SOURCE: Naviscan

Naviscan

12 juin 2012 09h00 HE

Les recherches de pointe sur la MEP présentées à l'occasion de la SMN 2012

Les études se concentrent sur les nouveaux radiotraceurs, les nouvelles applications et la validation clinique de la mammographie par émission de positrons à faible dose

MIAMI, Floride--(Marketwire - Jun 12, 2012) - Plusieurs études révolutionnaires sur le tomographe à émission de positrons, l'application mammaire destinée à la Mammographie par émission de positrons (MEP), ont été présentées cette semaine lors de la Réunion annuelle de la Société de médecine nucléaire (SMN) à Miami, en Floride. Les chercheurs de l'Université Johns Hopkins, de l'Université Thomas Jefferson, de l'Université de Boston et de l'Université de Washington ont présenté des résumés centrés sur l'utilisation des nouveaux radiotraceurs et des nouvelles applications cliniques ainsi que sur l'imagerie à faible dose de radiation avec la MEP.

Le Dr. Mathew Thakur de l'Université Thomas Jefferson a présenté les résultats d'une confrontation en cours du 18F-FDG avec un nouveau radiotraceur à faible dose Cu-64-TP3805 (NuView Life Sciences, Park City, Utah) démontrant la correspondance. Ceci est important dans la mesure où la dose de Cu-64 est comparable à une mammographie et ne requiert aucune période de jeûne, permettant potentiellement l'utilisation de la MEP à des fins de dépistage. Le Dr. Richard Wahl de l'Université Johns Hopkins a exposé les résultats sur la faisabilité de l'utilisation de la technologie pour une évaluation métabolique de la réponse au traitement des patients souffrant d'arthrose. Les Dr. Gustavo Mercier de l'Université de Boston et Lawrence MacDonald de l'Université de Washington ont partagé les validations cliniques et de recherche de la réalisation d'imagerie de MEP utilisant 50 % de radiation en moins

« L'avenir de l'imagerie diagnostique dépendra de l'optimisation des technologies d'imagerie moléculaire et des radiotraceurs novateurs et ciblés », a affirmé Paul Mirabella, Président et PDG de Naviscan. « L'objectif de cette recherche vise à réduire les doses tout en assurant les meilleures informations diagnostiques possibles. Les travaux révolutionnaires de ces chercheurs de renommée internationale constituent une avancée majeure dans cette quête d'optimisation. »

L'imagerie MEP montre l'emplacement ainsi que la phase métabolique d'une lésion. Cette information est essentielle pour déterminer si une lésion est maligne et influence le cours du traitement en fournissant une capacité à distinguer les lésions bénignes des malignes, ce que les chercheurs appellent « spécificité ». Des études récentes ont démontré que la MEP a une sensibilité similaire et plus spécifique que l'IRM du sein. Il s'agit du seul dispositif d'imagerie moléculaire du sein (MBI - Molecular Breast Imaging) en 3D à être homologué par la FDA et Certifié CE sur le marché avec guidage en images de la biopsie.

À propos de Naviscan, Inc.

Fondée en 1995, Naviscan développe et commercialise des tomographes à émission de positrons compacts et à haute résolution destinés à fournir une imagerie moléculaire spécifique selon les organes et à guider les procédures radiologiques et chirurgicales. Le TEP (tomographe à émission de positrons) de Naviscan est actuellement installé et disponible dans plusieurs centres d'imagerie et de traitement du sein à travers le monde grâce à son réseau de distribution international dans 34 pays. La société, dont le siège se trouve à San Diego, en Californie, a été la première à obtenir l'homologation de la FDA et le marquage CE pour un tomographe à émission de positrons à haute résolution destiné à fournir des images de petites parties du corps et pour le guidage en images de la biopsie du sein.

Renseignements


  • Coordonnées
    Guillaume Bailliard
    Vice-président exécutif
    Naviscan, Inc.
    Tél. : +1 858 332 0941
    gbailliard@naviscan.com

    Joleen Schultz
    Communications et marketing de Naviscan
    321 Medical Launch
    Tél. : +1 858 455 5500
    jschultz@naviscan.com