TELUS Santé
TSX : T
NYSE : TU

TELUS Santé

12 juil. 2016 10h05 HE

Les Québécois sont en avance sur le reste du Canada en matière d'utilisation d'outils numériques en santé mais ils veulent davantage de solutions technologiques

Selon une étude, les Québécois figurent parmi les plus grands utilisateurs des technologies numériques en santé mais au moins 79 % attendent la technologie qui leur permettra de prendre leur santé en main.

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 12 juillet 2016) - Les Québécois peuvent commander une pizza, un film ou un taxi en ligne ou à partir d'une application sur leur téléphone intelligent toutefois, selon une étude de MARU/VCR&C commandée par TELUS Santé, la plus importante entreprise de TI en santé au Canada, les Québécois veulent davantage de solutions technologiques qui leur permettront de mieux gérer leur santé. En effet, 85 pour cent des Québécois interrogés croient que les technologies numériques en santé entraineront des meilleurs soins. Pourtant, seulement 21 pour cent des Québécois interrogés affirment avoir eu recours à des outils en ligne relatifs à la santé, de sorte que 79 pour cent d'entre eux attendent les outils numériques qui leur permettront de prendre leur santé en main aussi facilement qu'ils exercent leurs activités quotidiennes.

Au moins 35 pour cent des Québécois ne connaissent pas les services déjà offerts par voie électronique dans les cabinets de médecin, les cliniques et les pharmacies du Québec. Par exemple, seulement 21 pour cent des répondants ont déjà renouvelé une ordonnance en ligne, et 35 pour cent ont dit qu'ils ne savaient pas qu'il était possible de le faire, même si de nombreuses pharmacies au Québec offrent cette option. Cependant, les Québécois figurent parmi les plus grands utilisateurs de renouvellement d'ordonnance en ligne. L'Ontario et le Canada atlantique arrivent à égalité au deuxième rang avec 15 pour cent.

« La technologie influence déjà les soins et les traitements qu'offrent les médecins à leurs patients, explique le Dr Robert Pontbriand du Centre de médecine sportive de Laval. Aujourd'hui, je peux consulter le dossier médical électronique d'un patient à partir d'une application mobile sécurisée sur mon téléphone intelligent ou une tablette, en tout temps et en tout lieu. Je suis désormais en mesure d'offrir plus de temps à mes patients me permettant ainsi de dispenser des soins de meilleure qualité. »

Autres faits saillants du sondage sur les solutions de santé numériques de TELUS Santé

  • Les Québécois interrogés ont classé les services bancaires personnels (70 pour cent) et les médias sociaux (52 pour cent) parmi les choses les plus importantes qu'ils font en ligne. La moitié des répondants (51 pour cent) y ont classé la consultation de leur dossier médical parmi les activités principales.

  • 81 pour cent sont d'accord avec l'échange de renseignements médicaux par voie électronique entre les médecins et les pharmaciens, et 75 pour cent affirment que les ordonnances électroniques permettraient de réduire le nombre d'erreurs médicales.

  • Plus des trois quarts (77 pour cent) des Québécois interrogés croient que les dossiers médicaux électroniques (DME) améliorent la communication entre les médecins et les patients. Les DME remplacent les dossiers papier que les médecins conservent par un seul fichier numérique contenant les antécédents médicaux, les résultats de laboratoire et les ordonnances d'un patient.

  • Les attitudes des Québécois envers l'utilisation des DME sont largement positives, mais 58 pour cent des répondants ne savent pas si leur médecin de famille en utilise un. Selon une étude de l'Institut canadien d'information sur la santé menée en 2015, 60 pour cent des médecins de soins de santé de première ligne utilisent les DME.

  • La majorité des Québécois interrogés affirment que les DME fournissent des renseignements plus exacts aux médecins sur leurs patients (82 pour cent), aident les médecins à poser de meilleurs diagnostics (80 pour cent) et contribuent à l'échange sécuritaire de renseignements médicaux entre les patients, les pharmaciens, les médecins et les spécialistes (76 pour cent).

L'avenir des soins de santé

« La santé, c'est ce qu'il y a de plus important, et les citoyens canadiens ne savent peut-être pas qu'en adoptant la technologie, nous pourrons mieux surveiller notre santé et celle de nos proches, explique Hélène Chartier, vice-présidente, Mise en marché, Stratégie et mise en œuvre, TELUS Santé. Qu'il s'agisse de renouveler votre ordonnance en ligne ou de recevoir une alerte si le médicament de votre enfant est presque épuisé, nous devons demander à nos médecins comment nous pouvons utiliser la technologie pour mieux comprendre notre santé. Plus nous utilisons les outils numériques pour gérer des informations sur notre santé et pour en faire part aux médecins, plus cette technologie deviendra omniprésente dans la vie de tous les jours et transformera la façon dont la population est soignée. »

Le sondage sur les solutions de santé numériques de TELUS Santé a été mené du 30 mai au 3 juin 2016. Les réponses recueillies sont réparties de façon à représenter le Canada par région et par tranche d'âge. La marge d'erreur est de plus ou moins 3,1 %.

À propos de TELUS Santé

TELUS Santé est un chef de file dans les domaines des solutions de télésanté, des dossiers de santé et médicaux électroniques, des solutions de santé aux consommateurs, des solutions de gestion d'officine et des solutions de gestion des demandes de règlement. TELUS Santé donne aux autorités sanitaires, aux prestataires de soins, aux médecins, aux patients et aux consommateurs la capacité d'obtenir de meilleurs résultats dans tout le continuum de soins de santé grâce au partage de l'information. Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de TELUS Santé, veuillez consulter le site telussante.com

Un graphique animé est téléchargeable à l'adresse suivante: https://edelmanftp.app.box.com/s/52zjvjz7tgx39w7ffsgwul7pezhiefuf

Renseignements