Mitacs

Mitacs

11 avr. 2014 12h45 HE

L'IMII, Mitacs et l'Université de la Saskatchewan s'unissent pour stimuler l'innovation au sein de l'industrie canadienne des minéraux

SASKATOON, SASKATCHEWAN--(Marketwired - 11 avril 2014) - L'International Minerals Innovation Institute (IMII) de la Saskatchewan, l'Université de la Saskatchewan, et Mitacs, un organisme national de recherche et de formation, s'unissent pour lancer une initiative novatrice de recherche et de formation d'une valeur estimée à plus de 600 000 dollars.

Le cadre supérieur en résidence de Mitacs - Minéraux (CSRM-Minéraux) mettra sur pied des initiatives de recherche qui favoriseront l'innovation dans le secteur des minéraux et renforceront les entreprises œuvrant dans ce domaine ainsi que l'économie canadienne.

Il s'agit du premier poste de ce type appuyé par Mitacs. L'organisme prévoit en créer davantage à l'échelle nationale dans divers secteurs industriels. Les titulaires de ces postes auront pour objectif de soutenir l'innovation, la recherche et la formation, d'accroître la compétitivité mondiale des industries visées et d'encourager la collaboration du secteur privé et des universités aux quatre coins du Canada.

Engin Özberk, directeur administratif et conseiller technique en chef de l'IMII, exercera les fonctions de CSRM-Minéraux à l'Université de la Saskatchewan.

« Avec plus de 40 années d'expérience et de leadership national en recherche et en innovation dans le secteur des minéraux, et grâce aux relations étroites qu'il entretient avec les plus grandes entreprises œuvrant dans ce domaine, notamment les producteurs de potasse et d'uranium, M. Özberk est idéalement placé pour catalyser les efforts de collaboration des chercheurs et des entreprises et rehausser la réputation internationale de l'industrie canadienne des minéraux. De plus, ce partenariat prometteur permettra aux étudiants d'acquérir les compétences et les connaissances dont ils auront besoin pour lancer leur carrière dans cette industrie en plein essor », explique Karen Chad, vice-présidente à la recherche de l'Université de la Saskatchewan.

« Le partenariat entre l'Université de la Saskatchewan, l'IMII et Mitacs jouera un rôle primordial dans la promotion de l'innovation au sein du secteur canadien des mines et des minéraux, affirme Arvind Gupta, chef de la direction et directeur scientifique de Mitacs. Nous sommes fiers de nous joindre à un partenariat qui permettra d'orienter la recherche universitaire sur les besoins de l'industrie des minéraux pour offrir des résultats concrets à ces entreprises et renforcer ainsi l'économie canadienne. Nous souhaitons également la bienvenue à Engin Özberk, avec qui nous serons ravis de collaborer à la mise sur pied de projets réunissant le milieu universitaire et le secteur privé et au lancement d'initiatives de formation qui permettront aux chercheurs de demain d'acquérir des compétences recherchées dans cette industrie dynamique. »

De concert avec l'École d'ingénieurs de l'Université de la Saskatchewan, M. Özberk se concentrera sur huit domaines d'importance stratégique pour l'industrie des minéraux : santé et sécurité au travail, viabilité environnementale, exploration, exploitation minière, transformation, acceptabilité sociale, recherche stratégique et marché mondial des marchandises.

Ces thèmes sont issus de consultations effectuées auprès de diverses universités et entreprises par l'IMII, un organisme sans but lucratif cofinancé par des organismes publics et privés de la Saskatchewan. Ce dernier appuie la recherche, l'enseignement et la formation afin de combler la pénurie de spécialistes en génie minier et en sciences minières dans l'industrie des minéraux.

M. Özberk travaillera également avec des établissements d'enseignement postsecondaire, en Saskatchewan et ailleurs, pour mettre sur pied des réseaux et des projets pluridisciplinaires aux quatre coins du pays ainsi qu'à l'étranger dans ces domaines prioritaires.

« C'est un honneur pour moi d'avoir été nommé à ce poste novateur, affirme M. Özberk. Ce premier poste de CSRM va nous permettre d'élaborer un modèle de création de projets réunissant le secteur privé et le milieu universitaire ainsi que d'appuyer la formation d'une nouvelle génération d'innovateurs dont l'industrie des minéraux aura besoin pour soutenir la concurrence mondiale. »

Selon M. Özberk, l'industrie des minéraux de la Saskatchewan, qui constitue l'un des trois moteurs économiques de la province, s'apprête à entrer en période de croissance. L'association des sociétés minières de la Saskatchewan estime que ces entreprises investiront plus de 43 milliards de dollars dans de nouveaux projets au cours des 20 prochaines années.

Selon le nombre de projets mis sur pied, les investissements de l'IMII et de Mitacs pourraient dépasser un million de dollars sur deux ans, précise-t-il. Il ajoute que l'IMII s'est engagé à investir environ 6 millions de dollars au cours des quatre prochaines années dans sept projets d'enseignement, de formation, de recherche et de développement qui se dérouleront dans des universités et des établissements d'enseignement supérieur régionaux ainsi qu'au Saskatchewan Institute of Applied Science and Technology. L'un de ces projets visera la mise en œuvre d'un programme de génie minier à l'Université de la Saskatchewan.

« Notre gouvernement félicite Mitacs, l'IMII et l'Université de la Saskatchewan d'avoir conclu ce partenariat, qui permettra à l'Ouest canadien de renforcer sa présence internationale en matière d'innovation, de recherche et de formation. Le renforcement des liens entre le secteur privé, les établissements d'enseignement et le gouvernement élargira les perspectives d'emploi et de formation de l'ensemble de la population canadienne », a déclaré Michelle Rempel, ministre d'État à la Diversification de l'économie de l'Ouest canadien.

« Le gouvernement de la Saskatchewan s'engage à appuyer les occasions qui s'offrent à ses étudiants en matière de recherche et d'innovation, affirme Rob Norris, ministre de l'Enseignement supérieur de la province. Les partenariats réunissant le secteur privé et les établissements d'enseignement postsecondaire renforcent notre province et ses industries en offrant à nos étudiants une expérience précieuse au moment où ils amorcent leur entrée dans le monde du travail. »

Renseignements