Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

03 mai 2011 17h13 HE

Les producteurs de blé dur ont plus de temps pour rembourser leurs avances de fonds

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 3 mai 2011) - Les producteurs de blé dur qui n'ont pu vendre leur récolte à cause de retards dans le transport auront plus de temps pour rembourser les avances de fonds qu'ils ont reçues du Programme de paiements anticipés (PPA) en 2009. Un sursis à la mise en défaut a été annoncé pour les producteurs de blé dur à qui la Commission canadienne du blé (CCB) a versé des avances en 2009. Ces producteurs auront maintenant jusqu'au 31 août 2011 pour rembourser leurs avances.

« Je comprends que nos agriculteurs de l'Ouest font face à des problèmes de transport qui justifient le sursis à la mise en défaut, a déclaré le ministre Ritz. Grâce à ce sursis, les agriculteurs auront plus de temps à leur disposition pour écouler leur production de grains sur le marché. »

Les producteurs qui ont reçu une avance durant la campagne agricole de 2009 pourraient avoir à rembourser de fortes sommes ce printemps, ce qui leur imposerait de lourdes contraintes sur le plan des liquidités. Le sursis à la mise en défaut a été consenti à la demande de la CCB pour éviter que les agriculteurs dont les avances sont impayées ne soient mis en défaut.

Le sursis à la mise en défaut est entré en vigueur le 30 avril 2011. Les agriculteurs à qui la CCB a versé des avances du PPA en 2009 et qui n'ont pas pu vendre une partie de leur récolte de blé dur de 2009 sont admissibles au sursis. Le gouvernement du Canada continuera à payer les intérêts sur la portion exempte d'intérêt des avances impayées des agriculteurs jusqu'au 31 août 2011.

Pour obtenir d'autres précisions, les agriculteurs doivent communiquer avec la CCB.

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Ottawa (Ontario)
    613-773-7972
    1-866-345-7972

    Dustin Pike
    Cabinet de l'honorable Gerry Ritz
    613-773-1059