Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

16 déc. 2011 10h47 HE

Les producteurs de blé et d'orge de l'Ouest canadien jouissent finalement de la liberté de choix du mode de commercialisation

BALGONIE, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 16 déc. 2011) - Les producteurs de blé et d'orge de l'Ouest canadien jouissent finalement de la liberté de vendre leur blé ou leur orge comme ils l'entendent, soit à une société céréalière, soit à un transformateur soit à la Commission canadienne du blé, à la suite de l'octroi de la sanction royale à la Loi sur le libre choix pour les producteurs de grains en matière de commercialisation. Les agriculteurs de l'Ouest, l'industrie céréalière, des groupements commerciaux, les gouvernements provinciaux et le ministre de l'Agriculture, Gerry Ritz, ont célébré cette journée historique en signant les premiers contrats à terme couvrant le blé et l'orge.

« La Loi sur le libre choix pour les producteurs de grains en matière de commercialisation repositionne favorablement l'ensemble du secteur des céréales pour l'avenir - une position qui le rend plus apte à attirer les investissements et où les entrepreneurs du secteur agricole et de l'industrie peuvent percer de nouveaux marchés, augmenter leurs ventes et stimuler notre économie, a affirmé le ministre Ritz. Aujourd'hui et chaque jour, le gouvernement Harper défend les intérêts des agriculteurs, honorant ses promesses et collaborant avec l'industrie pour faire du Canada un meilleur pays où vivre et travailler. »

Dès aujourd'hui, les producteurs de blé et d'orge de l'Ouest canadien ont la liberté de conclure des contrats à terme pour la livraison, après le 1er août 2012, de blé et d'orge à la Commission canadienne du blé ou à l'acheteur de leur choix.

Avec la promulgation de la Loi sur le libre choix pour les producteurs de grains en matière de commercialisation, les premières mesures sont en place pour éliminer le monopole, concrétisant le véritable potentiel économique du secteur céréalier des Prairies. La Commission canadienne du blé (CCB) sera une option de commercialisation facultative pour les agriculteurs et profitera d'un soutien du gouvernement durant sa transition vers une entité appartenant à des intérêts privés.

« C'est un jour historique pour les producteurs de blé et d'orge de l'Ouest, l'industrie céréalière et les Canadiens, a déclaré le secrétaire parlementaire, David Anderson, député de Cypress Hills - Grasslands. Le gouvernement Harper a promis de donner aux producteurs de blé et d'orge de l'Ouest la liberté de choix du mode de commercialisation, et il a tenu sa promesse. »

De concert avec la CCB, les agriculteurs, la chaîne de valeur des céréales et les partenaires provinciaux, le gouvernement du Canada organise une transition harmonieuse vers le libre choix du mode de commercialisation, qui comprend une CCB viable et à participation volontaire dans un marché canadien des céréales ouvert et compétitif.

Il est possible de trouver des informations additionnelles sur le site www.agr.gc.ca/liberte.

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Ottawa (Ontario)
    613-773-7972
    1-866-345-7972

    Meagan Murdoch
    Directrice des communications
    Cabinet de l'honorable Gerry Ritz
    613-773-1059