Cameco
TSX : CCO
NYSE : CCJ

Cameco

05 juil. 2013 14h44 HE

Les travailleurs de l'usine de conversion de Cameco à Port Hope acceptent une nouvelle convention collective

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwired - 5 juillet 2013) - Cameco (TSX:CCO) (NYSE:CCJ) a annoncé aujourd'hui que les employés syndiqués de son usine de conversion de Port Hope avaient voté pour l'acceptation d'une nouvelle convention collective.

Plus de 250 employés, représentés par les locaux 13173 et 8562 du Syndicat des Métallos, ont accepté une nouvelle convention de trois ans comprenant un relèvement des salaires de six pour cent sur la durée de l'accord. La convention antérieure a expiré le 30 juin 2013.

L'usine de Cameco à Port Hope est la seule usine de conversion d'uranium au Canada à produire de l'hexafluorure d'uranium (UF6) et le seul fournisseur commercial des services de conversion de dioxyde d'uranium (UO2) naturel nécessaires pour la fabrication de combustible destiné aux réacteurs nucléaires Candu. L'effectif total de l'usine de conversion de Port Hope, comprenant les gestionnaires et les employés non syndiqués, compte environ 370 personnes.

Profil

Cameco, dont le siège se trouve à Saskatoon, en Saskatchewan, est l'un des plus grands producteurs mondiaux d'uranium. Ses produits d'uranium sont utilisés pour générer de l'électricité dans des centrales nucléaires du monde entier, procurant ainsi une des sources d'énergie les plus propres disponibles actuellement. Les actions de Cameco sont cotées aux bourses de Toronto et de New York.

Telles qu'utilisées dans le présent communiqué de presse, les expressions « Cameco » et la « société » se rapportent à Cameco Corporation, une entreprise canadienne, ainsi qu'à ses filiales et sociétés affiliées, sauf avis contraire.

Renseignements

  • Cameco
    Relations avec les investisseurs :
    Rachelle Girard
    (306) 956-6403

    Relations avec les médias :
    Gord Struthers
    (306) 956-6593