La Légion royale canadienne

La Légion royale canadienne

30 janv. 2014 09h18 HE

LETTRE AU REDACTEUR : La Légion exhorte le gouverneur général à reconnaître la médaille de l'Etoile de l'Arctique pour les anciens combattants

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 30 jan. 2014) - Des centaines d'anciens combattants canadiens et leurs familles peuvent maintenant déposer leur demande pour la médaille de l'Étoile de l'Arctique par l'entremise du gouvernement britannique pour leur service en Arctique lors de la Seconde Guerre mondiale… ils ne sont toutefois pas autorisés à porter cette médaille au Canada. En effet, le Régime canadien des distinctions honorifiques tarde à reconnaître cette importante médaille. Cela est honteux et La Légion royale canadienne presse le gouverneur général de voir, de façon prioritaire, à reconnaître la médaille pour ces anciens combattants vieillissants qui méritent d'être reconnus pour leur bravoure.

Bravant des mers tumultueuses et des températures aussi basses que -60ºC, les anciens combattants ont relevé le défi des avions et des sous-marins allemands pour approvisionner, entre 1939 et 1945, les ports soviétiques de Moormansk et d'Archangel. Plus de 3 000 hommes y sont morts, et 85 navires marchands et 16 vaisseaux de la Royal Navy furent perdus en mer. À la fin de 2012, soit presque 70 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement de Londres a introduit l'Étoile de l'Arctique pour rendre hommage à ces braves hommes et femmes. Cette médaille est octroyée en reconnaissance de tout service opérationnel de quelque durée que ce soit au nord du cercle arctique entre le 3 septembre 1939 et le 8 mai 1945. On ne compte aujourd'hui que quelque 200 de ces vétérans toujours vivants, mais d'âge avancé; ce serait pour eux une grande reconnaissance de porter cette médaille avant qu'ils nous quittent.

À la fin de décembre 2013, la Légion a fait parvenir au bureau du gouverneur général une lettre officielle demandant que ce dossier soit traité de façon urgente, afin de permettre à ces braves soldats d'afficher fièrement leur médaille de l'Étoile de l'Arctique avec tout l'honneur et la reconnaissance qu'ils méritent. Or, nous attendons toujours une réponse. Qu'est-ce qui explique ce retard?

Retarder cette reconnaissance alors qu'il ne reste qu'environ 200 vétérans canadiens toujours vivants qui ont emprunté le « passage de Mourmansk » est une vraie honte. Soyez assurés que la Légion et ses 320 000 membres ne sont pas prêts à tourner la page sur ce dossier.

Nous nous souviendrons d'eux.

Le président national,

Gordon Moore

Renseignements

  • Direction nationale
    Légion royale canadienne
    (613) 591-3335
    (613) 591-9335 (FAX)
    www.legion.ca