 55 067, en 2014, à 49 600 en 2015 et à 48 000 en 2016.

« La baisse du prix du pétrole aura un effet modérateur sur les investissements et la croissance économique, particulièrement en Alberta, et, dans une moindre mesure, en Saskatchewan. Cela contribuera au ralentissement de la croissance de l'emploi et de la migration nette, un ralentissement qui fera fléchir la demande d'habitations. Les principaux facteurs de la demande de logements étant moins favorables et l'offre élevée sur certains marchés, on s'attend à ce que les mises en chantier d'habitations diminuent dans la région des Prairies en 2015 et en 2016 », a déclaré Lai Sing Louie, économiste régional à la SCHL.

En Alberta, les mises en chantier devraient baisser et passer de 40 590 unités en 2014 à 36 000 en 2015, puis à 34 500 en 2016. En Saskatchewan, les mises en chantier d'habitations descendront de 8 257, en 2014, à 7 300, en 2015, puis à 7 200, en 2016. Au Manitoba, le nombre de mises en chantier sera proche de celui de 2014, puisqu'on en dénombrera 6 300 en 2015 et, de nouveau, 6 300 en 2016.

Après s'être accrues de 7 % en 2014, pour atteindre 99 423, les ventes MLS® diminueront jusqu'à 98 700 en 2015 dans la région des Prairies et elles demeureront près de ce niveau en 2016. L'important afflux migratoire dans la région au cours des dernières années soutiendra les ventes, mais l'incertitude économique créée par la chute du prix du pétrole aura une incidence sur l'emploi et tempérera la demande. En Alberta, après avoir augmenté de plus de 9 % en 2014, pour atteindre 71 773, les ventes MLS® se replieront à 71 100 en 2015, puis, avec l'amélioration de la conjoncture économique, elles monteront légèrement jusqu'à 71 600 en 2016. En Saskatchewan, les ventes MLS® devraient descendre de 13 868, en 2014, à 13 600, en 2015, puis à 13 700, en 2016. Au Manitoba, les ventes MLS® devraient augmenter légèrement à mesure que la croissance de l'emploi s'accélérera, pour passer de 13 782 en 2014 à 14 000 en 2015 et à 14 200 en 2016.

Après avoir connu le plus fort taux d'augmentation de la région des Prairies en 2014 (5,2 %), l'Alberta enregistrera maintenant des augmentations de prix plus modestes. En raison d'une augmentation des inscriptions et d'une baisse de la demande sur le marché de la revente en 2015, la croissance des prix ralentira jusque sous les 2 % dans cette province, de sorte que le prix s'y établira en moyenne à 407 100 $ en 2015 et à 415 000 $ en 2016. En Saskatchewan, le prix moyen a monté de 3,3 % en 2014, pour s'établir à 298 359 $. À mesure que la courbe de croissance des prix s'aplatira, la croissance des prix ralentira, jusqu'à moins de 2 %, en Saskatchewan, de sorte que le prix moyen montera à 302 500 $ en 2015 et à 307 800 $ en 2016. Au Manitoba, le prix moyen s'est accru de 2,1 % en 2014 et il devrait croître de 2,3 %, pour atteindre 272 400 $ en 2015, puis 278 800 $ en 2016, lorsque les ventes augmenteront.

Les risques à la baisse se sont accrus depuis les dernières prévisions, principalement en raison des récentes baisses des prix du pétrole. Compte tenu de ces risques, nous avons élargi nos fourchettes de prévisions concernant les mises en chantier d'habitations, les ventes MLS® et les prix MLS® moyens. En Alberta, où les risques associés aux prix du pétrole sont plus prononcées, les mises en chantier devrait se situer entre 23 400 et 38 700 unités en 2015 et entre 20 300 et 38 000 en 2016. Le nombre de ventes MLS® (Multiple Listing Service®) en Alberta devrait être compris entre 58 000 et 74 800 en 2015 et entre 50 900 et 76 200 en 2016. Quant au prix MLS® moyen en Alberta, il devrait se chiffrer entre 376 800 et 420 400 $ en 2015 et entre 380 700 et 431 600 $ en 2016.

En tant qu'autorité en matière d'habitation au Canada, la SCHL contribue à la stabilité du marché de l'habitation et du système financier, vient en aide aux Canadiens dans le besoin et fournit des résultats de recherches et des conseils objectifs aux gouvernements, aux consommateurs et au secteur de l'habitation du Canada.

Les rapports standards d'analyse de marché que produit la SCHL peuvent être téléchargés gratuitement à partir du www.schl.ca/marchedelhabitation.

Suivez la SCHL sur Twitter @SCHL.ca.

Données supplémentaires disponibles sur demande

(Also available in English)

Un tableau est disponible à l'adresse suivante : http://media3.marketwire.com/docs/990979_Tableau.pdf

Renseignements

  • Centre d'analyse de marché
    Lai Sing Louie, économiste régional
    403-515-2991
    llouie@schl.ca

    Relations avec les médias
    Renee Nat, Conseillère, Relations publiques
    403-515-2963
    rnat@cmhc-schl.gc.ca