Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

20 nov. 2012 16h57 HE

Les travailleurs SCFP des conseils scolaires accordent un mandat de grève fort

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 20 nov. 2012) - Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) a annoncé aujourd'hui que ses membres ontariens du secteur des conseils scolaires ont voté dans une proportion de 88 % pour la grève dans le but d'appuyer leur demande visant la conclusion d'ententes négociées en lieu et place des contrats imposés par le gouvernement provincial dans la foulée de l'adoption de sa nouvelle loi.

« La loi du gouvernement, la Loi 115, a pour objectif d'imposer un contrat de travail aux 55 000 travailleurs SCFP du secteur des conseils scolaires, les travailleurs qui sont à la base même de nos écoles publiques, a déclaré Terri Preston, Présidente du Comité de coordination des conseils scolaires de l'Ontario (CCCSO). Nos membres font part d'un message clair au Premier ministre et à la Ministre de l'Éducation. Nous sommes prêts à négocier, mais nous voulons négocier des ententes qui fonctionneront autant pour les travailleurs que les employeurs, pas des ententes dont les clauses nous ont été imposées. »

Plusieurs conseils scolaires ont conclu des ententes, mais le SCFP n'a pas été partie prenante à ces négociations et les ententes conclues ne tiennent aucun compte de la réalité des membres du personnel de soutien représentés par le SCFP. Mme. Preston a fait savoir que les membres en sont maintenant à planifier la prochaine étape de leur campagne, soit porter leur message devant le public.

Fred Hahn, Président du SCFP Ontario a déclaré : « la Loi 115 a créé une crise inutile dans nos écoles. Le gouvernement doit permettre aux travailleurs et aux employeurs de continuer à faire ce qu'ils font depuis des décennies - négocier des solutions réalistes par le biais de la négociation collective. Tous les membres du SCFP sont aux côtés des travailleurs des conseils scolaires dans leur lutte pour la protection de leur droit à la libre négociation collective. Le personnel de soutien est à la base même de nos écoles ; il s'agit des concierges, des secrétaires, des adjoints à l'enseignement, des éducatrices de la petite enfance, des instructeurs, des travailleurs de l'enfance et de la jeunesse, des technologistes de l'information et de tous les autres membres du personnel de soutien qui ont eux aussi droit à l'équité et au respect. »

Le SCFP a mis sur pied une campagne provinciale conçue pour défendre les travailleurs des services publics de l'ensemble de l'Ontario qui sont confrontés aux menaces représentées par la Loi 115 et d'autres projets de loi dont l'objectif est de s'en prendre au droit à la négociation collective et à l'arbitrage de différend impartial par une tierce partie. La Loi 115 a déjà retiré ces droits aux travailleurs des conseils scolaires. Le SCFP se bat maintenant pour que la Loi 115 soit abrogée et a déjà initié une contestation judiciaire de la loi.

Renseignements

  • Terri Preston
    Présidente de la négociation au Comité de coordination
    des conseils scolaires de l'Ontario
    416-885-5585

    SCFP Ontario
    Fred Hahn
    Président
    416-540-3979

    SCFP
    Brian Blakeley
    Coordonnateur du secteur
    416-580-1300