Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

28 nov. 2011 11h34 HE

Les producteurs de grains de l'Ouest canadien se rapprochent un peu plus de la liberté de choix du mode de commercialisation qu'ils souhaitent et qu'ils méritent

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 28 nov. 2011) - Aujourd'hui, le ministre de l'Agriculture de la Saskatchewan, Bob Bjornerud, et le ministre de l'Agriculture de l'Alberta, Evan Berger, se sont joints au ministre de l'Agriculture du Canada, Gerry Ritz, pour accueillir la troisième lecture et le vote final de la Chambre des communes sur le Projet de loi sur le libre choix des producteurs de grains en matière de commercialisation.

Les gouvernements de la Saskatchewan, de l'Alberta et de la Colombie-Britannique, dont les provinces produisent plus de 80 p. 100 du blé et 90 p. 100 de l'orge de l'Ouest du Canada, ont exprimé aujourd'hui leur appui à la proposition de donner aux producteurs de blé et d'orge de l'Ouest le droit de choisir la façon de mettre leurs grains en marché.

« Les agriculteurs de l'Ouest canadien ont attendu beaucoup trop longtemps pour acquérir la liberté de vendre le blé et l'orge dont ils ont payé la plantation, dont la culture et la récolte leur ont demandé des mois de travail inlassable, a déclaré le ministre Ritz. Tous les députés devraient adopter ce projet de loi le plus rapidement possible pour que les agriculteurs aient la certitude voulue pour commencer à planifier les cultures de l'an prochain. »

Le 4 novembre, le projet de loi C 18 a été retourné à la Chambre des communes pour l'étape du rapport. Aujourd'hui, on terminera le débat sur le projet de loi qui sera lu en troisième lecture avant le vote final. Le 3 novembre, le Comité législatif chargé du projet de loi C 18 a terminé son étude de même que l'audition, de témoins de l'ensemble de la chaîne de valeur des grains relativement au projet de loi. Deux amendements ont été apportés par le Comité législatif afin d'augmenter la flexibilité opérationnelle de la Commission canadienne du blé intérimaire et lui donner des possibilités égales à celles d'autres sociétés céréalières.

« Les producteurs de blé et d'orge de l'Ouest veulent avoir la même possibilité de prendre des décisions commerciales que les agriculteurs de l'Est du Canada, a conclu le ministre Ritz. J'espère que les députés prendront la bonne décision et adopteront ce projet de loi pour que les agriculteurs puissent se rapprocher davantage de la liberté de choix du mode de commercialisation qu'ils souhaitent si désespérément et qu'ils méritent à si juste titre. »

Le ministre Ritz a pressé les administrateurs de la Commission canadienne du blé de collaborer dans le meilleur intérêt de tous les agriculteurs et des employés de la CCB en consacrant plus de temps et de ressources à s'assurer que la commission du blé à participation volontaire aura les meilleures chances de réussite.

La principale priorité du gouvernement Harper demeure l'économie où l'agriculture joue un rôle prépondérant. Le gouvernement continuera à collaborer avec les céréaliculteurs de l'Ouest canadien, leurs organisations, les partenaires provinciaux et l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement des grains afin d'assurer une transition harmonieuse vers la liberté de choix du mode de commercialisation.

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Ottawa (Ontario)
    613-773-7972
    1-866-345-7972

    Meagan Murdoch
    Directrice des Communications
    Cabinet de l'honorable Gerry Ritz
    613-773-1059