Service correctionnel Canada

Service correctionnel Canada

29 nov. 2016 13h31 HE

Lettre ouverte du Service correctionnel du Canada au vérificateur général au sujet de son rapport de l'automne 2016

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 29 nov. 2016) - Service correctionnel du Canada

Le commissaire du Service correctionnel du Canada, Don Head, a envoyé la lettre ouverte suivante au vérificateur général, Michael Ferguson, en réponse au rapport de vérification de l'automne 2016.

Monsieur,

Je souhaite vous remercier d'avoir effectué l'audit sur le rendement au sujet de la préparation des délinquants autochtones à la mise en liberté, et d'avoir formulé les recommandations qui s'y rattachent. Le SCC accepte toutes vos constatations et vos recommandations. Nous sommes d'accord que des changements sont nécessaires, et des modifications seront donc apportées. Nous sommes plus que jamais déterminés à l'avancement de nos initiatives pour les Autochtones : nous pouvons en faire plus, et nous en ferons plus, afin d'appuyer la réussite de la réinsertion sociale et de la réhabilitation des délinquants autochtones.

Le SCC a toujours adopté l'esprit et l'intention des principes de l'Arrêt Gladue. Depuis plusieurs années, l'offre de programmes efficaces à l'intention des délinquants autochtones fait partie de nos principales priorités. Bien que nous ayons fait des progrès importants sur le plan de la reconnaissance et du traitement des besoins propres aux délinquants autochtones, il reste encore beaucoup de travail à faire.

Maintenant, nous avons pour mission de réduire l'écart entre les délinquants autochtones et les délinquants non autochtones. Nous ne pouvons pas influencer le nombre de délinquants autochtones qui reçoivent une peine de ressort fédéral, mais nous pouvons agir au niveau de la durée de la période pendant laquelle ils demeurent sous notre responsabilité. Dans le but d'améliorer substantiellement leurs résultats correctionnels, nous commencerons par examiner de façon critique nos façons de faire quant à l'évaluation et à la réhabilitation des délinquants autochtones.

Pour ce faire, j'assurerai un leadership inspiré lors de la mise en œuvre du Modèle intégré de programmes correctionnels pour les délinquants autochtones que nous venons tout juste d'étendre. D'un océan à l'autre, les membres de la haute direction motiveront leurs équipes à atteindre les résultats auxquels les Canadiens s'attendent. Nous serons responsables des progrès importants et des résultats que nous produirons ensemble.

Nous adopterons une approche novatrice tout en tenant compte des principes de l'Arrêt Gladue. Nous chercherons des façons d'améliorer et de bonifier plusieurs domaines clés de nos politiques et de nos activités :

  • Nous examinerons la façon dont nous gérons les dossiers de chaque délinquant. Si nécessaire, nous modifierons nos politiques pour veiller à ce que les agents de libération conditionnelle préparent les cas de façon proactive afin de favoriser la mise en liberté la plus rapide possible dans la collectivité.

  • Nous mettrons davantage l'accent sur la préparation des délinquants à faible risque en vue de cette mise en liberté plus rapide.

  • Nous ferons tout en notre pouvoir pour améliorer l'offre et l'accessibilité des programmes adaptés aux besoins des délinquants autochtones.

  • Nous chercherons à améliorer le recours à nos Aînés, aux initiatives des Sentiers autochtones et aux pavillons de ressourcement pour fournir un milieu solide qui apporte un soutien aux délinquants autochtones sur le sentier de la réhabilitation et de la réinsertion sociale.

Toutefois, même si nous avons de bonnes intentions, nous ne pouvons accomplir tout cela seuls. Le SCC continuera de travailler en étroite collaboration avec ses partenaires de justice pénale, les organisations autochtones et les intervenants dans la collectivité. Ensemble, nous pouvons renforcer la réhabilitation et la réinsertion sociale des hommes et des femmes métis, inuits et membres des Premières Nations dans la collectivité.

Votre audit représente un jalon de l'histoire correctionnelle du Canada. Il s'agit d'un catalyseur pour renforcer nos rapports de nation à nation avec les peuples autochtones. Il permet à notre gouvernement d'avoir l'occasion de fournir une stratégie coordonnée et cohérente pour améliorer les résultats de réinsertion sociale des délinquants autochtones.

Nous sommes fiers d'avoir cette occasion de faire partie du changement vers une collectivité et un pays plus sécuritaire pour nos concitoyens, et où il fait bon vivre.

Veuillez agréer l'expression de mes sentiments les meilleurs.
Don Head

Liens connexes :

Lettre ouverte du SCC au vérificateur général, Michael Ferguson, en réponse au rapport de vérification de l'automne 2016

SCC - Services correctionnels pour les Autochtones

Vidéo du SCC : La Sagesse des Aînés

Vidéo du SCC : Les sculpteurs inuits

Renseignements