BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montreal

BMO Banque de Montreal

24 juil. 2014 14h55 HE

Les ventes de véhicules automobiles sont en voie d'atteindre leur plus haut niveau en sept ans, selon la Direction des études économiques de BMO

- La demande a été longtemps contenue aux États-Unis, la moyenne d'âge des véhicules étant de plus de 11 ans

- Les préférences d'achat au Canada commencent à ressembler à celles des États-Unis, alors que l'on observe un plus grand nombre de véhicules par foyer

- La tendance devrait demeurer à la hausse dans le secteur automobile au cours des prochaines années

MONTRÉAL, QUÉBEC et CHICAGO, ILLINOIS--(Marketwired - 24 juillet 2014) - Le marché nord-américain de l'automobile est bien parti pour franchir la barre des 18 millions d'unités vendues, et ce, pour la première fois depuis 2007, selon un nouveau rapport publié par la Direction des études économiques de BMO.

« Alors que nous venons de passer la mi-année, il est clair que la hausse des ventes potentielle que nous avons pu observer dans le secteur de l'automobile est en voie de se matérialiser, de façon encore plus forte que prévue », a déclaré Alex Koustas, économiste, BMO Marchés des capitaux. « Bien que la reprise de la demande aux États-Unis ait été pleinement anticipée, la poursuite du rythme record des ventes qui a été atteint l'année dernière au Canada dénote un changement profond dans les habitudes de consommation des Canadiens. Le rythme auquel les ventes augmentent sur l'ensemble du marché nord-américain ravira à la fois les concessionnaires et les manufacturiers. »

M. Koustas a fait remarquer que dans l'ensemble, les conditions du marché nord-américain paraissent plutôt positives à l'aube du troisième trimestre. « Malgré certains indicateurs décevants dans les journaux, les consommateurs américains accélèrent leurs achats de nouveaux véhicules, et la reprise enregistrée récemment sur le marché de l'emploi aux États-Unis ne pourra qu'aider la situation à s'améliorer. Les Canadiens, pour leur part, continuent d'acheter à un rythme record, malgré une certaine retenue pour ce qui est de l'ensemble des dépenses de consommation, ce qui indique une préférence pour l'automobile par rapport à d'autres dépenses importantes en période plus difficile. »

États-Unis

Après un début d'année en dents de scie du fait de conditions météo difficiles, les ventes aux États-Unis ont augmenté pour atteindre les 16,6 millions d'unités vendues au deuxième trimestre, ce qui indique une importante retenue de la demande sur le marché », a expliqué M. Koustas. « La moyenne d'âge des véhicules approche les 11,4 ans, les taux de mise à la casse sont demeurés bas pour une période d'une durée sans précédent, et le nombre de véhicules possédés a glissé sous les moyennes à long terme. Tous ces éléments indiquent qu'il existe encore une forte retenue de la demande sur le marché, et il faudra un certain nombre d'années avec des ventes au-dessus de la moyenne pour rattraper le retard accumulé. »

« Les ventes de véhicules automobiles aux États-Unis ont enregistré un rythme très solide au deuxième trimestre, et cet élan semble vouloir se poursuivre », a pour sa part expliqué Ghram Debes, directeur général et chef, Financement des concessionnaires, BMO Harris Bank. « La combinaison optimale d'une reprise de la confiance chez les consommateurs, de taux d'intérêt peu élevés et d'un parc automobile vieillissant a généré une demande importante sur le marché, et les concessionnaires avec qui nous faisons affaire sont très confiants de voir la croissance des ventes se poursuivre. »

Canada

Au Canada, les ventes ont surpassé les attentes, et sont en voie d'égaler les sommets atteints l'année dernière, malgré le processus graduel de désendettement entrepris par les consommateurs canadiens dans leur ensemble. « Bien que l'on ne puisse ignorer le fait que les véhicules automobiles sont aujourd'hui beaucoup plus abordables du fait d'une baisse des prix et de taux d'intérêts très favorables, la hausse constante du nombre d'automobiles par foyer indique une tendance plus profonde, celle d'un changement des préférences », a indiqué M. Koustas. « L'amélioration de la qualité et de la commodité des véhicules est certainement l'un des facteurs qui expliquent cette tendance. Si les préférences d'achat des Canadiens continuent de s'aligner sur celles de leurs voisins américains - pour ce qui est du nombre de véhicules par foyer - les volumes de vente pourraient atteindre la barre du 1,7 million d'unités vendues pendant quelque temps, même en tenant compte d'une hausse des taux d'intérêt l'année prochaine. »

« Le secteur automobile canadien continue à profiter de produits d'une qualité supérieure et de taux de financement plus attirants, ce qui pousse un plus grand nombre de Canadiens à envisager l'achat d'un nouveau véhicule », a expliqué Robert Sadokierski, chef, Financement automobile, BMO Groupe financier. « En fait, les résultats d'un sondage effectué récemment pour le compte de BMO indiquent que les Canadiens souhaitent changer leur véhicule tous les cinq ans, dépensant en moyenne 26 044 $ pour cela. »

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est un fournisseur de services financiers hautement diversifiés ayant son siège en Amérique du Nord. BMO offre à plus de 12 millions de clients une vaste gamme de produits et de services dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et des services de banque d'affaires. Au 30 avril 2014, l'actif total de BMO Groupe financier s'élevait à 582 milliards de dollars et son effectif comptait plus de 45 500 employés.

Renseignements