Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

08 nov. 2011 15h04 HE

Les producteurs de grains et la collectivité des affaires de Red Deer ont besoin du libre choix en matière de commercialisation

RED DEER, ALBERTA--(Marketwire - 8 nov. 2011) - L'industrie du blé et de l'orge de Red Deer est bien placée pour profiter de nouveaux débouchés commerciaux dès que la Loi sur le libre choix des producteurs de grains en matière de commercialisation sera adoptée. Dans son allocution devant la Chambre de commerce de Red Deer aujourd'hui, le ministre de l'Agriculture, Gerry Ritz, a répété qu'en plus de donner aux producteurs de blé et d'orge la capacité de prendre leurs propres décisions opérationnelles, la liberté de choix du mode de commercialisation apportera également plus d'avantages économiques à l'ensemble de la chaîne de valeur des grains et à l'économie de l'Alberta.

« Notre gouvernement a l'intention de donner la liberté de choix aux producteurs de blé et d'orge de l'Ouest canadien d'ici au mois d'août prochain, accordant ainsi à chaque agriculteur de l'Ouest du pays la liberté de choisir la date de commercialisation, l'acheteur et le prix qui conviennent à son plan d'entreprise, a déclaré le ministre Ritz. Un marché ouvert des grains attirera l'investissement, stimulera l'innovation, créera des emplois à valeur ajoutée et contribuera à bâtir une économie plus forte non seulement ici, à Red Deer, mais dans l'ensemble de l'Ouest canadien. »

La Loi sur le libre choix des producteurs de grains en matière de commercialisation permettra aux agriculteurs de l'Ouest canadien de vendre leur blé, leur blé dur et leur orge comme ils l'entendent, que ce soit individuellement ou par l'entremise d'une Commission canadienne du blé à participation volontaire. La semaine dernière, le Comité législatif a adopté le projet de loi, le retournant devant la Chambre des communes pour la troisième lecture.

« L'économie est l'une des principales priorités de notre gouvernement, et l'agriculture y joue un rôle déterminant, a déclaré le ministre Ritz. L'industrie céréalière de Red Deer apporte déjà une contribution appréciable à l'économie de l'Alberta, mais le potentiel économique et l'énergie entrepreneuriale véritables de la région seront libérés dès que les producteurs de blé et d'orge jouiront de la liberté de choix en matière de commercialisation. »

Le ministre Ritz presse les administrateurs de la Commission canadienne du blé à collaborer dans l'intérêt de tous les agriculteurs et des employés de la CCB en consacrant plus de temps et de ressources à s'assurer que la Commission canadienne du blé à participation volontaire ait les meilleures chances de réussir.

Grâce à la collaboration avec les producteurs de grains de l'Ouest canadien, leurs associations et les partenaires provinciaux, le gouvernement Harper dirige une transition harmonieuse vers la liberté de choix du mode de commercialisation qui suppose une Commission canadienne du blé à participation volontaire dans un marché des grains ouvert et compétitif.

L'an dernier, l'industrie agricole et alimentaire de l'Alberta a généré un total de 9 milliards de dollars de recettes monétaires à la production. Cette industrie a exporté des produits d'une valeur marchande de 6,7 milliards de dollars et employé 70 000 Albertains.

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Ottawa (Ontario)
    613-773-7972
    1-866-345-7972

    Meagan Murdoch
    Directrice des communications
    Cabinet de l'honorable Gerry Ritz
    613-773-1059