Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

16 juin 2005 15h04 HE

Les syndicats réclament l'adoption immédiate d'une loi sur l'égalité

Attention: Affectateur, Rédacteur financier , Directeur général et de l'information, Rédacteur à l'international, Rédacteur aux affaires politiques et gouvernementales MONTRÉAL--(CCNMatthews - 16 juin 2005) - Le Congrès du travail du Canada a réclamé aujourd'hui du gouvernement fédéral qu'il adopte immédiatement une loi pour reconnaître l'égalité du droit au mariage.

Dans une lettre transmise aux chefs des différents partis, Ken Georgetti, qui vient d'être réélu à la tête de la plus grande organisation syndicale au pays, fait valoir que tout délai supplémentaire ou même amendement au projet ne ferait que miner l'égalité de nos concitoyens gais, lesbiennes, bisexuels et transgenres.

Ken Georgetti a également admonesté le chef conservateur Stephen Harper pour l'indécence de sa proposition de marchander les droits des citoyennes et citoyens canadiens en échange d'un devancement du congé estival.

Plus tôt cette semaine, un appel à l'adoption immédiate de mesures législatives sur le mariage entre conjoints de même sexe avait reçu l'appui unanime des quelque 2 000 membres délégués aux assises du Congrès du travail du Canada à Montréal.

La lettre au premier ministre se lisait comme suit :

Depuis plus de deux ans, votre gouvernement tarde à agir pour garantir l'égalité du droit au mariage qui a maintenant a été affirmée par toutes les tribunaux du Canada.

Dans le cadre de l'Assemblée statutaire du Congrès du travail du Canada à Montréal, plus de 2 000 membres délégués représentant nos syndicats, fédérations du travail et conseils du travail partout au Canada ont adopté à l'unanimité une résolution pressant votre gouvernement d'adopter immédiatement une loi pour reconnaître le mariage entre conjoints de même sexe, en évitant tout délai et tout amendement qui ne feraient que miner l'égalité de nos concitoyens gais, lesbiennes, bisexuels et transgenres.

La proposition du chef du Parti conservateur d'arriver à un compromis sur un droit humain fondamental afin que les membres du Parlement puissent partir en vacances plus tôt, est non seulement inacceptable mais extrêmement choquante.

Au nom des 3,2 millions de membres du Congrès du travail du Canada et leur famille, je désire réitérer qu'il est temps que votre gouvernement et tous les membres du Parlement prennent immédiatement action dans ce dossier.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente plus de 3 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 137 conseils du travail régionaux. Site Web : www.clc-ctc.ca
IN: ÉCONOMIE, FINANCE, TRAVAIL, POLITIQUE, SOCIAL

Renseignements

  • Jeff Atkinson, Service des Communications, Congrès du travail du Canada
    Numéro de téléphone: 613-863-1413
    Numéro de téléphone secondaire: 514-871-5847