Institut professionnel de la fonction publique du Canada

Institut professionnel de la fonction publique du Canada

08 sept. 2014 15h03 HE

Les scientifiques du laboratoire nucléaire de Chalk River tiennent un piquet d'information

CHALK RIVER, ONTARIO--(Marketwired - 8 sept. 2014) - Les membres de l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC) et le groupe Employés professionnels de Chalk River (GEPCR) tiendront un piquet d'information à l'extérieur des bureaux d'Énergie atomique du Canada limitée (EACL) à Chalk River (Ontario) à compter de 6 h 30, le mardi 9 septembre, pour attirer l'attention sur la menace qui plane sur le régime de pension à prestations limitées des travailleurs du secteur nucléaire fédéral.

Ressources naturelles Canada (NRCan), le ministère responsable d'EACL, tente actuellement de privatiser partiellement les laboratoires selon un nouveau modèle de gestion OGEE (organisme gouvernemental exploité par un entrepreneur), qui remet en question les promesses faites aux scientifiques et à d'autres employés d'avoir une retraite sans tracas et qui risque de nuire au recrutement et au maintien en poste du personnel.

« Nous ne sommes pas contre le modèle OGEE comme tel, soutient le président du GEPCR, Jonathan Fitzpatrick. Mais le gouvernement fédéral doit le faire correctement. Priver les scientifiques et les ingénieurs actuels et futurs d'EACL d'une retraite décente, ce n'est pas le bon moyen d'attirer et de garder les meilleurs scientifiques et les plus talentueux. L'énergie nucléaire continue de satisfaire à une très grande partie des besoins énergétiques du Canada en plus de répondre à nos besoins en radio-isotopes médicaux et industriels et en favorisant l'innovation. Le Canada doit retenir ce savoir-faire : offrir une rémunération juste et la promesse d'une pension suffisante est le meilleur moyen d'y parvenir. »

L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada représente près de 55 000 professionnels et scientifiques du secteur public canadien, dont environ 750 ingénieurs et scientifiques des installations d'EACL à Chalk River. Ceux-ci sont responsables de l'exploitation sécuritaire des réacteurs nucléaires CANDU, de la gestion des déchets radioactifs dans l'ensemble du Canada, et de la prestation de conseils d'experts au gouvernement sur les enjeux nucléaires nationaux et internationaux (tels que l'accident de Fukushima). Ils sont responsables du fonctionnement de ces réacteurs nucléaires, qui produisent des isotopes médicaux utilisés partout dans le monde pour faire des diagnostics.

Renseignements

  • Pierre Villon
    (613) 228-6310 poste 2228
    (613) 794-9369 (cell.)