Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

21 juin 2013 11h29 HE

Les sauveteurs SCFP sont confrontés à des pourparlers difficiles avec la ville de Hawkesbury

HAWKESBURY, ONTARIO--(Marketwired - 21 juin 2013) - La section locale 1026 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) qui représente les sauveteurs à l'emploi de la ville de Hawkesbury, espère que la direction cherchera à conclure une entente équitable après des discussions frustrantes entamées il y a plus d'un an. Alors que les négociations arrivent à l'étape de la conciliation, le SCFP fait appel au soutien de la collectivité qu'elle tente de sensibiliser aux services assurés par ses membres et aux défis auxquels ils sont confrontés.

« Jusqu'à l'arrivée des paramédicaux, les sauveteurs sont les premiers répondants lors d'urgences sur le site de la piscine, a déclaré Joanna Welburn, porte-parole des sauveteurs. Nous prenons notre travail très au sérieux et nous voulons que notre travail, notre dévouement et les responsabilités qui sont les nôtres soient reconnus. »

« Lorsque les sauveteurs ont joint les rangs du SCFP, nous avons suggéré qu'ils soient intégrés à la principale convention collective de la municipalité, a déclaré le conseiller syndical SCFP, Jean-Charles Lavigne. La ville a refusé et a plutôt choisi de recourir à grands frais aux services d'une firme d'avocats pour l'élaboration d'une convention collective distincte comportant des conditions de travail inférieures. »

Les sauveteurs de la ville de Hawkesbury gagnent beaucoup moins que les autres travailleurs municipaux et beaucoup moins que les sauveteurs des municipalités voisines. Lorsque l'employeur a demandé la conciliation, 80 articles de la nouvelle convention collective étaient toujours en suspens, incluant les salaires et les conditions de travail. Le début de la conciliation est prévu pour le 28 juin 2013.

« Nous aimerions en arriver à une entente négociée, une entente qui respecte notre travail et le public que nous servons, a ajouté Mme. Welburn. Pour que ce soit possible, il faut que la direction réalise que ces jeunes travailleurs peuvent apporter une importante contribution à la ville et qu'ils préféreraient demeurer à Hawkesbury et y mener leur carrière. Malheureusement, les conditions qui sont actuellement en vigueur font en sorte que plusieurs de ces jeunes travailleurs décident d'aller se bâtir un avenir ailleurs pour être en mesure de gagner leur vie décemment. »

« Les sauveteurs et les gens de Hawkesbury qui les appuient demandent aux résidents de la ville de prendre contact avec les élus locaux afin de les convaincre de traiter les sauveteurs équitablement. Tout ce que nous voulons est un contrat équitable de façon à ce que nous soyons en mesure de poursuivre notre important travail auprès de la population de Hawkesbury ».

Renseignements

  • Jean-Charles Lavigne
    Conseiller syndical SCFP
    613-933-5515

    Robert Lamoureux
    Service des communications du SCFP
    905-739-3999