Les Vêtements de Sport Gildan Inc.
TSX : GIL
NYSE : GIL

Les Vêtements de Sport Gildan Inc.

13 août 2009 06h30 HE

Les Vêtements de Sport Gildan Inc. annonce ses résultats du troisième trimestre pour l'exercice 2009

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 13 août 2009) -

- Marge brute de 24,4 % et BPA de 0,32 $ US avant le recouvrement d'impôts et les charges de restructuration

- Flux de trésorerie disponibles de 78,5 millions de dollars US

- Achèvement de la vérification de l'Agence du revenu du Canada pour les années d'imposition 2004 à 2006

Les Vêtements de Sport Gildan Inc. (TSX:GIL)(NYSE:GIL) annonce aujourd'hui ses résultats financiers pour le troisième trimestre de l'exercice 2009. La Société annonce également que l'Agence du revenu du Canada (l'"ARC") a achevé la vérification de ses déclarations fiscales pour les années d'imposition allant de 2004 à 2006 et qu'elle n'a procédé à aucun ajustement important relativement aux déclarations produites. L'ARC continue d'accepter la méthode d'établissement du prix de transfert de Gildan pour les années d'imposition ayant fait l'objet de la vérification. Gildan avait annoncé antérieurement le règlement définitif de la vérification de l'ARC pour la période allant de 2000 à 2003.

Chiffre d'affaires et bénéfice

Pour le troisième trimestre terminé le 5 juillet 2009, le bénéfice net et le bénéfice par action (le "BPA") dilué de Gildan se sont respectivement établis à 41,5 millions de dollars US et à 0,34 $ US, comparativement à un bénéfice net de 54,5 millions de dollars US et à un BPA dilué de 0,45 $ US pour le troisième trimestre de l'exercice 2008. Les résultats des deux exercices comprennent des charges de restructuration après impôts se chiffrant à 3,4 millions de dollars US et à 2,3 millions de dollars US, respectivement. Les charges de restructuration du troisième trimestre de l'exercice 2009 sont principalement liées au regroupement antérieurement annoncé des activités de finition de chaussettes. Le bénéfice net avant les charges de restructuration du troisième trimestre de l'exercice 2009 s'est élevé à 44,9 millions de dollars US, ou 0,37 $ US par action diluée, contre 56,8 millions de dollars US, ou 0,47 $ US par action, il y a un an. Le recul du bénéfice net et du BPA avant les charges de restructuration s'explique essentiellement par une baisse des volumes de ventes unitaires découlant de la faiblesse de l'économie et par le repli de la marge brute, principalement attribuable aux gammes de produits défavorables et à la baisse des prix de vente nets des vêtements de sport, facteurs en partie contrebalancés par la diminution des frais de vente et frais généraux et administratifs ainsi que des charges financières et par l'incidence des recouvrements d'impôts. Le BPA du troisième trimestre de l'exercice 2009 comprend une économie de 0,05 $ US par action découlant de recouvrements d'impôts liés à des exercices antérieurs. Avant l'incidence des recouvrements d'impôts, le BPA ajusté du troisième trimestre s'est établi à 0,32 $ US par action.

Le troisième trimestre de l'exercice à l'étude de Gildan compte une semaine de moins que le troisième trimestre de l'exercice 2008. Une semaine avait été ajoutée au troisième trimestre de l'exercice 2008 afin de faire concorder le cycle de présentation de l'information de 52 semaines de la Société avec l'année civile.

Le chiffre d'affaires net du troisième trimestre de l'exercice 2009 s'est établi à 307,8 millions de dollars US, en baisse de 19,2 % par rapport à celui de 380,8 millions de dollars US inscrit pour le troisième trimestre de 2008. Les ventes de vêtements de sport et de sous-vêtements se sont établies à 258,1 millions de dollars US, en baisse de 15,6 % par rapport à celles de 305,9 millions de dollars US en 2008, et les ventes de chaussettes se sont élevées à 49,7 millions de dollars US, en baisse de 33,6 % par rapport à celles de 74,9 millions de dollars US au troisième trimestre de l'exercice 2008.

La diminution des ventes de vêtements de sport et de sous-vêtements est imputable aux gammes de produits plus défavorables, en raison principalement d'une proportion moindre de ventes de vêtements molletonnés et de t-shirts à manches longues de plus grande valeur, à une baisse de 2,6 % des prix de vente nets des vêtements de sport étant donné que les activités de promotion ont été plus soutenues qu'à l'exercice précédent, à l'incidence de l'appréciation du dollar américain sur les ventes réalisées au Canada et sur les marchés internationaux ainsi qu'à un recul de 3,5 % des volumes de ventes unitaires.

La baisse des volumes de ventes unitaires, comparativement à ceux de l'exercice précédent, s'explique principalement par une diminution de 16,6 %, généralisée à l'ensemble du secteur, des expéditions par les grossistes américains aux imprimeurs sérigraphes et par la non-récurrence de la semaine supplémentaire de ventes incluse dans le troisième trimestre de l'exercice 2008. Ces facteurs ont été largement contrebalancés par la croissance de la part de marché, par les réapprovisionnements des distributeurs ainsi que par les expéditions accrues vers les marchés internationaux et les imprimeurs sérigraphes directs offrant leurs services aux clients de marques privées.

Le tableau qui suit présente, pour le trimestre civil terminé le 30 juin 2009, un sommaire des données du rapport S.T.A.R.S. publié par ACNielsen Market Decisions, lequel fait état des volumes d'expéditions unitaires des grossistes américains aux imprimeurs sérigraphes américains :



-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Trois mois terminés Trois mois terminés
les 30 juin les 30 juin
2009 vs 2008 2009 2008
-------------------------------------------------------------------------
Croissance unitaire Part de marché
-------------------------------------------------------------------------
Gildan Secteur Gildan
-------------------------------------------------------------------------
Tous les produits (9,6)% (16,6)% 55,7 % 51,9 %
T-shirts (9,3)% (16,2)% 56,4 % 52,6 %
Vêtements molletonnés (13,1)% (15,0)% 52,7 % 51,7 %
Chandails sport (18,6)% (26,6)% 38,1 % 34,6 %
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


Au 30 juin 2009, l'ensemble des stocks sur le marché des grossistes américains avaient baissé de 13,2 % comparativement à il y a un an et la part de Gildan des stocks des distributeurs s'établissait à 49,5 % comparativement à sa part de marché de 55,7 % au troisième trimestre, tel qu'il est indiqué ci-dessus.

En plus de l'incidence de la semaine de ventes en moins au troisième trimestre de l'exercice 2009, la diminution des ventes de chaussettes auprès des détaillants du marché de masse est également imputable à l'abandon de la production de gammes de chaussettes au cours de l'exercice 2008, conjugué à l'incidence du moment auquel les fluctuations des stocks des détaillants se produisent d'un exercice à l'autre, y compris l'incidence, pour l'exercice en cours, de la transition des détaillants vers de nouvelles marques privées. Les ventes de produits Gildan au grand public par d'importants clients détaillants continuent de faire bonne figure dans la conjoncture actuelle, et la Société est particulièrement fière du solide rendement initial des nouvelles marques privées de chaussettes.

Les discussions entreprises avec des détaillants du marché de masse relativement à de nouveaux programmes progressent bien et la Société s'attend toujours à ce que de nouveaux programmes de vente au détail stimulent la croissance des ventes de l'exercice 2010 comparativement à celles de l'exercice 2009.

La marge brute s'est élevée à 24,4 % au troisième trimestre, comparativement à 26,6 % pour l'exercice précédent, et à 15,8 % au deuxième trimestre de l'exercice à l'étude. Le repli de la marge brute comparativement à celle de l'exercice précédent est principalement imputable à la baisse des prix de vente nets pour les vêtements de sport, aux contrecoups des fluctuations des devises, à une gamme de produits plus défavorable et à l'augmentation des prix du coton. Ces facteurs ont été en partie compensés par la diminution des coûts de fabrication et de l'énergie, qui a fait progresser la marge brute au troisième trimestre d'environ 450 points de base, malgré les interruptions de production instaurées au troisième trimestre en vue d'ajuster les stocks de vêtements de sport à la demande prévue.

Les tendances relativement à la marge brute se sont améliorées d'un mois à l'autre au cours du troisième trimestre. La marge brute devrait progresser légèrement au quatrième trimestre comparativement à celle du troisième trimestre, étant donné que la gamme de produits plus favorable et la diminution des coûts de fabrication, des coûts d'énergie et du prix du coton comparativement au troisième trimestre devraient plus que contrebalancer l'incidence de l'augmentation des activités promotionnelles prévues en ce qui a trait aux prix de vente.

Les frais de vente et frais généraux et administratifs du troisième trimestre se sont établis à 36,2 millions de dollars US, soit 11,8 % du chiffre d'affaires net, contre 39,8 millions de dollars US, ou 10,5 % du chiffre d'affaires net, pour le troisième trimestre de l'exercice précédent. La diminution des frais de vente et frais généraux et administratifs est principalement attribuable à la réduction des coûts de distribution, à l'incidence de la dépréciation du dollar canadien sur les frais administratifs de l'entreprise et à la non-récurrence d'une provision pour débiteurs comptabilisée à l'exercice précédent, en partie contrebalancées par le moment de l'inscription de la charge de rémunération variable ainsi que par l'augmentation des frais juridiques et professionnels.

Le recouvrement d'impôts de 5,8 millions de dollars US au troisième trimestre reflète principalement le recouvrement de 5,6 millions de dollars US visant à constater des économies d'impôts non comptabilisées jusque-là pour des exercices antérieurs. En excluant l'incidence de ces recouvrements d'impôts et de l'économie d'impôts découlant des charges de restructuration, les taux d'imposition effectifs du troisième trimestre et des neuf premiers mois de l'exercice 2009 correspondent respectivement à 2 % et à 3 %, contre 5,8 % et 6,7 % pour les mêmes périodes de l'exercice 2008. La réduction du taux d'imposition effectif par rapport à celui de l'exercice précédent reflète la proportion moins élevée des bénéfices dégagés dans des pays à taux d'imposition supérieurs.

Chiffre d'affaires et bénéfice des neuf premiers mois

Pour la période de neuf mois terminée le 5 juillet 2009, le chiffre d'affaires net s'est établi à 736,6 millions de dollars US, en baisse de 188,4 millions de dollars US, ou 20,4 %, par rapport à celui de la même période un an plus tôt. Ce recul est attribuable à un repli de 13,3 % des volumes de ventes unitaires de vêtements de sport, à des gammes de vêtements de sport défavorables, à une diminution de 39,2 millions de dollars US des ventes de chaussettes surtout à la suite de l'élimination de gammes de chaussettes non rentables au cours de l'exercice 2008 ainsi qu'à l'incidence négative de l'appréciation du dollar américain sur les ventes de vêtements de sport réalisées au Canada et sur les marchés internationaux. La baisse des volumes de ventes unitaires de vêtements de sport s'explique principalement par une diminution, généralisée à l'ensemble du secteur, des expéditions unitaires par les grossistes américains aux imprimeurs sérigraphes ainsi que par la réduction des stocks opérée par les grossistes aux Etats-Unis, facteurs qui ont plus que contrebalancé les gains de parts de marché que Gildan a réalisé sur le marché américain des vêtements imprimés au cours de la période de neuf mois terminée le 5 juillet 2009.

Le bénéfice net pour les neuf premiers mois de l'exercice 2009 s'est établi à 52,9 millions de dollars US, ou 0,44 $ US par action après dilution, contre un bénéfice net de 124,5 millions de dollars US, ou 1,02 $ US par action, pour la période correspondante de l'exercice précédent. Avant les charges de restructuration pour les deux exercices, le bénéfice net des neuf premiers mois de l'exercice 2009 s'est établi à 57,4 millions de dollars US, ou 0,47 $ US par action, contre un bénéfice net de 128,4 millions de dollars US, ou 1,06 $ US par action, pour la même période de l'exercice précédent. Le recul du bénéfice net et du BPA pour les neuf premiers mois de l'exercice 2009 est attribuable à une baisse marquée des volumes de ventes unitaires et des marges brutes, atténuée en partie par la diminution des frais de vente et frais généraux et administratifs ainsi que par l'incidence des recouvrements d'impôts au troisième trimestre.

Flux de trésorerie et situation financière

La différence entre les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation et les flux de trésorerie liés aux activités d'investissement a donné lieu, au troisième trimestre, à des flux de trésorerie disponibles de 78,5 millions de dollars US.

A la clôture du troisième trimestre, les stocks avaient diminué de 40,4 millions de dollars US par rapport à ceux de la fin du deuxième trimestre, mais ils avaient augmenté de 48,8 millions de dollars US par rapport à ceux de la fin du troisième trimestre de l'exercice 2008, alors que les stocks étaient touchés par les restrictions ayant trait à la production. D'autres interruptions de production seront prévues au calendrier avant la fin de l'exercice en vue de continuer de gérer, s'il y a lieu, les stocks de vêtements de sport en fonction des projections de demande de la part des utilisateurs finaux et des réapprovisionnements des distributeurs.

Les comptes clients ont diminué, passant à un délai de recouvrement de 41 jours à la fin du troisième trimestre par rapport à 51 jours à la fin du troisième trimestre de 2008 et à 45 jours à la fin du deuxième trimestre. La Société demeure satisfaite de la situation relativement au recouvrement des comptes clients et du risque de crédit.

La Société a terminé le troisième trimestre de l'exercice 2009 avec une dette nette de 18,5 millions de dollars US, tout en continuant de bénéficier de la capacité et de la souplesse de financement considérables que lui confère sa facilité de crédit bancaire renouvelable échéant en 2013. Pour l'exercice 2009, ses dépenses en immobilisations devraient être de l'ordre de 60 à 70 millions de dollars US, ce qui concorde avec les prévisions de la Société à la fin du deuxième trimestre.

La Société continue de prévoir qu'elle n'aura pas de dette encourue sur sa facilité de crédit bancaire d'ici la fin de l'exercice.

Données sur les actions en circulation

Au 31 juillet 2009, 120 956 937 actions ordinaires étaient émises et en circulation et 1 015 578 options sur actions et 757 806 unités d'actions de négociation restreinte dilutives (les "UANR visant des actions nouvelles") en cours. Chaque option sur action donne droit au porteur d'acheter une action ordinaire à la fin de la période d'acquisition des droits à un prix prédéterminé. Chaque UANR visant des actions nouvelles confère au porteur le droit de recevoir une action ordinaire nouvelle à la fin de la période d'acquisition des droits, sans qu'aucune contrepartie monétaire ne soit versée à la Société. Toutefois, l'acquisition des droits sur 50 % des UANR visant des actions nouvelles dépend de la performance de la Société par rapport à celle d'un groupe de référence formé de sociétés ouvertes canadiennes.



Faits saillants financiers
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
(en millions de
dollars US, sauf Neuf
les montants Neuf premiers
par action premiers mois
ou sauf indication T3 2008 mois de 2008
contraire) T3 2009 retraité(i) de 2009 retraité(i)
-------------------------------------------------------------------------

Chiffre d'affaires
net 307,8 380,8 736,6 925,0
Bénéfice brut 75,1 101,3 152,7 251,4
Frais de vente et
frais généraux et
administratifs 36,2 39,8 100,6 106,1
Bénéfice
d'exploitation 34,5 59,2 46,6 141,4
BAIIA(1) 58,1 79,0 99,1 186,3
Bénéfice net et
résultat étendu 41,5 54,5 52,9 124,5
Bénéfice net ajusté(2) 44,9 56,8 57,4 128,4
-------------------------------------------------------------------------

BPA dilué 0,34 0,45 0,44 1,02
BPA dilué ajusté(2) 0,37 0,47 0,47 1,06
-------------------------------------------------------------------------

Marge brute 24,4 % 26,6 % 20,7 % 27,2 %
Frais de vente et
frais généraux et
administratifs, en
pourcentage du
chiffre d'affaires 11,8 % 10,5 % 13,7 % 11,5 %
Marge d'exploitation 11,2 % 15,6 % 6,3 % 15,3 %
-------------------------------------------------------------------------

Flux de trésorerie
liés à l'exploitation 80,6 40,7 47,1 168,4
Flux de trésorerie
disponibles(3) 78,5 21,5 19,4 92,2
-------------------------------------------------------------------------


5 juillet 5 octobre 6 juillet
En date du 2009 2008 2008
-------------------------------------------------------------------------
Stocks 339,6 316,2 290,8
Débiteurs 194,1 222,2 254,5
Dette nette(4) 18,5 40,6 95,3
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

(i) Reflète l'incidence des modifications de conventions comptables
décrites à la note 3 afférente aux états financiers consolidés
intermédiaires non vérifiés.

(1), (2), (3), (4) Il y a lieu de se reporter à la rubrique "Mesures
financières non conformes aux PCGR " qui figure à la page 8 du présent
communiqué de presse.


Informations à l'intention des actionnaires

Le présent communiqué doit être lu parallèlement avec le rapport de gestion du troisième trimestre de l'exercice 2009 de Gildan daté du 12 août 2009 et ses états financiers consolidés intermédiaires pour le trimestre et la période de neuf mois terminés le 5 juillet 2009 (accessibles à http://gildan.com/corporate/IR/quarterlyReports.cfm), qui sont intégrés par renvoi au présent communiqué et déposés par Gildan auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières et de la Securities and Exchange Commission des Etats-Unis.

La société Les Vêtements de Sport Gildan Inc. tiendra une conférence téléphonique aujourd'hui à 8 h 30 HAE. Cette téléconférence sera accessible au 800-261-3417 (Canada et Etats-Unis) ou au 617-614-3673 (international) suivi du code 41809019, ou par webdiffusion audio en direct sur le site Internet de Gildan (section "Investisseurs") à : http://gildan.com/corporate/IR/webcastPresentations.cfm. Si vous ne pouvez y participer, une retransmission sera accessible à compter de 11 h 30 HAE le même jour au 888-286-8010 (Canada et Etats-Unis) ou au 617-801-6888 (international) suivi du code 86204863 jusqu'au 20 août 2009 à minuit, ou par webdiffusion audio sur le site Internet de Gildan pendant 30 jours.

Profil

Gildan est une société à intégration verticale du secteur de la confection et de la commercialisation de vêtements de base de qualité de marque. La Société est le principal fournisseur de vêtements de sport destinés au marché de la sérigraphie aux Etats-Unis et au Canada. Gildan est également un important fournisseur de ce même marché en Europe et sa présence au Mexique et dans la région Asie-Pacifique est en croissance. La Société vend des t-shirts, des chandails sport et des vêtements molletonnés non imprimés en grandes quantités à des distributeurs de vente en gros, vêtements qui sont par la suite ornés de motifs ou de logos par des imprimeurs sérigraphes. Ultimement, les consommateurs achètent les produits qui portent l'étiquette Gildan lors d'événements sportifs, de spectacles ou d'événements professionnels, ainsi que dans les destinations de voyage et de tourisme. Les produits de la Société servent également d'uniformes de travail et de vêtements à caractère identitaire pour des consommateurs individuels, des groupes ou des équipes. La Société est aussi l'un des plus grands fournisseurs de chaussettes de marque privée et de marque Gildan vendues principalement aux détaillants du marché de masse. De plus, Gildan s'est fixé comme objectif de devenir un important fournisseur de sous-vêtements pour hommes et garçons et de vêtements de sport non imprimés aux détaillants du marché de masse en Amérique du Nord.

Enoncés prospectifs

Certains énoncés qui figurent dans le présent communiqué de presse constituent des énoncés prospectifs au sens de la loi intitulée Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des Etats-Unis et des lois et de la réglementation sur les valeurs mobilières du Canada. Ces énoncés sont assujettis à des risques, incertitudes et hypothèses importants. Les énoncés prospectifs comprennent notamment de l'information sur nos objectifs et sur les stratégies visant à atteindre ces objectifs, en plus de renseignements sur nos opinions, nos plans, nos attentes, nos anticipations, nos estimations et nos intentions. Les énoncés prospectifs se reconnaissent généralement par l'emploi de termes ayant une connotation prospective, tels que "peut", "fera", "s'attend à", "prévoit", "projette", "présume", "a l'intention de", "planifie", "estime", "croit", "continue", de la forme négative de ces expressions ou des variantes de celles-ci ou de termes semblables. Le lecteur est invité à consulter les documents que la Société a déposés auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières et de la Securities and Exchange Commission des Etats-Unis ainsi que la rubrique "Risques et incertitudes" et les risques décrits dans la rubrique "Gestion des risques financiers" du rapport de gestion annuel de 2008, mis à jour ultérieurement dans les rapports de gestion intermédiaires des premier, deuxième et troisième trimestres de 2009, s'il souhaite obtenir une analyse des divers facteurs pouvant influer sur les résultats futurs de la Société. Les facteurs et les hypothèses d'envergure qui ont été appliqués afin de tirer une conclusion ou de faire une prévision ou une projection sont également présentés dans le présent communiqué de presse.

Les énoncés prospectifs sont, de par leur nature, incertains et les résultats ou les événements anticipés dans de tels énoncés prospectifs pourraient différer considérablement des résultats ou des événements réels. Les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les événements ou les résultats réels diffèrent considérablement des conclusions, prévisions ou projections reflétées dans ces énoncés prospectifs comprennent notamment des facteurs économiques généraux, tels le prix des marchandises, les taux de change, les taux d'intérêt et d'autres facteurs sur lesquels nous n'avons aucun contrôle; l'incidence de la conjoncture économique et commerciale, les tendances du secteur et d'autres facteurs externes, politiques ou sociaux pouvant toucher les pays où nous exerçons nos activités, ce qui comprend le climat actuel d'instabilité politique au Honduras; l'intensité de la concurrence; des changements aux lois et règlements régissant l'environnement, les taxes et les impôts, le commerce, l'emploi, la sécurité des produits de consommation et des changements à d'autres lois et règlements, y compris les répercussions de la loi récemment adoptée aux Etats-Unis et intitulée Consumer Products Safety Act; notre capacité à mettre en oeuvre nos stratégies et nos plans; notre capacité à mener à terme avec succès l'intégration des acquisitions; notre dépendance à l'égard d'un nombre relativement restreint de clients d'envergure; les changements dans les préférences des clients, la demande des clients pour nos produits et notre capacité à maintenir des relations avec la clientèle et à faire croître nos activités; le fait que nos clients ne s'engagent pas à passer un minimum de commandes fermes; la nature saisonnière de nos activités; notre capacité d'attirer et de fidéliser les employés clés; notre dépendance à l'égard des systèmes informatisés; les modifications de conventions et d'estimations comptables; l'interruption des activités de fabrication et de distribution en raison d'arrêts de travail, de l'instabilité politique, de mauvaises conditions météorologiques, de catastrophes naturelles et d'autres événements défavorables imprévisibles.

Ces facteurs pourraient faire en sorte que la performance et les résultats financiers réels de la Société au cours des périodes futures diffèrent de façon importante des estimations ou des projections à l'égard de la performance ou des résultats futurs exprimés, expressément ou implicitement, dans ces énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne tiennent pas compte de l'incidence que les opérations ou les éléments non récurrents ou particuliers annoncés ou qui se produiront après le dépôt des états financiers auront sur les activités de la Société. Par exemple, ils ne tiennent pas compte de l'incidence des cessions, des acquisitions ou d'autres opérations de la Société, de la perte de valeur d'un actif ou d'autres charges annoncées ou qui sont constatées après la formulation des énoncés prospectifs. L'incidence financière de ces opérations et d'éléments non récurrents ou inhabituels peut se révéler complexe et dépend nécessairement des faits propres à chacun d'eux.

Même si nous sommes d'avis que les attentes exprimées dans les énoncés prospectifs sont raisonnables, rien ne peut garantir qu'elles se concrétiseront. Les énoncés prospectifs ont pour but de fournir au lecteur une description des attentes de la direction quant à la performance financière de la Société pour l'exercice 2009 et ils risquent de ne pas convenir à d'autres fins. De plus, à moins d'indication contraire, les énoncés prospectifs présentés dans ce communiqué de presse ont été faits en date de ce dernier, et nous ne nous engageons nullement à les mettre à jour publiquement ni à les réviser en raison de nouveaux renseignements ou d'événements futurs ou pour quelque autre motif que ce soit, sauf si les lois ou les règlements applicables l'exigent. Les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse sont présentés sous réserve expresse de cette mise en garde.

Mesures financières non conformes aux PCGR

Le présent communiqué comporte des références à certaines mesures financières non conformes aux PCGR comme le BAIIA, le bénéfice net ajusté, le BPA dilué ajusté, les flux de trésorerie disponibles et la dette nette. Ces mesures non conformes aux PCGR n'ont pas de définition normalisée aux termes des PCGR du Canada et il est donc peu probable qu'elles soient comparables à des mesures semblables présentées par d'autres entreprises. Par conséquent, elles ne doivent pas être considérées isolément. Les modalités et les définitions relatives aux mesures non conformes aux PCGR utilisées dans le présent communiqué et un rapprochement de chacune d'elles avec la mesure conforme aux PCGR la plus directement comparable figurent ci-dessous.

(1) BAIIA

Le BAIIA correspond au bénéfice avant les intérêts, les impôts et l'amortissement et ne tient pas compte de l'incidence des charges de restructuration et autres charges, ni de la part des actionnaires sans contrôle dans la coentreprise consolidée. Nous nous servons du BAIIA, entre autres mesures, pour évaluer notre rendement d'exploitation. Nous croyons aussi que cette mesure est couramment utilisée par des investisseurs et des analystes pour mesurer la capacité d'une entreprise à assurer le service de la dette et à s'acquitter d'autres obligations de paiement, ou en tant qu'instrument d'évaluation courant. Nous ne tenons pas compte de la dotation aux amortissements, qui n'entraîne pas de décaissement de par sa nature et peut varier considérablement selon les méthodes comptables utilisées ou des facteurs hors exploitation tels que le coût historique. Le fait d'exclure ces éléments ne signifie pas qu'ils sont nécessairement non récurrents.



-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Neuf
Neuf premiers
premiers mois
(en millions de T3 2008 mois de 2008
dollars US) T3 2009 retraité(i) de 2009 retraité(i)
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 41,5 54,5 52,9 124,5
Charges de
restructuration et
autres charges 4,4 2,3 5,5 3,9
Amortissement 16,3 14,9 48,4 41,9
Variation de
l'amortissement
compris dans les
stocks 1,2 2,5 (4,3) 0,4
Intérêts, montant net 0,2 1,2 1,6 6,1
Charge d'impôts
sur le bénéfice (5,8) 3,4 (5,0) 9,1
Part des actionnaires
sans contrôle dans
la coentreprise
consolidée 0,3 0,2 - 0,4
-------------------------------------------------------------------------
BAIIA 58,1 79,0 99,1 186,3
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
(i)Reflète l'incidence des modifications de conventions comptables décrites
à la note 3 afférente aux états financiers consolidés intermédiaires non
vérifiés.

Il existe certaines petites divergences entre les états financiers et le
présent résumé du fait que certains chiffres ont été arrondis.


(2) Bénéfice net ajusté et bénéfice dilué par action ajusté

Le bénéfice net ajusté et le bénéfice dilué ajusté correspondent au bénéfice net et au bénéfice par action exclusion faite des charges de restructuration et autres charges, comme l'explique la note 8 afférente aux états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés. La Société utilise et présente ces mesures non conformes aux PCGR pour mesurer son rendement d'exploitation d'une période à l'autre, sans tenir compte des variations liées à l'incidence des charges de restructuration et autres charges, qui pourraient fausser l'analyse des tendances de son rendement commercial. Le fait d'exclure ces éléments ne signifie pas qu'ils sont nécessairement non récurrents.



-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Neuf
Neuf premiers
(en millions de premiers mois
dollars US, sauf les T3 2008 mois de 2008
montants par action) T3 2009 retraité(i) de 2009 retraité(i)
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net et
résultat étendu 41,5 54,5 52,9 124,5
Ajustement pour
tenir compte des
éléments suivants :
Charges de
restructuration
et autres charges 4,4 2,3 5,5 3,9
Recouvrement
d'impôts lié aux
charges de
restructuration
et autres charges (1,0) - (1,0) -
-------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net ajusté 44,9 56,8 57,4 128,4
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
BPA de base(ii) 0,34 0,45 0,44 1,03
BPA dilué(ii) 0,34 0,45 0,44 1,02
BPA dilué ajusté(ii) 0,37 0,47 0,47 1,06
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

(i) Reflète l'incidence des modifications de conventions comptables
décrites à la note 3 afférente aux états financiers consolidés
intermédiaires non vérifiés.
(ii) Il est possible que la somme des BPA trimestriels ne corresponde au
BPA pour les neuf premiers mois de 2009 en raison du fait que certains
chiffres ont été arrondis.

Il existe certaines petites divergences entre les états financiers et le
présent résumé du fait que certains chiffres ont été arrondis.


(3) Flux de trésorerie disponibles

Les flux de trésorerie disponibles correspondent aux flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation, incluant la variation nette des soldes hors caisse du fonds de roulement, moins les flux de trésorerie liés aux activités d'investissement, à l'exclusion des acquisitions d'entreprises. Nous estimons que les flux de trésorerie disponibles constituent un important indicateur de la santé financière et de la performance de l'entreprise, car ils révèlent la disponibilité des flux de trésorerie après les dépenses en immobilisations qui permettent de rembourser la dette et de réinvestir dans l'entreprise. Nous croyons que cette mesure est couramment utilisée par des investisseurs et des analystes aux fins de l'évaluation d'une entreprise et de ses éléments d'actif sous-jacents.



-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
Neuf Neuf
premiers premiers
(en millions de mois mois
dollars US) T3 2009 T3 2008 de 2009 de 2008
-------------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie
liés aux activités
d'exploitation 80,6 40,7 47,1 168,4
Flux de trésorerie
liés aux activités
d'investissement (2,1) (19,2) (25,7) (213,0)
Ajustement pour
tenir compte des
éléments suivants :
Acquisition
d'entreprises - - - 126,8
Liquidités soumises
à restrictions
(reçues) versées
à l'égard d'une
acquisition - - (2,0) 10,0
-------------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie
disponibles 78,5 21,5 19,4 92,2
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Il existe certaines petites divergences entre les états financiers et le
présent résumé du fait que certains chiffres ont été arrondis.


(4) Dette nette

Nous estimons que le total de la dette et la dette nette constituent des indicateurs importants du levier financier de la Société.



-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------
(en millions de dollars US) T3 2009 T4 2008 T3 2008
-------------------------------------------------------------------------
Tranche de la dette à long
terme échéant à moins de un an 2,8 3,6 3,8
Dette à long terme 90,2 49,4 104,7
-------------------------------------------------------------------------
Total de la dette 93,0 53,0 108,5

Trésorerie et équivalents de
trésorerie (74,5) (12,4) (13,2)
-------------------------------------------------------------------------
Dette nette 18,5 40,6 95,3
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Il existe certaines petites divergences entre les états financiers et le
présent résumé du fait que certains chiffres ont été arrondis.

Renseignements

  • Relations avec les investisseurs
    Laurence G. Sellyn
    Premier vice-président,
    Chef des services financiers et administratifs
    514-343-8805
    lsellyn@gildan.com
    ou
    Sophie Argiriou
    Directrice, communications avec les investisseurs
    514-343-8815
    sargiriou@gildan.com
    ou
    Benoit Leroux
    Directeur, développement des affaires
    514-343-8898
    bleroux@gildan.com
    ou
    Relations avec les médias
    Geneviève Gosselin
    Directrice, communications corporatives
    514-343-8814
    ggosselin@gildan.com