Agence canadienne d'inspection des aliments



Agence canadienne d

19 avr. 2013 14h34 HE

Les producteurs sont fortement invités à prendre des mesures de biosécurité alors que l'ACIA surveille la situation de l'influenza aviaire H7N9

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 19 avril 2013) - Le virus de l'influenza aviaire H7N9 qui a été lié à des maladies humaines en République populaire de Chine n'a pas été détecté chez des oiseaux ou des personnes au Canada à ce jour. Le Canada n'importe pas de produits de volaille crus ou d'oiseaux vivants de la Chine.

Cependant, on sait que les virus de l'influenza aviaire sont courants chez les oiseaux sauvages et qu'ils peuvent se propager à la volaille domestique. L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) rappelle aux éleveurs et aux propriétaires de petits élevages l'importance que revêt la biosécurité dans la protection de leurs oiseaux.

Les principales mesures de biosécurité suivantes peuvent contribuer à protéger la santé des volailles :

  • Assurez-vous de tenir vos volailles, leur nourriture et leur eau loin des animaux sauvages, en particulier les canards et les autres sauvagines, qui constituent des réservoirs des virus de l'influenza aviaire.
  • Contrôlez les déplacements de personnes, d'animaux, de matériel et de véhicules sur votre propriété.
  • Observez vos animaux à tous les jours pour déceler les signes de maladie.

Si vous soupçonnez vos oiseaux d'être malades, vous devez communiquer immédiatement avec un vétérinaire, le ministère provincial de l'Agriculture ou un bureau local de l'ACIA.

Pour de plus amples renseignements sur les mesures que vous pouvez prendre pour protéger vos volailles contre les maladies, visitez le site suivant : www.inspection.gc.ca/biosecurite.

L'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) a fait remarquer que le virus H7N9 qui circule actuellement en République populaire de Chine est un virus faiblement pathogène qui a été lié à la maladie chez l'humain. La volaille qui a été infectée par cette souche ou par d'autres virus de l'influenza aviaire faiblement pathogène peut montrer des signes limités, sinon aucun, de la maladie.

L'ACIA surveille la présence des sous-types d'influenza aviaire H5 et H7 tant chez les oiseaux sauvages que la volaille domestique. Ces sous-types faiblement pathogènes peuvent se transformer en souches hautement pathogènes qui entraînent des taux de mortalité élevés chez les oiseaux et peuvent éventuellement causer la maladie chez l'humain. Étant donné la situation actuelle en Chine, l'Agence collaborera avec ses partenaires afin d'évaluer les options pour améliorer la surveillance des oiseaux sauvages.

Si le virus H7N9 est détecté chez des oiseaux sauvages ou de la volaille domestique au Canada, l'ACIA en avisera la population et l'industrie et prendra des mesures immédiates pour protéger la santé des animaux et des humains, en collaboration avec les autorités en matière de santé publique.

L'intervention de l'ACIA à l'égard de l'influenza aviaire est conforme aux lignes directrices de l'OIE. L'ACIA prend les mesures suivantes à l'égard de tous les cas d'influenza aviaire hautement pathogène et des virus faiblement pathogènes H5 et H7 : établir des quarantaines, ordonner l'abattage sans cruauté des volailles, mener des activités de retraçage, superviser le nettoyage et la désinfection des lieux, vérifier si les exploitations agricoles affectées demeurent exemptes d'influenza aviaire selon les normes de l'OIE et déclarer les éclosions de maladie à l'OIE.

Les Canadiens peuvent contribuer à se protéger et à protéger leurs concitoyens contre la grippe en général en faisant ce qui suit :

  • se laver les mains fréquemment.
  • se couvrir la bouche en cas de toux ou d'éternuement.
  • garder les surfaces communes propres.
  • rester à la maison en cas de maladie.

L'Avis de santé publique de l'Agence de la santé publique du Canada contient de plus amples renseignements sur la grippe aviaire H7N9 qui rend des gens malades en Chine. Visitez le site suivant: www.phac-aspc.gc.ca.

Suivez-nous sur Twitter pour connaître les dernières nouvelles sur la santé des animaux : www.twitter.com/ACIA_animaux.

Renseignements

  • Relations avec les médias de l'ACIA
    613-773-6600