Association des banquiers canadiens

Association des banquiers canadiens

10 janv. 2011 10h13 HE

Les nouvelles normes internationales d'information financière changeront la façon dont les banques déclareront leurs résultats financiers

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 10 jan. 2011) - En 2011, les normes internationales d'information financière (IFRS) entreront en vigueur au Canada, apportant plusieurs modifications à la façon dont les banques et autres sociétés ouvertes déclareront leurs résultats financiers trimestriels et annuels. Il importe donc que les analystes et les investisseurs soient au fait de ces changements. Pour aider les intervenants à comprendre ces modifications, l'Association des banquiers canadiens (ABC) a tenu aujourd'hui une séance de formation sur les normes IFRS à Toronto.

Les normes IFRS sont adoptées au Canada en tant que normes comptables mondiales de niveau élevé, en remplacement des principes comptables généralement reconnus au Canada (PCGR). Ces normes, qui visent l'ensemble des sociétés ouvertes et des entreprises publiques, ont été adoptées dans plus de 100 pays, notamment ceux de l'Union européenne et dans une grande partie de la Ceinture du Pacifique.

« Au Canada, les banques travaillent sur la transition aux normes IFRS depuis plusieurs années déjà afin d'être prêtes à se conformer aux nouvelles exigences », a précisé Linda Mezon, chef comptable à la Banque Royale et présidente du Groupe de spécialistes des chefs comptables de l'ABC. « Le passage aux normes IFRS est un projet de taille pour les banques comme pour les autres organisations. Il importe donc que les analystes, les investisseurs et les autres groupes qui consultent les états financiers des banques comprennent les changements avant l'entrée en vigueur des déclarations conformément aux normes IFRS. »

Durant la séance de formation sur les normes IFRS, M. Jason Boggs, associé chez PricewaterhouseCoopers et spécialiste du sujet, a exposé les grandes lignes du calendrier de transition aux normes IFRS ainsi que certains des importants changements que les analystes et les investisseurs verront bientôt sur les états financiers des banques relativement aux soldes, aux formats et aux notes afférentes. 

Dans sa présentation, M. Boggs a insisté sur la variation de l'impact que ressentira chaque banque à la suite de ces changements, selon ses opérations et sa combinaison d'activités. Parmi les domaines qui seraient probablement touchés par la transition aux normes IFRS, on retrouve la titrisation, la consolidation des instruments qui ne figurent pas au bilan ainsi que la comptabilité des régimes de retraite et des activités d'acquisition. 

La présentation de M. Boggs a été suivie d'une table ronde regroupant des cadres financiers de certaines des banques les plus importantes au Canada qui ont fourni leur opinion sur des sujets liés aux normes IFRS, notamment les efforts investis par les banques canadiennes dans la préparation de la transition, les stratégies de communication aux intervenants ainsi que les effets qu'auront les normes IFRS en ce qui a trait à la comptabilité, aux activités commerciales et au capital réglementaire.

Accès au matériel de la séance de formation

Les diapositives de la présentation sont accessibles sur le site de l'ABC, à www.cba.ca/evenement-ifrs. Une transcription en français de la séance sera affichée sur ce site aussitôt qu'elle sera prête, de même qu'un enregistrement audio en anglais seulement.

L'Association des banquiers canadiens représente 51 banques membres, soit des banques canadiennes ainsi que des filiales et des succursales de banques étrangères exerçant des activités au Canada, et leurs 260 000 employés. L'ABC préconise l'adoption de politiques publiques efficaces, favorisant le maintien d'un système bancaire solide et stable au profit des Canadiens et de l'économie canadienne. Également, l'Association encourage la littératie financière pour permettre aux individus de prendre des décisions éclairées en matière de finance. www.cba.ca.

Suivez @banquiersCDN sur Twitter.

Renseignements