BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montreal

BMO Banque de Montreal
BMO Harris Bank

BMO Harris Bank

20 févr. 2015 09h41 HE

Les ventes de véhicules automobiles sont en voie de dépasser les 18,5 millions d'unités en Amérique du Nord en 2015, selon un rapport de BMO

MONTRÉAL, QUÉBEC et CHICAGO, ILLINOIS--(Marketwired - 20 fév. 2015) - Le secteur automobile nord-américain est en voie de connaître une autre année record avec des ventes prévues de plus de 18,5 millions d'unités au Canada et aux É.-U., selon de nouvelles données publiées par le Service des études économiques de BMO.

« On s'attend à ce que le rythme de l'économie canadienne connaisse un ralentissement cette année en raison de la chute des prix du pétrole », a déclaré Alex Koustas, économiste, BMO Marchés des capitaux. « Toutefois, l'économie devrait connaître une croissance moyenne suffisante pour entraîner une baisse du taux de chômage au niveau national, en partie en raison de la faiblesse du dollar. Conjointement avec des réductions de taux d'intérêt de la Banque du Canada, cette conjoncture devrait entraîner une poussée des ventes de véhicules neufs comparable à celle de l'an dernier ».

M. Koustas a fait observer que la surperformance des camionnettes par rapport aux voitures devrait se reproduire cette année, les consommateurs optant pour des véhicules mieux équipés et dotés de moteurs plus puissants en réaction à la baisse des prix à la pompe. Aux É.-U., les ventes de camions ont grandement profité du recul des prix de l'essence.

Le recul des prix de l'essence et l'affaiblissement du huard stimuleront le secteur automobile canadien

Au Canada, les ventes de véhicules devraient poursuivre leur croissance pour la sixième année d'affilée. En 2014, les ventes de véhicules de promenade s'établissaient à 1,85 million d'unités, en hausse de 6 pour cent par rapport à l'année précédente (1,74 million). Cette année, les ventes de janvier se sont avérées prometteuses avec une hausse de 3,4 pour cent, plaçant le secteur en bonne voie d'égaler ou même de surpasser les ventes records de 2014.

« Contrairement à d'autres secteurs économiques, le marché de l'automobile profite du fléchissement des prix du pétrole et du recul du dollar canadien », a précisé Robert Sadokierski, chef, Services financiers aux concessionnaires, BMO Groupe financier. « Dans certaines provinces, la faiblesse des prix de l'essence contribuera à une hausse des dépenses discrétionnaires des consommateurs, notamment pour des véhicules automobiles, et la faiblesse du dollar canadien pourra stimuler l'activité manufacturière du domaine automobile au Canada ».

Il a fait observer que d'importantes sommes ont été injectées dans le secteur automobile canadien au cours de la dernière année, notamment 560 millions de dollars dans l'usine d'assemblage de General Motors à Ingersoll, en Ontario, et 857 millions de dollars chez Honda Canada pour trois usines d'assemblage d'Alliston, en Ontario.

M. Sadokierski a ajouté que les taux d'intérêt devraient demeurer bas, faisant en sorte que le financement automobile demeurera attrayant. « Bien que le secteur automobile canadien devrait continuer à profiter de taux de financement avantageux, les consommateurs devraient envisager d'opter pour une période d'amortissement plus courte afin d'atténuer le risque associé aux prêts à plus long terme ».

Les niveaux d'emploi élevés stimulent les ventes de véhicules automobiles aux États-Unis

« Au sud de la frontière, le marché de l'emploi est finalement passé en vitesse supérieure, 3,1 millions d'emplois ayant été créés dans les derniers mois de 2014, les meilleurs résultats depuis le boom technologique », a précisé M. Koustas. « Les taux d'emploi sont un des meilleurs indicateurs de l'activité de consommation, en particulier dans le domaine automobile. Lorsque les gens ont un emploi, ils doivent se rendre au travail, ce qui pourrait se traduire par une augmentation des ventes de véhicules automobiles ».

« Le secteur a connu une autre excellente année en 2014 avec des ventes de 16,5 millions de véhicules marquant une cinquième année d'augmentation consécutive depuis la récession de 2009 », s'est réjoui Ghram Debes, directeur général et chef, Services financiers aux concessionnaires, BMO Harris Bank. « La forte baisse du prix de l'essence, l'offre accrue de prêts automobiles et le vieillissement du parc automobile ont tous contribué à une hausse substantielle de la demande sur le marché ».

M. Debes a ajouté que la reprise économique conjuguée aux injections financières d'investisseurs de premier plan dans le secteur, comme en témoigne l'achat par Berkshire Hathaway de Van Tuyl, le plus grand groupe automobile privé des É.-U., a rehaussé le niveau de confiance des investisseurs envers le secteur automobile.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est un fournisseur de services financiers hautement diversifiés ayant son siège en Amérique du Nord. BMO offre à plus de 12 millions de clients une vaste gamme de produits et de services dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et des services de banque d'affaires. Au 31 octobre 2014, l'actif total de BMO Groupe financier s'élevait à 589 milliards de dollars et son effectif comptait plus de 46 000 employés.

Renseignements