Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

09 déc. 2010 08h15 HE

Les taux d'inoccupation ont monté dans la plupart des centres urbains de la province

MONCTON, NOUVEAU-BRUNSWICK--(Marketwire - 9 déc. 2010) - Selon les résultats diffusés aujourd'hui à la suite de l'Enquête sur les logements locatifs que la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) a menée à l'automne 2010, la proportion de logements inoccupés a augmenté dans chacun des trois grands centres urbains du Nouveau-Brunswick, à savoir Fredericton, Moncton et Saint John.

Parmi ces trois centres, c'est Fredericton qui a présenté le taux d'inoccupation le plus bas, soit 2,6 %. « Grâce à la vigueur de l'emploi et à l'immigration constante, le taux d'inoccupation est resté bas dans la capitale de la province », a déclaré Claude Gautreau, analyste principal de marché à la SCHL pour le Nouveau-Brunswick.

La proportion de logements vacants a augmenté à Moncton et à Saint John; elle a atteint 4,2 % et 5,1 %, respectivement. « En 2010, la conjoncture du marché de l'habitation est demeurée favorable aux acheteurs potentiels, ce qui a contribué à réduire la demande de logements locatifs et à hausser les taux d'inoccupation, tant à Moncton qu'à Saint John », a déclaré M. Gautreau.

Dans trois des quatre centres urbains de plus petite taille du Nouveau-Brunswick, le taux d'inoccupation a aussi monté cette année. Edmundston est le seul à avoir inscrit une baisse de son taux en 2010; celui-ci a reculé de 2,3 points de pourcentage et s'est établi à 8,6 %. Miramichi, comme Fredericton, a enregistré le taux d'inoccupation le plus bas de la province, c'est-à-dire 2,6 %. À l'inverse, Bathurst est le centre où la proportion de logements vacants a été la plus élevée : 9,9 %.

Selon les données se rapportant aux immeubles qu'ont en commun les enquêtes de 2009 et de 2010, le loyer moyen, tous centres urbains confondus, s'est accru de 2,3 % au Nouveau-Brunswick. Les augmentations du loyer moyen en milieu urbain, d'une année à l'autre, sont allées de 1,1 %, à Bathurst, à 2,9 %, à Saint John.

Mettant à contribution plus de 60 ans d'expérience à titre d'organisme national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité. Elle offre également des données, des analyses et des rapports fiables, impartiaux et actuels sur le marché de l'habitation pour aider les consommateurs et le secteur de l'habitation à prendre des décisions importantes.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le www.schl.ca ou composer le 1­ 800 ­668­ 2642.   

(Also available in English)

Renseignements

  • Claude Gautreau
    Analyste principal de marché
    Centre d'analyse de marché de la SCHL
    506-851-2742
    Cell: 506-866-9002
    cgautrea@schl.ca