SOURCE: ISHRS

28 sept. 2010 10h22 HE

L'expert capillaire dévoile la méprise du public : un nouveau sondage montre qu’il est impossible pour la majorité des gens de déceler une greffe de cheveux.

GENEVA, IL--(Marketwire - September 28, 2010) - Pour ceux qui pensent pouvoir reconnaître une personne qui a eu une greffe de cheveux, l’International Society of Hair Restoration Surgery a des nouvelles à vous communiquer.

D’après un nouveau sondage en ligne mené par l’ISHRS, la majorité des gens ne pouvaient pas distinguer sur une série de photos quels patients et patientes avaient subi une greffe capillaire et ceux et celles qui n'avaient jamais subi de chirurgie restauratrice capillaire.

Plus précisément, lorsqu'on leur a demandé de reconnaître une patiente ayant eu une greffe de cheveux à partir d'une série de quatre photographies qui ne comportait qu’une seule patiente réelle, 88,3 pour cent des participants n'étaient pas en mesure de distinguer correctement la patiente qui avait reçu la greffe de cheveux. La même réponse s’est produite lorsque la même question s’est portée sur les photos de quatre hommes, 65,5 pour cent des participants n’ont pas su choisir le patient qui avait reçu une greffe de cheveux.

« Notre sondage montre clairement qu'aujourd’hui, il est presque impossible de déceler une greffe de cheveux, puisque les résultats réalisés aujourd'hui avec les dernières techniques chirurgicales aboutissent toujours à un aspect naturel et permanent », a déclaré Edwin S. Epstein, MD, président de l’ISHRS. « C'est pourquoi, un nombre croissant de femmes et d’hommes de tous âges se tournent vers la chirurgie de restauration capillaire pour lutter contre la perte des cheveux. »

Parmi d’autres principaux résultats du sondage :

  • NPresque tous les participants (91 pour cent) estiment que la restauration capillaire est mieux acceptée aujourd'hui qu'il y a 10 ans.
  • Lorsqu'on leur a demandé d’examiner des photos de quatre célébrités masculines et de sélectionner celle qui avait la plus belle chevelure, plus de la moitié des participants (54,1 pour cent) estiment que Patrick Dempsey vient en tête, suivi par Hugh Jackman (24,1 pour cent), Tom Cruise (11,5 pour cent) et Johnny Depp (10,3 pour cent).
  • Lorsqu'on leur a demandé d’examiner des photos de quatre célébrités féminines et de sélectionner celle qui avait la plus belle chevelure, Penelope Cruz a devancé Jennifer Aniston (39,6 pour cent comparé à 33,6 pour cent, respectivement), en tant que célébrité féminine dont la chevelure est la plus convoitée, suivie par Kim Kardashian (17,5 pour cent) et Beyoncé Knowles (9,3 pour cent).
  • Plus de trois participants sur cinq (61,9 pour cent) estiment que le fait d’avoir plus de cheveux leur donnerait plus de chance d’obtenir un emploi ou de progresser professionnellement.
  • Non moins de sept participants sur 10 (73,1 pour cent) n’hésiteraient pas à échanger un « bien précieux personnel » contre davantage de cheveux.

La perte de cheveux touche 50 pour cent de l’ensemble des hommes et plus de 25 pour cent de femmes dans le monde entier et démontre clairement avoir un impact important sur l’estime de soi et la qualité de vie globale. Heureusement, grâce aux récents progrès scientifiques, la restauration capillaire est possible pour presque tout le monde. La chirurgie de restauration capillaire et les traitements médicaux éprouvés constituent une combinaison efficace pour traiter les personnes qui commencent à perdre leurs cheveux et limiter la calvitie ultérieure.

Les médecins experts internationaux sur la perte de cheveux et la restauration capillaire se réuniront lors du 18ième congrès scientifique annuel de l’ISHRS, du 20 au 24 octobre 2010, à Boston, Massachusetts, États-Unis. Voici le thème : « Révolution et évolution : Concepts révolutionnaires et techniques évolutionnaires en restauration capillaire. »

À propos de l’ISHRS
Créée en 1993, l'ISHRS est une association médicale à but non lucratif dédiée au progrès de l'art et de la science de la restauration capillaire. Fort d’un effectif de plus de 800 médecins du monde entier, l'ISHRS fournit la formation médicale continue aux médecins spécialisés en perte de cheveux et en chirurgie de restauration et sert de ressource au public sur les derniers traitements médicaux et chirurgie de restauration capillaire pour combattre la perte de cheveux. Pour en savoir plus et trouver un médecin, consultez le site www.ishrs.org.

Contexte de l'étude
Le but du sondage sur la greffe de cheveux ISHRS 2010 consistait à recueillir des informations sur les attitudes envers la perte de cheveux et la restauration capillaire et de tester la capacité des participants à reconnaître les patients ayant subi une greffe de cheveux.

À propos du sondage
Mené par RH Research of Chicago, Illinois, le site Web de l'ISHRS met le sondage à la disposition des visiteurs qui souhaiteraient participer au sondage Défi de la greffe de cheveux. La collecte des données a commencé à la fin du mois de mars et s'est poursuivie jusqu'en août 2010. En août, 595 personnes interrogées ont participé au sondage et fourni des réponses valides. Un échantillon de 595 a une marge d'erreur d'environ +/- 4,0 % pour un intervalle de confiance de 95 %. Pour obtenir un tirage supplémentaire complet du rapport du sondage sur le Défi de la greffe des cheveux, consultez www.ishrs.org/m ediacenter/media-statistics.htm.

Renseignements