Barreau du Haut-Canada

Barreau du Haut-Canada

21 nov. 2011 16h41 HE

L'hon. Roy McMurtry annonce les résultats d'une étude novatrice sur les besoins juridiques civils en Ontario

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 21 nov. 2011) - L'honorable R. Roy McMurtry, ancien juge en chef de l'Ontario, a divulgué les résultats d'une étude sur la disponibilité des services juridiques civils dans toute la province. La Géographie des services juridiques civils en Ontario est le deuxième rapport du Projet sur les besoins juridiques civils de l'Ontario, une initiative conjointe du Barreau du Haut-Canada, d'Aide juridique Ontario et de Pro Bono Law Ontario. Le projet a reçu un appui additionnel de la Fondation du droit de l'Ontario.

« Les deux rapports du Projet sur les besoins juridiques civils de l'Ontario innovent dans le domaine de la recherche juridique canadienne, a déclaré Roy McMurtry, président du comité directeur du projet. Nous avons maintenant accès à des données concrètes qui peuvent être utilisées pour identifier les besoins juridiques civils des communautés à revenu faible et moyen en Ontario, ainsi que la distribution des fournisseurs de services juridiques qui peuvent combler ces besoins. Nous n'avons jamais eu accès à ce type de données avant. »

La Géographie des services juridiques civils en Ontario brosse un portrait détaillé du marché des services juridiques civils en comparant et en analysant les caractéristiques de la population de l'Ontario et la distribution des services juridiques en Ontario.

« Nous avons constaté avec surprise et bonheur qu'il y avait un fort pourcentage d'avocats—46,7 pour cent en 2009—qui avaient fourni certains services juridiques pro bono ou gratuits, a indiqué Lorne Sossin, doyen de l'école de droit d'Osgoode Hall et ancien vice-président de Pro Bono Law Ontario. Bien qu'on ne sache pas encore tout sur la nature de ces services, nous pouvons utiliser cette information pour inciter davantage la profession à trouver des solutions pour l'accès à la justice. »

« Au premier abord, certaines des plus grandes régions rurales semblent manquer de services, mais on constate un bon nombre d'avocats et de parajuristes pour la population. Ce sont des nouvelles encourageantes puisque nous pourrons peut-être utiliser les fournisseurs juridiques en place pour améliorer l'accès aux services juridiques civils, » affirme John McCamus, président d'Aide juridique Ontario.

Le premier rapport du projet, À l'écoute de l'Ontario, étudiait les Ontariens et les Ontariennes à revenu faible et moyen afin de mieux comprendre leurs besoins juridiques civils, où ils et elles cherchent de l'aide pour combler ces besoins et quel est leur taux de réussite pour trouver cette aide.

« Le succès du projet se manifeste non seulement par la profondeur et la valeur des deux rapports, mais aussi parla collaboration continue des partenaires du projet pour améliorer l'accès à la justice. Il est clair dans les deux rapports que les questions ne peuvent être résolues que par le travail collectif de tous les joueurs, a dit Marion Boyd, ancienne procureure générale et conseillère du Barreau. Grâce au Projet sur les besoins juridiques civils de l'Ontario nous avons maintenant des données de fond qui serviront à mesurer nos progrès pendant que nous améliorons les programmes existants et élaborons de nouvelles initiatives pour aborder les questions d'accès à la justice. »

Des copies du rapport seront disponibles en français et en anglais au lancement et le rapport sera affiché sur le site Web du Barreau à www.lsuc.on.ca.

Renseignements