Customs and Immigration Union (CIU)

Customs and Immigration Union (CIU)

10 juin 2005 09h00 HE

Les municipalités canadiennes demandent unanimement une patrouille frontalière et CEUDA les en félicite

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 10 juin 2005) - Lors de son congrès annuel tenu à St-Jean (Terre-Neuve) plus tôt cette semaine, la Fédération canadienne des municipalités a adopté une résolution d'urgence qui verra la FCM exercer des pressions sur le gouvernement fédéral afin que celui-ci accorde à la nouvelle Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) le pouvoir de première intervention de patrouiller la frontière entre les points d'entrée et de travailler en partenariat avec la GRC et d'autres services de police.

Ron Moran, qui représente 10 500 membres, dont plus de 5 000 sont des agents des douanes, y compris les agents en uniforme qui travaillent aux premières lignes et les agents d'enquête, du renseignement et des politiques commerciales, déclare : "La FCM a adopté la résolution à l'unanimité et demande au gouvernement fédéral d'accorder le pouvoir de première intervention à l'ASFC sous forme d'une patrouille frontalière canadienne, non seulement aux points de passage frontalier, mais aussi entre ces derniers."

CEUDA réclame depuis longtemps une patrouille frontalière canadienne et l'a fait encore tout récemment lors de témoignages devant le Comité de la justice de la Chambre des communes le 22 mars dernier. CEUDA a informé le comité que, selon les propres statistiques de l'ASFC, 1 600 véhicules ont "brûlé" la frontière sans s'arrêter à la douane l'an dernier, que le Canada a quelque 225 routes non patrouillées par lesquelles y entrer depuis les Etats-Unis, que 3 000 véhicules passent au Canada en empruntant seulement deux de ces routes au Québec chaque année et que la GRC a abandonné son mandat à la frontière en fermant ses détachements locaux le long de la frontière pour réaffecter ses agents de police aux grands centres urbains.

Le projet de loi C-26 crée officiellement l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) et établit son mandat. Le projet de loi est en route vers le Comité sénatorial permanent de la sécurité nationale et de la défense, qui l'étudiera et y apportera peut-être des modifications. M. Moran ajoute : "Bien qu'il était de l'intention de CEUDA de faire pression sur le Comité sénatorial afin qu'il modifie le projet de loi dans le but d'élargir le mandat de l'ASFC et de lui conférer l'autorité et la responsabilité de pouvoir de première intervention aux points d'entrée et entre ceux-ci, nous sommes ravis d'apprendre que la FCM s'en chargera également en vertu de sa récente résolution."

CEUDA félicite la FCM de l'adoption de cette résolution. Il est impératif que le gouvernement fédéral accorde une plus grande attention à la sécurité frontalière au Canada et qu'il en fasse une priorité absolue.

Renseignements

  • CEUDA
    Ron Moran
    Président national de la CEUDA
    (613) 677-1090
    ou
    CEUDA
    Erik Lupien
    Agent des communications et des coordinations politiques
    (613) 723-8008