ASSOCIATION DES PHARMACIENS DU CANADA

ASSOCIATION DES PHARMACIENS DU CANADA

30 juin 2005 14h18 HE

Les pharmaciens se réjouissent des propositions concernant le commerce des médicaments mais veulent poursuivre le dialogue

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 30 juin 2005) - L'Association des pharmaciens du Canada (APhC) se réjouit des déclarations du ministre de la santé, Ujjal Dosanjh, concernant le commerce transfrontière de médicaments et espère travailler sur certains détails au cours du processus de consultation imminent.

Le directeur exécutif de l'APhC, le Dr Jeff Poston, a déclaré : "La nouvelle d'aujourd'hui nous indique que le ministre a prêté l'oreille à nos préoccupations concernant les répercussions négatives du commerce transfrontalier de médicaments sur le système de santé au Canada. Ce sont des démarches positives. Toutefois, nous sommes sceptiques quant à la faisabilité des propositions et nous croyons que du travail est toujours nécessaire en ce qui concerne une partie des définitions et des critères".

Une proposition déterminante annoncée par Santé Canada modifierait le règlement régissant la vente de médicaments délivrés sur ordonnance au Canada de manière à ce qu'une relation patient-praticien doive être établie. Le président de l'APhC, George Murray, a remarqué que : "Bien que les relations patient-médecin et patient-pharmacien fassent partie intégrante des soins de santé, approfondir leur définition en termes de réglementation pourrait représenter un défi. Définir cette relation est une activité qui doit être faite par des fournisseurs de soins de santé et leurs organismes de réglementation".

Le ministre a clairement cerné la menace possible vis-à-vis l'approvisionnement de médicaments au Canada, provoquée par des projets de lois imminents au Congrès américain qui légaliseraient l'importation personnelle ou au volume de médicaments délivrés sur ordonnance du Canada. L'APhC s'inquiète du fait que les propositions visant à s'occuper de l'exportation de médicaments ne semblent pas avoir approfondi la question bien loin. Le Dr Poston déclare à ce sujet : "Créer un système dans lequel les mesures de contrôle ne sont mises en branle que lorsque l'on constate une pénurie d'un médicament peut être bien insuffisant pour s'assurer que les besoins de la population canadienne passent en premier. Notre système d'approvisionnement en médicaments n'est pas en mesure de répondre aux besoins des Américains sans avoir accès à des médicaments à prix abordables".

L'APhC demande depuis longtemps à ce qu'un système de surveillance des médicaments soit élaboré afin de déterminer et de faire le suivi des pénuries et elle se réjouit de l'annonce d'un réseau concernant la fourniture de médicaments. Cependant, certaines questions devront être examinées, y compris les critères définissant la pénurie d'un médicament, la manière de recueillir des données, la rapidité de diffuser les données et les options en matière de mesures à prendre.

L'Association des pharmaciens du Canada est un organisme national de pharmaciens qui s'engage à assurer le leadership de la profession et à améliorer la santé de la population canadienne.

Renseignements

  • Association des pharmaciens du Canada
    Louise Crandall
    Gestionnaire, Affaires publiques
    (613) 523-7877, poste 267
    lcrandall@pharmacists.ca