Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

27 oct. 2011 09h48 HE

Les syndicats canadiens aident des travailleurs mexicains dans leur contestation en vertu de l'ALENA : Les travailleurs en électricité sont persécutés par le gouvernement mexicain

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 27 oct. 2011) - Aujourd'hui, le Congrès du travail du Canada (CTC) et le Syndicat des Métallos accompagneront le syndicat des travailleurs en électricité du Mexique (SME) pour déposer une plainte aux autorités qui gèrent l'accord parallèle sur le travail de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

« En 2009, le gouvernement du Mexique a envoyé des troupes pour fermer la centrale électrique de la ville de Mexico, explique Hassan Yussuff, secrétaire-trésorier du CTC. Il a mis à pied 44 000 travailleurs, a supprimé leur convention collective et les a harcelés et intimider, ainsi que leur syndicat. Il s'agissait d'une violation flagrante de l'ALENA, sans parler des lois du travail au Mexique et de la constitution du pays. »

M. Yussuff accompagnera MM. Martin Esparza et Jose Humberto, dirigeants du SME, qui sont à Ottawa pour déposer la plainte.

Le syndicat mexicain, en compagnie du CTC, du Syndicat des Métallos et de plus de 80 autres syndicats et organisations non gouvernementales, dépose officiellement une plainte au Bureau administratif national (BAN) du Canada en vertu de l'Accord nord-américain de coopération dans le domaine du travail (ANACT).

« Nous avons un accord de libre-échange avec le Mexique depuis près de 18 ans qui contient un accord parallèle sur les droits des travailleurs, déclare Ken Neumann, directeur national pour le Canada du Syndicat des Métallos. Le gouvernement mexicain n'a pas respecté les droits fondamentaux des travailleurs garantis par l'ANACT, et d'autres traités internationaux, et se sert de moyens dilatoires visant à entraver la justice. Le gouvernement mexicain continue de s'en prendre à ses propres citoyens en faisant fi de l'accord qu'il a signé pour protéger les droits des travailleurs. Cette contestation doit être contrée par de véritables actions. »

M. Yussuff ajoute : « Cette plainte permettra de vraiment connaître l'efficacité de l'ALENA sur la coopération dans le domaine du travail lorsqu'il s'agit de protéger le droit à la liberté d'association. Tel quel, l'accord sur le travail est défaillant et doit être revu. »

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,2 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 130 conseils du travail régionaux. Site Web : www.congresdutravail.ca, Twitter : @CanadianLabour

Renseignements

  • Dennis Gruending
    Communications, CTC
    613-526-7431 ou Mobile/SMS : 613-878-6040
    dgruending@clc-ctc.ca

    Pat Van Horne
    Représentante législative
    Syndicat des Métallos
    613-731-6315 ou mobile/SMS : 613-859-1763
    pvanhorne@usw.ca