Institut professionnel de la fonction publique du Canada

Institut professionnel de la fonction publique du Canada

11 juin 2010 16h06 HE

L'excellence de la fonction publique à l'honneur : l'Institut professionnel décerne sa médaille d'or 2010

VICTORIA, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 11 juin 2010) - Gary Corbett, président de l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada, décerne aujourd'hui la Médaille d'or de l'Institut à Richard Bennett pour son leadership, son influence dans la politique publique et sa vision globale de l'importance de la qualité de l'air pour la santé humaine.

Tout au long de ses 30 années de travail en gestion de la qualité de l'air, Richard Bennett a fait une contribution exceptionnelle et durable en mettant sur pied l'un des meilleurs programmes de qualité de l'air du Canada et en présidant à la conception de la Cote air santé (CAS), outil utilisé pour communiquer les risques associés à la pollution de l'air pour la santé humaine.

Dans son allocution, Gary Corbett a déclaré : « Les réalisations de M. Bennett constituent d'excellents exemples de l'importance de l'interface entre la science et la politique, dont l'Institut s'est fait le défenseur à l'occasion de son deuxième Symposium international sur la science publique en mai 2010. Je suis tout spécialement heureux que la Médaille d'or de cette année soit décernée à quelqu'un dont la carrière illustre si bien comment la science et la politique publique peuvent se mettre au service l'une de l'autre Pour le bien collectif. La contribution au bien collectif de professionnels dévoués comme M. Bennett confirme que la fonction publique a un rôle unique à jouer dans la protection du bien-être des Canadiens. » 

M. Bennett a reconnu l'importance de mettre la science à contribution dans l'élaboration des politiques en matière de santé publique et d'environnement. Il a réuni des experts de la qualité de l'air et des professionnels de la santé pour concevoir la Cote air santé (CAS). Le premier projet pilote pour la CAS a été mené en Colombie-Britannique, mais il a rapidement été adopté par le gouvernement canadien qui l'a mis en application partout au pays. Cette cote, reconnue internationalement, permet de convertir des données scientifiques complexes en un outil simple dont les gens peuvent se servir pour protéger leur santé. Ils pourront ainsi limiter leur exposition à court terme à la pollution de l'air, ajuster leurs niveaux d'activité lorsque la pollution de l'air est accrue et réduire leur contribution personnelle à la pollution de l'air. Cette cote est tout particulièrement utile aux personnes sensibles à la qualité de l'air, car elle leur envoie des messages précis pour leur santé. 

Reconnu internationalement comme expert en gestion de la qualité de l'air, M. Bennett a pris sa retraite en 2007 du ministère de l'Environnement de la Colombie-Britannique, où il était responsable de l'Analyse et de la prévision de la qualité de l'air. Son travail a permis de jeter les bases des normes environnementales en Colombie-Britannique et partout ailleurs au Canada. Sa vision a mené à l'élaboration de politiques de santé publique et de politiques environnementales fondées sur la science qui ont amélioré la vie des gens touchés par ces problèmes. Ses grandes réalisations ont eu un impact significatif sur l'amélioration de la qualité de la vie des Canadiens.

L'Institut tient à remercier sincèrement les membres du jury indépendant qui ont généreusement mis leur temps et leur compétence à sa disposition et qui ont fait de l'événement de cette année une réussite. « Chaque année, les juges trouvent difficile de ne sélectionner qu'un seul lauréat, compte tenu des réalisations exceptionnelles des candidats. Le Canada est doté d'une fonction publique de haut calibre qui mérite la reconnaissance publique », d'ajouter Gary Corbett. 

Le jury était composé de Mme Vianne Timmins, rectrice de l'Université de Regina, de M. William Barker, recteur du University of King's College à Halifax et de Mme Roseann O'Reilly Runte, rectrice de l'Université Carleton à Ottawa.

L'Institut professionnel a créé le programme du prix de la médaille d'or en 1937 dans le but de reconnaître les employés professionnels de la fonction publique dont le travail remarquable a conduit à l'amélioration et au progrès du bien-être public. Ce programme comporte un deuxième objectif qui est de provoquer une prise de conscience plus grande du rôle et de la valeur des fonctions publiques professionnelles au Canada et dans le monde. Ce prix est décerné annuellement. Les années impaires, le prix récompense des réalisations dans le domaine des sciences pures ou appliquées, et les années paires, des réalisations dans d'autres domaines.

Le prix est une médaille d'or de 14 carats sur laquelle est gravé le logo de l'Institut, ainsi qu'un certificat attestant de la réalisation.

Pour être admissibles à ce prix prestigieux, les candidats doivent être ou avoir été employés dans un service gouvernemental fédéral, provincial, territorial, municipal, régional ou autochtone, et le travail en question doit avoir été accompli alors qu'ils étaient titulaires d'un poste dans la fonction publique.

L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada est un syndicat national qui représente quelque 57 000 professionnels et scientifiques du pays.

Renseignements

  • Laureen Allan
    Agente des communications
    613-228-6310 poste 2230 ou 613-864-6700 (cell.)