Nemaska Lithium Inc.
TSX CROISSANCE : NMX
OTCQX : NMKEF

Nemaska Lithium Inc.

13 mai 2014 13h27 HE

L'étude de faisabilité de la mine Whabouchi de Nemaska Lithium révèle une VAN de 924 M$ et un TRI de 25,2 %

QUÉBEC, QUÉBEC--(Marketwired - 13 mai 2014) - Nemaska Lithium Inc. (« Nemaska » ou la « société ») (TSX CROISSANCE: NMX) (OTCQX:NMKEF) divulgue les résultats positifs de son étude de faisabilité relativement à la mine et au concentrateur de Whabouchi, situés dans la région de Nemaska, ainsi qu'à l'usine d'hydrométallurgie située à Salaberry-de-Valleyfield, tous trois localisés au Québec.

L'Étude de Faisabilité prévoit un plan de mine qui combine à la fois l'exploitation à ciel ouvert et souterraine. L'étude a été préparée par Met-Chem Canada Inc. (« Met-Chem ») avec la contribution de Michel Bilodeau, ing., M.Sc. (App.), Ph.D. pour le modèle de flux de trésorerie. Certains éléments techniques additionnels de l'étude ont été rédigés par M. Warren Wolfs de Noram Engineering & Construction Ltd., par M. Peter G. Symons, docteur en électrochimie, directeur de la recherche et du développement pour Electrosynthesis Company Inc., par M. Gary Pearse, M.Sc., P. Eng. d'Equapolar Research ainsi que par M. Simon Thibault, M.Sc. bio. du Groupe Roche. Met-Chem a annoncé une réserve minérale en se basant sur l'estimation des ressources minérales complétée le 28 janvier 2014 par M. Jean- Philippe Paiement, M.Sc., géo., de chez SGS Canada Inc. - Geostat (« SGS Geostat »), laquelle constituait une mise à jour de l'estimation des ressources minérales préparée par André Laferrière, M.Sc., géo. de chez SGS Geostat et datée du 6 juin 2011.

Nemaska tiendra une conférence téléphonique portant sur cette Étude de Faisabilité le mercredi 14 mai 2014 à 10 heures, heure normale de l'Est. Les détails de la conférence téléphonique se trouvent à la fin du présent communiqué de presse.
L'Étude de Faisabilité se compare favorablement à l'Évaluation Économique Préliminaire (« ÉÉP »), déposée sur SEDAR le 16 novembre 2012, sur plusieurs points :

Points saillants de l'Étude de Faisabilité
(Tous les calculs se fondent sur un concentré de spodumène à 6 % de Li
2O)
(Tous les montants indiqués sont en dollars canadiens ($CA), sauf indication contraire)
Étude de Faisabilité ÉÉP (16 novembre 2012)
Durée de vie prévue de la mine (LOM) 26 ans 18 ans
Recettes pourla durée de vie de la mine 6,9 milliards de dollars
(moyenne de 267 M$/an sur 26 ans)
4,1 milliards de dollars
(moyenne de 228 M$/an sur 18 ans)
Flux de trésorerie net avant impôts 3,4 milliards de dollars
(moyenne de 151 M$/an excluant les CAPEX initiaux)
1,8 milliard de dollars
(moyenne de 123 M$/an excluant les CAPEX initiaux)
Valeur actualisée nette (« VAN ») au taux d'actualisation de 8 %, avant impôts (scénario de référence) 924 M$ 567 M$
Taux de rendement interne (« TRI ») avant impôts 25,2 % 23,3 %
Dépenses initiales totales en immobilisation 448 M$ en CAPEX
52 M$ de provisions pour imprévus
21 M$ en fonds de roulement
389 M$ en CAPEX
50 M$ de provisions pour imprévus
15 M$ en fonds de roulement
Récupération des capitaux investis 3,7 ans 3,8 ans
Prix de vente de l'hydroxyde de lithium 8 000 $US/t FOB Valleyfield 8 000 $US/t FOB Valleyfield
Prix de vente du carbonate de lithium 5 000 $US/t FOB Valleyfield 6 500 $US/t FOB Valleyfield
Coût moyen par tonne du concentré de spodumène 189 $/t FOB mine Whabouchi 203 $/t FOB mine Whabouchi
Coût moyen par tonne d'hydroxyde de lithium 3 450 $/t (3 105 $US/t)
FOB Valleyfield
3 400 $/t (3 400 $US/t)
FOB Valleyfield
Coût moyen par tonne de carbonate de lithium 4 190 $/t (3 771 $US/t)
FOB Valleyfield
3 500 $/t (3 500 $US/t)
FOB Valleyfield
Production pourla durée de vie de la mine 5,5 millions de tonnes de concentré de spodumène transformé en Approx. 728 000 tonnes d'hydroxyde de lithium de qualité batterie et Approx. 85 000 tonnes de carbonate de lithium de qualité batterie.
(Moyenne annuelle de Approx. 213 000 tonnes de concentré pour produire Approx. 28 000 tonnes d'hydroxyde de lithium et Approx. 3 250 tonnes de carbonate de lithium.)
3,8 millions de tonnes de concentré de spodumène transformé en Approx. 366 000 tonnes d'hydroxyde de lithium de qualité batterie et Approx. 177 000 tonnes de carbonate de lithium de qualité batterie.
(Moyenne annuelle de Approx. 213 000 tonnes de concentré pour produire Approx. 20 700 tonnes d'hydroxyde de lithium et Approx. 10 000 tonnes de carbonate de lithium.)
Taux de change $CA en $US 1 : 0,90 1 : 1

« Nous sommes très satisfaits des améliorations significatives de la VAN et du TRI pour ce projet », a commenté M. Guy Bourassa, président et chef de la direction de Nemaska Lithium. « Nous avons prolongé la durée de vie de la mine de 8 ans tout en gardant le CAPEX du projet à l'intérieur d'une marge de 15 % des chiffres rapportés en 2012, en prenant en considération la variation des taux de change ainsi que l'inflation. Nous avons réussi à atteindre ces chiffres tout en réduisant considérablement l'empreinte globale du projet et en diminuant l'impact environnemental de la mine.

Réserves minérales et Ressources minérales

L'estimation des réserves minérales, préparée par Met-Chem, provient d'une estimation des ressources minérales à jour complétée par M. Jean- Philippe Paiement, M.Sc. Géo., de SGS Geostat avec date effective du 22 janvier 2014, mettant à jour la dernière estimation des ressources minérales qui fût préparée par M. André Laferrière, M.Sc. Géo., de SGS Geostat datée du 6 juin 2011. Les ressources minérales furent estimées sur la base des paramètres de modélisation géologique qui sont basés sur le Mémorandum reçu de SGS Géostat, daté du 22 janvier 2014:

  • Les ressources minérales ont été évaluées à partir des résultats d'analyses de forages et de rainures réalisés par Nemaska depuis 2009. Les données historiques de forages et de rainures n'ont pas été prises en compte dans le présent estimé de ressources. Un total de 479 forages et rainures et 9 358 résultats d'analyses ont servi à la modélisation des ressources minérales.
  • La modélisation 3-D des ressources minérales des zones minéralisée a été réalisée en utilisant une teneur de modélisation minimale de 0,50 % Li2O sur une épaisseur horizontale de 2 m.
  • L'interpolation a été complétée en utilisant des échantillons composites d'une longueur de 2 m. Les ressources minérales ont été modélisées et estimées à l'aide du logiciel Genesis©
  • Le modèle de blocs fut fait en utilisant un Krigage ordinaire. Le modèle de blocs a été défini par des blocs d'une dimension de 5 m de long par 3 m de large et d'une épaisseur de 5 m. Le modèle de blocs couvre une longueur de 1 315 m dans le sens de la direction avec une profondeur maximale de 520 m sous la surface.
  • Les ressources minérales dans la fosse ont été limitées à l'intérieur de la fosse optimisée. Les blocs interpolés du modèle situé en dessous de la fosse optimisée ne sont pas inclus dans les ressources minérales. Les ressources finales qui sont situées à l'intérieur de la fosse atteignent une profondeur de 320 m de la surface (profondeur maximale de la fosse optimisée).
  • Teneur de coupure des ressources minérales est de 0,43 % Li2O.
Estimé des ressources minérales (en Fosse) - Projet Whabouchi
Catégories des ressources Tonnage (t)* Teneur Li2O (%)
Mesurées 12 998 000 1,60
Indiquées 14 993 000 1,54
Mesurées + Indiquées 27 991 000 1,57
Présumées 4 686 000 1,51

*Note : Les ressources minérales ont été estimées en utilisant les Définitions standards de l'Institut Canadien des Mines et de la Métallurgie, (« ICM ») en conformité avec l'Instruction Nationale 43-101 - Information concernant les projets miniers. Des ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont pas démontré une viabilité économique. Les ressources présumées sont exclues des ressources mesurées et indiquées. Densité relative de 2,7 t/m3 fut utilisée. Date effective 22 janvier 2014. Arrondi au premier mille.

L'estimation des réserves minérales a été préparée par Met-Chem, en utilisant le modèle des ressources minérales mis à jour. Les réserves minérales sont comprises dans les ressources minérales mesurées et indiquées qui ont été identifiées comme étant économiquement extractibles et qui tiennent compte des pertes d'exploitation minière ainsi que la dilution due aux pertes.

Réserves minérales - Projet Whabouchi
Catégories de Réserve Tonnage (Mt) Teneur Li2O (%)
Fosse à ciel ouvert
Présumées 11,7 1,58
Probables 8,3 1,46
Présumées et probables 20,0 1,53
Mine souterraine
Présumées 1,6 1,27
Probables 5,7 1,29
Présumées et probables 7,3 1,28

Les ressources minérales ont été estimées en utilisant les Définitions standards de l'Institut Canadien des Mines et de la Métallurgie, (« ICM ») en conformité avec l'Instruction Nationale 43-101 - Information concernant les projets miniers. La teneur de coupure à l'intérieur de la fosse est de ≥ 0,43 % Li2O et la teneur de coupure de la mine souterraine est de ≥ 0,80 % Li2O. Date effective 13 mai 2014 pour l'estimé des réserves minérales. * Arrondi au premier mille.

Plan pour la mine et l'usine d'hydrométallurgie

L'Étude de Faisabilité prévoit un plan de mine qui combine une exploitation à ciel ouvert et souterraine. Les réserves prouvées et probables de la mine à ciel ouvert totalisent 20 millions de tonnes à 1,53 % Li2O. Les réserves prouvées et probables de l'exploitation souterraine s'élèvent à 7,3 millions de tonnes à 1,28 % Li2O.

Pendant les 20 premières années, la production proviendra d'une fosse à ciel ouvert exploitée jusqu'à une profondeur maximale de 190 mètres avec un taux de recouvrement moyen de 2,2 : 1. La fosse à ciel ouvert sera exploitée à l'aide d'une flotte standard de camions miniers hors route et d'excavateurs hydrauliques au taux de 2 740 tonnes de minerai par jour.

Au cours des 6 dernières années, la production proviendra d'une exploitation souterraine qui fournira 3 342 tonnes par jour par l'intermédiaire d'une rampe d'accès située à l'intérieur de la fosse. L'exploitation souterraine atteindra une profondeur moyenne de 90 mètres sous le fond de la fosse. La méthode d'exploitation minière souterraine retenue est l'abattage de chantiers par forage de longs trous avec récupération du pilier de couronne situé sous la fosse à la fin de la vie de la mine.

Une décision officielle de mise en production devrait être annoncée à la suite de l'obtention, entre autres, des certificats d'autorisation par les autorités réglementaires compétentes du Québec et du gouvernement fédéral. L'échéancier de développement du projet prévoit que le certificat général d'autorisation sera accordé à compter du 31 mars 2015, date à laquelle le financement du projet aura aussi été complété. Les besoins en électricité au site de la mine devraient atteindre en moyenne 5 MW lors de la production, lesquels seront fournis par une ligne électrique de 25 kV reliant Whabouchi au poste Albanel, une centrale hydroélectrique située à proximité.

L'usine hydrométallurgique sera située à Salaberry-de-Valleyfield, dans le parc industriel et portuaire Perron. Ce site a été sélectionné pour ses excellentes infrastructures. Le parc est desservi par deux systèmes de chemin de fer, l'un pour le Canada et l'autre pour les États-Unis, l'accès à un grand port maritime ainsi que l'accès à un bassin de travailleurs qualifiés de la région de Montréal. L'usine hydrométallurgique sera l'état de l'art et utilisera le procédé breveté de Nemaska pour convertir le concentré de spodumène hydroxyde de lithium le plus pur sur le marché. D'autres facteurs décisifs dans le choix de l'emplacement furent la proximité du réseau électrique d'Hydro-Québec, car l'usine utilisera près de 50 MW une fois en pleine activité, ainsi que l'accès au réseau de gaz naturel.

M. Bourassa a ajouté : « Il est important d'examiner les résultats de cette Étude de Faisabilité à plusieurs niveaux. D'abord, le coût de notre concentré de spodumène FOB du site de la mine est de 189 $/t, ce qui se compare très favorablement au prix de nos compétiteurs à l'échelle mondiale. Deuxièmement, les caractéristiques physiques du gisement Whabouchi sont homogènes et présentent de faibles teneurs en sodium, en potassium et en mica. Ces impuretés sont reconnues pour les problèmes qu'elles causent et les coûts supplémentaires qu'elles entraînent lors de la production du concentré de spodumène ainsi que d'hydroxyde et de carbonate de lithium de haute pureté de qualité batterie. Ces dernières ne posent pas de problèmes à Nemaska. »

Résultats de l'Étude de Faisabilité et hypothèses clés pour Whabouchi
Paramètres d'exploitation
Tonnes traitées (Mt) 27,3
Stériles et morts-terrains (Mt) 44,3
Teneur in situ (% Li2O) 1,51
Teneur diluée 1,46
Durée de vie de la mine (LOM) (années) 26
Paramètres de coûts d'exploitation CAPEX préproduction (M$) 16,2 $
Prix de l'hydroélectricité ($/kW) 0,051 $ - (H-Q, tarif L)
OPEX LOM ($/t de concentré) 82,85 $
Paramètres de coûts du concentrateur CAPEX (M$) 174,4 $
OPEX ($/t de concentré) 62,44 $
OPEX Frais généraux ($/t de concentré) 37,89 $
Transport ($/t de concentré) 50,00 $
Paramètres de coûts pour l'usine d'hydrométallurgie CAPEX (M$) 309,1 $
OPEX ($/t de concentré) 278,73 $
Immobilisations de maintien générales CAPEX LOM (M$) 140,2 $
Paramètres des ventes (en chiffres absolus) Ventes brutes (M$)
Hydroxyde de lithium (LiOH-H2O) 6 473,6 $
Carbonate de lithium (Li2CO3) 470,1 $
Marge opérationnelle (M$) 4 053,2 $
Paramètres des composés de lithium Produit (prix de vente US$ /t)
Hydroxyde de lithium (LiOH-H2O) 8 000 $US
Carbonate de lithium (Li2CO3) 5 000 $US
Taux de change 1 $CA = 0,90 $US
Paramètres de l'échéancier Date d'effet pour le calcul de la VAN Mai 2014
Construction et mobilisation 1er juillet 2015
Début de la mise en service de l'usine 1er novembre 2016
Annonce du début de la production commerciale 31 mars 2017
Paramètres de valorisation VAN à 8 % avant impôts (M$) 924,2 $
TRI avant impôts 25,2 %
VAN à 8 % après impôts (M$) 580,8 $
TRI après impôts 21,0 %

« Nos coûts d'hydroxyde de lithium à 3 450 $/t (3 105 $US/t) sont concurrentiels avec ceux de n'importe quel autre fournisseur d'hydroxyde de lithium à présente date ainsi que dans un avenir prévisible », a déclaré M. Bourassa. « Notre nouveau schéma fut conçu de façon à optimiser la production d'hydroxyde de lithium, tout en produisant comme sous-produit du carbonate de lithium de haute pureté à un coût moyen de 4 190 $/t (3 771 US$/t). Notre stratégie de pénétration du marché et de croissance est de devenir un important fournisseur d'hydroxyde de lithium en offrant un produit d'une qualité supérieure à un prix compétitif tout en maintenant une saine marge. En parallèle, Nemaska envisage de développer son marché cible en voyant à ce que les utilisateurs de carbonate de lithium se convertissent à l'hydroxyde de lithium en offrant un produit de qualité supérieure (hydroxyde de lithium). »

Analyse du marché

« Le marché de la batterie au lithium repose en grande partie sur la demande en provenance du secteur des transports, laquelle augmente rapidement du fait des problèmes liés à la qualité de l'air et aux changements climatiques », a déclaré M. Bourassa. Aux États-Unis, la Maison-Blanche a récemment publié sa troisième mise à jour de l'Évaluation nationale américaine des changements climatiques, laquelle énonce que les données prouvant que le changement climatique est anthropique « continuent de s'accumuler » et que « les Américains remarquent des changements autour d'eux ».

Le troisième Rapport national américain sur les changements climatiques a poursuivi en affirmant que « les mesures de planification en vue d'une adaptation (pour remédier aux impacts et s'y préparer) et d'une atténuation (pour réduire les changements climatiques futurs, par exemple par la réduction des émissions) sont de plus en plus répandues, mais les efforts de mise en œuvre actuels sont insuffisants afin d'éviter des répercussions négatives de plus en plus importantes aux niveaux sociales, environnementales et économiques. »

M. Bourassa a ensuite déclaré : « Le rapport de l'administration Obama confirme notre vision d'un déploiement et d'une adoption à grande échelle des véhicules électriques et des piles au lithium-ion qui les alimentent. M. Bourassa a poursuivi : « Pour répondre à cette demande, Tesla Motors a récemment annoncé sa décision de construire une gigantesque usine de pile au lithium-ion. Cette annonce a grandement dynamisé le marché de la batterie au lithium-ion et a eu des retombées positives sur l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement en aval. Comme Tesla, Nemaska Lithium est à la fine pointe de l'industrie et a des plans ambitieux afin de fournir de l'hydroxyde de lithium de haute pureté ayant un faible coût. Tout comme Tesla est en train de changer les normes pour les véhicules électriques, Nemaska est en train de changer les normes pour les batteries au lithium-ion. »

Pour compléter son Étude de Faisabilité, Nemaska a demandé à signumBOX Inteligencia de Mercados, une firme indépendante d'analyse des marchés, basée au Chili, de réaliser une étude de marché pour le carbonate de lithium et l'hydroxyde de lithium. L'étude prend en considération les fournisseurs de composés de lithium existants, leur croissance prévue, ainsi que l'apparition de nouveaux fournisseurs sur le marché et une prévision de la demande future jusqu'en 2025. L'étude a démontré que contrairement au marché du carbonate de lithium, l'on pouvait s'attendre à ce que celui de l'hydroxyde de lithium se resserre alors que la demande s'accroîtra, en grande partie due à la demande liée aux batteries, et que la demande ne sera pas satisfaite par l'accroissement de la capacité de production existante. L'étude conclut que la situation sera encore plus marquée vers la fin de la décennie, lorsque la croissance de la demande sera supérieure à la croissance de l'offre. Les nouveaux arrivants sur le marché, tels que Nemaska, viendront combler cet écart entre l'offre et la demande. L'étude montre également que le prix de l'hydroxyde de lithium augmentera, passant de 7 100 $US/t en 2013 à 8 000 $US/t en 2017, pour atteindre 11 100 $US /t en 2025. En comparaison, le prix du carbonate de lithium devrait passer de 5 700 $US/t en 2013 à 5 000 $US/t en 2017, puis à 8 400 $US/t en 2025.

L'hydroxyde de lithium est en passe de devenir le composé chimique de choix pour le marché en pleine croissance de la pile au lithium-ion, et ce, en raison de plusieurs facteurs, notamment : un cycle de vie plus long, une meilleure densité de puissance (dure plus longtemps entre les charges) et des caractéristiques de sécurité améliorées (plus tolérante aux variations de température, particulièrement à la chaleur intense).

Nemaska tiendra une conférence téléphonique portant sur son étude de faisabilité le mercredi 14 mai 2014 à 10 heures, heure normale de l'Est. Pour participer à cette conférence téléphonique, composez le 1-877-223-4471 ou, à l'étranger, le +1 647-788-4922. Deux heures après la fin de la conférence téléphonique, un enregistrement de celle-ci sera mis à votre disposition pour une durée de 10 jours. Pour écouter cet enregistrement, composez le 1-800-585-8367, puis entrez l'identifiant de la conférence, soit le code 343 190 37. La conférence téléphonique sera également disponible par l'intermédiaire d'une webémission en direct diffusée en français http://www.gowebcasting.com/5464 et en anglais http://www.gowebcasting.com/5465

Personnes qualifiées

Le rapport technique complet conforme à la norme canadienne 43-101 (le « rapport ») préparé par Met-Chem Canada » Inc. (« Met-Chem ») et signé par chacune des personnes qualifiées sera déposé sur le site www.sedar.com dans les 45 jours. Celui-ci sera également rendu disponible sur le site Web de Nemaska au www.nemaskalithium.com.

Le rapport comprendra des estimations à jour des réserves minérales qui ont été préparées par M. Daniel Gagnon, ing. et M. Jeffrey Cassoff, ing., de Met-Chem, pour l'exploitation souterraine et la fosse à ciel ouvert, respectivement. Messieurs Gagnon et Cassoff sont tous deux des personnes qualifiées indépendantes conformément à la norme canadienne 43-101. Le rapport sera composé de résultats sommaires de l'Étude. Le rapport est en cours de préparation sous la direction de M. André Boilard, ing., de Met-Chem, et sera passé en revue et approuvé par les personnes responsables de chacune de leurs parties respectives du rapport. M. Boilard et toutes les autres personnes qui certifieront le rapport sont des personnes qualifiées indépendantes conformément à la norme canadienne 43-101. Parmi ces personnes, l'on retrouve : Jean-Philippe Paiement, M.Sc., géo., de SGS Geostat, M. Warren Wolfs de Noram Engineering & Construction Ltd., M. Peter G. Symons, docteur en électrochimie, directeur de la recherche et du développement pour Electrosynthesis Company Inc., M. Gary Pearse, M.Sc., P. Eng. de Equapolar Research et M. Simon Thibault, M.Sc. bio. du Groupe Roche.

À propos de Met-Chem

Met-Chem est une société de génie-conseil de renommée internationale établie en 1969 pour assurer toutes les phases de la géologie, des mines, du traitement des minéraux et des services d'ingénierie, et ce, à travers le monde. Depuis son siège social à Montréal, Met-Chem offre à l'industrie minière son expertise professionnelle qui couvre aussi bien les études de préliminaires, de préfaisabilité que de faisabilité. Met-Chem peut réaliser efficacement tous les types de services d'ingénierie; allant de l'évaluation de projets miniers jusqu'aux travaux de démarrage et de gestion d'opérations minières.

À propos de Nemaska Lithium

Nemaska entend devenir un producteur d'hydroxyde et de carbonate de lithium basé au Québec, grâce à ses méthodes exclusives de production pour lesquelles des demandes de brevet ont été déposées. En parallèle, Nemaska développe l'un des plus importants gisements de spodumène au monde, tant en volume qu'en teneur. Le concentré de spodumène qui sera produit à la mine Whabouchi de Nemaska ainsi qu'en provenance d'autres sources sera envoyé à l'usine de transformation des composés de lithium qu'elle entend construire à Salaberry-de-Valleyfield, au Québec. Cette usine transformera du concentré de spodumène en hydroxyde et en carbonate de lithium de haute pureté, destinés au marché en pleine croissance de la batterie au lithium.

Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse comportent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs, connus et inconnus, qui pourraient rendre les performances, les réalisations et les résultats réels obtenus par Nemaska matériellement différents des performances, des réalisations et des résultats futurs exprimés ou sous-entendus dans lesdits énoncés prospectifs.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué.

Renseignements