SOURCE: Banque Scotia

Banque Scotia

03 déc. 2013 06h30 HE

Les propriétaires de petite entreprise sont divisés quant aux effets potentiels de la situation économique sur leurs activités en 2014, selon une étude de la Banque Scotia

TORONTO, ON--(Marketwired - 3 décembre 2013) - Un peu plus du tiers (35 %) des propriétaires de petite entreprise estiment que la situation économique aura une incidence positive sur leurs activités au cours de la prochaine année, alors qu'un quart (26 %) d'entre eux s'attendent à l'effet contraire, révèle un sondage des Services aux petites entreprises de la Banque Scotia. La santé de l'économie canadienne se classe actuellement parmi les grandes préoccupations des propriétaires de petite entreprise (30 %), tout juste après l'attraction et la fidélisation des clients (42 %) et la concurrence sur le marché (36 %).

Le saviez-vous?

  • 55 % des propriétaires de petite entreprise au Canada se disent très optimistes ou assez optimistes quant à l'avenir de l'économie canadienne.
  • Les propriétaires de petite entreprise des provinces de l'Atlantique sont ceux qui s'attendent le plus à ce que l'économie canadienne ait un effet négatif sur leurs activités l'an prochain (38%); c'est dans les Prairies que cette opinion est la moins répandue (19 %).
  • Les propriétaires d'entreprise de la Colombie-Britannique se disent les plus préoccupés par la santé de l'économie canadienne (38 %), tandis que ceux du Québec sont les moins préoccupés (20 %).
  • La valeur du dollar canadien préoccupe davantage les propriétaires de petite entreprise de la Colombie-Britannique (19 %) et des provinces de l'Atlantique (18 %), si on les compare à la moyenne nationale (9 %).
  • L'augmentation du coût de l'électricité inquiète plus les propriétaires de petite entreprise des provinces de l'Atlantique (29 %) et moins ceux de la région des Prairies (9 %), par rapport à la moyenne nationale (16 %).

Citation

" Les entreprises canadiennes font preuve d'un optimisme prudent quant aux perspectives de vente pour la prochaine année, indique Adrienne Warren, économiste principale à la Banque Scotia. Même si les intentions d'embauche et d'investissement restent modérées, la confiance des entreprises devrait continuer à croître à mesure que le raffermissement de la demande mondiale soutiendra la croissance du marché intérieur en 2014. "

Propriétaires de petite entreprise : incidence attendue de la situation économique du Canada sur leurs activités au cours des 12 prochains mois  
   Moyenne canadienne   Région de l'Atlantique   Québec   Ontario   Région des Prairies   Colombie-Britannique  
Incidence très ou assez positive  35 % 27 % 32 % 36 % 40 % 36 %
Incidence très ou assez négative  26 % 38 % 23 % 28 % 19 % 28 %

À propos des données du sondage
Dans le cadre de ce sondage, TNS Canada a interrogé en ligne 501 propriétaires/associés de petite entreprise dont le revenu annuel est inférieur à 5 millions de dollars. Dans le tableau, les données ont été pondérées pour refléter la réalité des petites entreprises en tenant compte du revenu annuel et de la région. Le sondage s'est déroulé du 25 septembre au 30 septembre 2013.

Au sujet de la Banque Scotia
La Banque Scotia, l'un des principaux fournisseurs internationaux de services financiers, est aussi la plus internationale des banques canadiennes. Grâce à un effectif de plus de 83 000 employés, la Banque Scotia et ses sociétés affiliées offrent une vaste gamme de produits et de services, dont des services bancaires aux particuliers, aux entreprises et aux sociétés ainsi que des services de banque d'investissement, à quelque 21 millions de clients dans plus de 55 pays. Les communiqués de la Banque Scotia sont diffusés par l'intermédiaire de Marketwired. L'actif de la Banque Scotia s'établit à 743 milliards de dollars (au 31 juillet 2013). Les actions de la Banque Scotia sont cotées en bourse à Toronto (TSX: BNS) et à New York (NYSE: BNS). Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site de la Banque à www.banquescotia.com.

Renseignements