Conférence des premiers ministres de l'Ouest



Conférence des premiers ministres de l

17 juin 2013 15h44 HE

Les Premiers ministres de l'Ouest se concentrent sur les emplois et l'économie

WINNIPEG, MANITOBA--(Marketwired - 17 juin 2013) - Aujourd'hui, à Winnipeg, les Premiers ministres de l'Ouest se sont concentrés sur les emplois et l'économie. Ils ont discuté des pénuries de main-d'œuvre, de formation axée sur les compétences, d'investissements stratégiques dans les infrastructures, d'immigration, d'énergie et de commerce et d'investissements internationaux. Les Premiers ministres ont également discuté d'autres dossiers importants touchant la vie des familles canadiennes, comme la gestion des catastrophes naturelles, l'amélioration de la qualité de l'eau et le problème de plus en plus présent de l'intimidation et de la cyber-intimidation.

Les Premiers ministres ont également eu une rencontre avec l'ambassadeur du Canada aux États-Unis, M. Gary Doer, affirmant ainsi de nouveau l'engagement de l'Ouest canadien à l'égard de la consolidation des relations avec les États-Unis.

Une main-d'œuvre compétente

Les Premiers ministres de l'Ouest ont discuté de la grave pénurie de main-d'œuvre et de travailleurs compétents qui affectent leurs provinces et leurs territoires. Pour que cette pénurie n'entrave pas la croissance de l'économie, les Premiers ministres se sont entendus sur la nécessité :

  • de faire augmenter les effectifs par le recours à la formation axée sur les compétences;
  • d'attirer de nouveaux travailleurs grâce à une démarche efficace en matière d'immigration;
  • de veiller à ce que les Autochtones soient en mesure de participer pleinement à l'économie;
  • et de collaborer avec le secteur privé pour encourager et soutenir sa nécessaire participation à la résolution du problème de pénurie de travailleurs compétents.

Les Premiers ministres sont en faveur d'une démarche souple en matière de formation axée sur les compétences, une démarche qui tiendra compte des besoins divers de l'Ouest canadien. Ils favorisent une plus grande participation des employeurs à la formation axée sur les compétences et en cours d'emploi, en rapport avec les économies diversifiées des provinces et territoires. Ils sont préoccupés par le fait que la Subvention canadienne pour l'emploi puisse nuire aux priorités des provinces et territoires en matière de formation axée sur les compétences et qu'elle mette en danger le succès des programmes de formation en place, particulièrement ceux qui visent à aider les personnes les plus vulnérables, y compris les personnes handicapées, qui ont besoin d'un soutien supplémentaire pour se trouver un emploi.

Comme il s'agit d'une compétence provinciale et territoriale, toute initiative fédérale dans le domaine de la formation devrait permettre à toute province ou territoire de s'en retirer avec compensation complète.

Les nouvelles initiatives fédérales devront également tenir compte des besoins uniques de formation des peuples autochtones du Canada. Ces derniers représentent une importante part de la main-d'œuvre canadienne. La priorité des Premiers ministres est donc de veiller à ce que les Autochtones aient les compétences et la préparation nécessaires pour participer pleinement à l'économie canadienne.

Un régime d'immigration plus adapté et plus souple est un élément vital de l'établissement d'une main-d'œuvre canadienne compétente. Les Premiers ministres ont exprimé leur appui aux efforts déployés pour la création de nouveaux modèles d'immigration économique, mais ils font également remarquer que les programmes existants des candidats des provinces et des territoires demeurent des outils essentiels les aidant à répondre à leurs propres besoins dans les domaines de l'économie et du marché du travail.

Les Premiers ministres insistent sur l'importance de la collaboration fédérale-provinciale-territoriale pour assurer la réforme du système d'immigration du Canada et conviennent du fait que cette réforme doit :

  • permettre d'accroître les niveaux d'immigration;
  • donner un plus grand rôle aux provinces et aux territoires dans la sélection de tous les immigrants;
  • faire en sorte que la mise en œuvre du modèle de déclaration d'intérêt ne nuise pas aux programmes des candidats des provinces et des territoires;
  • comprendre un système rationalisé de traitement des demandes de visa axé sur les clients et veiller à ce que le Canada constitue une offre concurrentielle sur le marché mondial du talent et du tourisme;
  • assurer un accès fiable et en temps voulu aux travailleurs temporaires étrangers afin de réduire les pénuries légitimes de main-d'œuvre et de travailleurs compétents tout en reconnaissant que les programmes des candidats des provinces et des territoires constituent pour ces travailleurs étrangers une voie à suivre efficace vers la citoyenneté canadienne.

Investissements stratégiques dans les infrastructures

Comme les provinces et les territoires assurent au premier chef le financement des infrastructures, leurs investissements stratégiques visent à en optimiser les avantages économiques, à créer des emplois et à accroître la productivité.

Les Premiers ministres de l'Ouest accueillent favorablement l'engagement du gouvernement fédéral d'établir un nouveau Plan Chantiers Canada et sont heureux de constater que le nouveau programme comprendra un financement de base doublé d'une formule proportionnelle au nombre d'habitants. Les Premiers ministres sont impatients d'entreprendre des discussions avec le gouvernement fédéral à l'égard de ce nouveau programme et insistent sur le fait que le financement des infrastructures doit être juste et souple et doit tenir compte des priorités provinciales et territoriales. Des infrastructures efficaces sont vitales au soutien de la croissance économique.

Une croissance économique durable dans l'Ouest a besoin de logements adéquats et abordables pour soutenir les investissements privés et attirer les travailleurs. Dans les régions où l'offre est limitée, particulièrement dans les régions éloignées, la présence de logements adéquats et abordables contribue à réduire le coût de la vie. Les Premiers ministres de l'Ouest ont discuté de l'importance cruciale d'un partenariat efficace avec le gouvernement fédéral dans ce domaine. Ils ont aussi convenu d'examiner les possibilités d'approvisionnement conjoint pour les logements sociaux.

L'avenir énergétique du Canada

La croissance des marchés établis et l'ouverture de nouveaux marchés pour toutes les exportations d'énergie de l'Ouest contribueront à renforcer nos économies et à créer des emplois dans tout le Canada. Du gaz naturel liquéfié à l'uranium, en passant par le pétrole et l'hydroélectricité, l'amélioration des infrastructures énergétiques en vue de la pénétration des marchés d'une manière respectueuse de l'environnement, ainsi que la collaboration sont des priorités pour les Premiers ministres de l'Ouest. Il est essentiel que les provinces et les territoires de l'Ouest aient un meilleur accès aux marchés afin d'obtenir la meilleure valeur en échange de leurs ressources.

Les Premiers ministres conviennent que, pour continuer de profiter des occasions qui s'offrent à leurs provinces et territoires, le Canada doit diversifier davantage ses marchés internationaux d'exportation d'énergies tout en continuant d'assurer un accès juste et ouvert aux marchés énergétiques nord-américains. Les Premiers ministres ont également discuté des intérêts énergétiques au pays, y compris le transport du pétrole de l'ouest vers l'est, la nécessité d'accroître l'intégration des réseaux électriques dans l'Ouest et le Nord et l'importance de réduire la dépendance des collectivités éloignées à l'égard du diesel. Les Premiers ministres ont souligné la responsabilité du Canada à poursuivre la transition vers une économie à faible émission de carbone

Accroissement du commerce et des investissements internationaux

Le Canada est un pays commerçant et les provinces et les territoires de l'Ouest apportent une importante contribution à l'économie du pays grâce à leur commerce et à leurs investissements internationaux.

Il est vital d'assurer l'accès au marché des États-Unis, le plus grand partenaire commercial du Canada. Les Premiers ministres de l'Ouest sont préoccupés par le nombre de plus en plus grand d'états qui envisagent d'imposer les restrictions des règles dites Buy American et de nouveaux tarifs à la frontière canado-américaine. Les modifications apportées au règlement américain sur l'étiquetage du pays d'origine en mai 2013 accentueront la discrimination exercée à l'encontre du bétail canadien et amèneront les États-Unis à ne plus respecter leurs obligations en matière de commerce international. Les Premiers ministres appuient le gouvernement fédéral dans ses efforts visant à résoudre la question de l'étiquetage, y compris les mesures de représailles si nécessaires.

Les initiatives internationales comme l'Accord économique et commercial global (AECG), le Partenariat transpacifique et les négociations bilatérales avec l'Inde, le Japon et la Corée sont importantes pour le libre-échange et doivent déboucher sur des accords. Les Premiers ministres apprécient le rôle que les provinces et les territoires ont pu jouer dans la négociation de l'AECG et espèrent qu'une entente sera conclue. Les provinces et territoires de l'Ouest encouragent le gouvernement fédéral à appliquer cette démarche efficace à d'autres négociations.

Les Premiers ministres de l'Ouest insistent sur le rôle important que peuvent avoir les investissements étrangers pour le soutien de la croissance économique de l'Ouest et conviennent que les provinces et territoires doivent collaborer pour assurer l'accès aux marchés étrangers. Ils conviennent également de l'importance d'une coordination régionale pour assurer le développement économique et une bonne coopération entre les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux pour évaluer les avantages nets des occasions d'investissement et prendre des décisions, conformément à la Loi sur investissement Canada.

Protection contre l'intimidation

Les Premiers ministres ont discuté d'intimidation et de cyber-intimidation et de leurs répercussions sur la jeunesse canadienne. Les nouvelles technologies peuvent accélérer ou amplifier l'intimidation et nos lois doivent tenir compte de cette réalité. Les provinces et les territoires ont compétence en matière d'éducation et les Premiers ministres sont des chefs de file en matière de promotion d'une société inclusive et diversifiée. Ils ont parlé du travail effectué en matière de prévention de l'intimidation et de la cyber-intimidation et du soutien offert pour favoriser la guérison des victimes. Ils notent aussi que le travail visant à déterminer les lacunes du Code criminel dans ce domaine se poursuit. Ils félicitent les ministres de la Justice de l'Ouest et leurs collègues pour leur leadership, ainsi que le gouvernement fédéral pour ses efforts, en vue de doter le pays de nouveaux outils de dissuasion et de réhabilitation.

Gestion des catastrophes

Les Premiers ministres demandent au gouvernement fédéral de prendre des mesures pour mettre en place système pancanadien d'alerte publique en cas d'urgence fondé sur le système dont l'Alberta a été la première à se doter. À cette fin, les Premiers ministres entendent travailler en collaboration avec les diffuseurs étant donné que leur soutien est nécessaire pour la mise en œuvre de pareil système.

Les Premiers ministres demandent également au gouvernement fédéral de maintenir les niveaux de son soutien aux provinces, aux territoires et aux municipalités pour les aider à intervenir en cas d'éventuelles catastrophes naturelles. Ils attendent que le gouvernement fédéral respecte l'engagement qu'il a pris en 2011 de lancer une nouvelle initiative pancanadienne d'atténuation des effets des catastrophes qui sera distincte des autres programmes nationaux. Les Premiers ministres lancent toutefois une mise en garde, à savoir qu'ils n'appuieront pas un plan de financement du nouveau programme qui réduira les niveaux d'aide fédéraux actuels en cas de catastrophe. Ils notent également qu'il existe encore de grandes lacunes dans la gestion des situations d'urgence dans les collectivités autochtones et que la collaboration entre les gouvernements est essentielle pour améliorer les services dans ces collectivités.

Amélioration de la qualité de l'eau

Les Premiers ministres ont discuté de l'importance de la coordination entre les administrations pour protéger la qualité de l'eau. Ils ont convenu d'examiner des moyens d'améliorer l'échange d'information et de pratiques exemplaires pour relever les défis liés à la qualité de l'eau dans l'ensemble des bassins versants, comme le Lake Friendly Accord au Manitoba.

Conférence de 2014 des Premiers ministres de l'Ouest

Le Premier ministre Aariak confirme que le Nunavut sera l'hôte de la Conférence des Premiers ministres de l'Ouest de l'an prochain.

Renseignements