RONA INC.
TSX : RON

RONA INC.

15 mai 2008 13h30 HE

L'herbe est toujours plus verte chez RONA

Après un hiver difficile : des conseils pour une magnifique pelouse cet été

BOUCHERVILLE, QUEBEC--(Marketwire - 15 mai 2008) - L'hiver dernier fut particulièrement difficile pour les pelouses, alors que la fonte des neiges a été tardive et que les terrains ont été endommagés. RONA (TSX:RON), le plus important distributeur et détaillant canadien d'articles de quincaillerie, de rénovation et de jardinage, offre ses conseils en matière de préparation et d'entretien de la pelouse.

Conseil no. 1 : le réensemencement

Afin d'obtenir un gazon plus fourni, il est recommandé de réensemencer tous les deux ou trois ans. Cet exercice augmente la densité de la pelouse et empêche les parties dénudées d'être envahies par les mauvaises herbes. Il constitue donc une méthode naturelle pour lutter contre leur prolifération.

Conseil no. 2 : l'aération

Aérer sa pelouse cette année favorisera la circulation de l'oxygène, particulièrement dans les sols trop lourds qui ont été compactés par la neige. L'aération consiste à percer le sol du gazon pour le rendre plus poreux et permettre à l'air et à l'eau d'atteindre plus facilement les racines. Elle permet aussi au sol de combattre les mauvaises herbes. L'aérateur retire des carottes du sol que vous laissez en place et qui disparaissent d'elles-mêmes en quelques jours.

Conseil no. 3 : le déchaumage

Cette opération vise à éliminer la couche de chaume sur le gazon à l'aide d'un râteau à déchaumer ou d'une déchaumeuse mécanique. Ce travail permet aux racines de mieux absorber l'eau.

Conseil no. 4 : le terreautage

Il suffit d'épandre annuellement une fine couche de matière organique, comme la terre à jardin, afin de nourrir et d'ameublir le sol. A la suite d'une analyse de sol, il peut également être utile d'épandre de la chaux granulaire pour y rétablir le pH. Pour une meilleure pénétration de la matière organique dans le sol, le terreautage doit idéalement s'effectuer après le déchaumage.

Conseil no. 5 : la fertilisation

La fertilisation apporte les nutriments nécessaires à la santé du gazon. Les trois éléments essentiels suivants doivent se retrouver en quantité importante dans le fertilisant : l'azote, pour la croissance et le verdoiement du gazon; le phosphore, pour l'enracinement et la résistance aux maladies; et le potassium, pour la résistance aux maladies et au froid. Le pourcentage de chacun de ces éléments est représenté par un code de trois chiffres sur l'emballage. Ainsi, 10-4-8 signifie 10 % d'azote, 4 % de phosphore et 8 % de potassium.

Conseil no. 6 : la tonte

Une mauvaise tonte peut compromettre la santé du gazon. Il est conseillé de ne jamais couper le gazon à plus du tiers de sa hauteur. De plus, les rognures laissées sur place enrichissent le sol d'azote. En période de canicule, le gazon entre en dormance, il faut alors cesser toute tonte. Une coupe bien nette favorise la cicatrisation. Les tondeuses à rouleau, souvent manuelles, sont les plus efficaces. De plus, elles sont silencieuses. Assurez-vous que les lames soient toujours bien affûtées.

Conseil no. 7 : l'arrosage

Un arrosage intelligent fournit un apport d'eau efficace, tout en préservant les réserves d'eau. Il est préférable d'arroser en profondeur moins souvent que de faire plusieurs arrosages superficiels. Un arrosage efficace s'effectue idéalement tôt le matin et doit fournir au gazon environ 25 mm d'eau. Pour le mesurer, placez un contenant dans un coin du jardin. Saviez-vous qu'un arrosage sous le soleil de midi perd plus de 50 % de son eau par évaporation ?

Conseil no. 8 : obtenir un beau terrain sans pesticides

Pour obtenir une pelouse saine sans recourir à l'usage de pesticides, maintenez-la à une hauteur de 6,5 à 8 cm. En effet, une pelouse trop courte favorise l'apparition des mauvaises herbes et défavorise l'enracinement profond. Laissez sur place l'herbe coupée; elle fournit jusqu'à 30 % des besoins nutritifs de la pelouse à elle seule. S'il y a plus de 2 cm de chaume, retirez-la, car certains insectes nuisibles s'y trouvent un abri, en plus de rendre plus difficile la pénétration de l'air et de l'eau dans le sol. Enfin, enlevez manuellement les pissenlits. Ces derniers sont d'ailleurs un signe de sol pauvre.

Au niveau des jardins et potagers, n'utilisez que des engrais 100 % naturels, une alternative aux pesticides, et choisissez des plantes qui sont résistantes aux maladies et aux insectes, qui repoussent ces derniers, ou qui attirent les prédateurs d'insectes nuisibles. Un savant mélange de ces types de plantes avec d'autres non pourvues de ces qualités, le compagnonnage, est une alternative efficace, en particulier dans les potagers. Assurez-vous aussi que les plantes sont adaptées à votre terrain (ensoleillement, humidité, qualité du sol), qu'elles sont diversifiées et que vous pratiquez la rotation des cultures afin de ne pas appauvrir le sol. Pour les mauvaises herbes, rien ne vaut le bon vieux sarclage.

A propos de RONA

RONA est le plus important distributeur et détaillant canadien de produits de quincaillerie, de rénovation et de jardinage. RONA exploite un réseau de plus de 680 magasins corporatifs, franchisés et affiliés, de dimensions et de formats variés, qui emploie plus de 27 000 personnes dans toutes les régions du Canada, sous diverses bannières. Le réseau de magasins RONA totalise plus de 15 millions de pieds carrés et réalise des ventes au détail annuelles de plus de 6,3 milliards de dollars. Visitez www.rona.ca.

Renseignements