Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP)

Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP)

16 nov. 2007 10h19 HE

Les retraités de l'Etat pressent le gouvernement de lancer les travaux du comité indépendant sur l'indexation

ROUYN-NORANDA, QC, le 16 nov. - A l'occasion d'une
importante manifestation des retraités de l'Etat à Rouyn-Noranda,
l'Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic
(AQRP) de l'Abitibi-Témiscamingue presse le gouvernement du Québec de lancer
sans délai les travaux du comité indépendant sur l'indexation des régimes de
retraite. "La lumière doit enfin être faite sur une injustice qui nous
appauvrit depuis 25 ans cette année", a déclaré M. Jacques Lafrenière,
président de l'AQRP dans la région.

Cette annonce donne suite à l'adoption, le 16 octobre dernier, d'une
motion unanime de l'Assemblée nationale demandant au gouvernement de créer un
comité pour étudier les principaux paramètres et faits pertinents reliés à
l'indexation des régimes de retraite des secteurs public et parapublic. Les
membres du Groupe de travail des associations de personnes retraitées des
secteurs public et parapublic ont en effet déjà annoncé la nomination de leurs
représentants au sein de ce comité.

Les membres du Groupe s'attendent à ce que le gouvernement procède
rapidement à la nomination des autres membres du comité afin que celui-ci
entreprenne ses travaux dans les meilleurs délais. Pour les membres du Groupe,
la création de ce comité est un pas en avant vers le rétablissement de
l'équité pour les personnes retraitées de l'Etat. Cette avancée ne règle
toutefois pas la question de façon définitive, puisque le comité se limitera à
des conclusions factuelles qui permettront avant tout d'atteindre une
compréhension commune des enjeux liés à la correction de la désindexation.

Rappelons que, depuis 2006, le Groupe de travail des associations de
personnes retraitées des secteurs public et parapublic réclame :


- la correction immédiate de l'iniquité actuelle des régimes de retraite
des secteurs public et parapublic, afin que les personnes ayant
accompli des années de service entre 1982 et 1999 obtiennent, pour ces
années de service, le même niveau d'indexation que pour les années de
service accomplies depuis 2000;

- la mise en place d'une table de travail permanente avec les principales
associations de personnes retraitées des secteurs public et parapublic,
notamment afin de discuter de solutions à long terme à apporter à leur
appauvrissement continu depuis 1982;

- le maintien des taux de cotisation, au moins à leur niveau actuel, pour
3 ans.

Les demandes des associations sont raisonnables. Elles souhaitent
entreprendre avec le gouvernement des discussions constructives et ouvertes,
alimentées par des données objectives. Elles sont convaincues que, dans cette
perspective, des pistes de solutions durables et satisfaisantes pourront être
envisagées.

Le Groupe de travail des associations de personnes retraitées des
secteurs public et parapublic, auquel l'AQRP participe, représente plus de
120 000 personnes.

Fondée en 1968 et regroupant plus de 23 000 membres, l'Association
québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) est la
principale association indépendante représentant l'ensemble des retraités des
secteurs public et parapublic au Québec.

Renseignements

  • Jacques Lafrenière, (819) 764-0147; Source: AQRP