Plan d'action économique du Canada

Plan d'action économique du Canada

19 avr. 2012 11h58 HE

L'immigration joue un rôle clé dans la croissance économique et la prospérité

HALIFAX, NOUVELLE-ÉCOSSE--(Marketwire - 19 avril 2012) - Le ministre de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme, Jason Kenney, s'est adressé à la Chambre de commerce de Halifax aujourd'hui et a décrit sommairement la façon dont une transformation au système d'immigration profiterait aux Néo-Écossais et à tous les Canadiens.

Dans son allocution, le ministre a exposé une série de changements prévus au système d'immigration, qui permettrait de le rendre plus rapide et plus souple et de l'axer sur l'emploi, la croissance et la prospérité.

« Le Canada est à la recherche de travailleurs qui peuvent répondre aux besoins actuels de notre marché du travail, a affirmé le ministre Kenney. Selon ma vision du système d'immigration, les immigrants arriveraient au Canada avec un emploi en poche qu'ils auraient obtenu dans les mois suivant leur présentation de demande pour venir au Canada. »

Les changements proposés au système d'immigration économique comprennent notamment :

  • L'élimination de l'arriéré de demandes relatives aux travailleurs qualifiés (fédéral);

  • la modernisation du processus de sélection dans le cadre du programme susmentionné pour mieux refléter l'importance de favoriser les jeunes immigrants qui ont une expérience de travail canadienne et de bonnes compétences linguistiques;

  • la mise à jour du programme fédéral d'immigration des gens d'affaires se rapportant aux investisseurs et aux entrepreneurs;

  • la création d'un nouveau programme fédéral des métiers spécialisés;

  • la modification de la catégorie de l'expérience canadienne, qui permettrait aux travailleurs temporaires qualifiés compétents d'accéder plus facilement à la résidence permanente;

  • la création d'un visa de « démarrage » pour jumeler des entrepreneurs immigrants avec des investisseurs;

  • un contrôle plus serré des attestations d'études des demandeurs au titre du programme fédéral de travailleurs qualifiés;

  • l'exploration d'un modèle de déclaration d'intérêt, par lequel les demandeurs sont évalués selon certains critères et inscrits dans un bassin de candidats qualifiés s'ils répondent aux besoins économiques et aux besoins du marché du travail du Canada;

  • l'établissement d'un seuil minimum de compétence linguistique ainsi que le réalignement du Programme des candidats des provinces pour qu'il ait une vocation purement économique.

« Les Néo-Écossais profiteraient de façon tangible de ces réformes, a signalé le ministre Kenney. Dans leur ensemble, ces réformes permettraient d'accélérer le système d'immigration et lui donnerait plus de souplesse. On s'assurerait ainsi que la Nouvelle-Écosse et toutes les régions du pays obtiennent les personnes dont elles ont besoin, à l'endroit et au moment où ils sont requis. »

Dans son discours à la Chambre de commerce, le ministre Kenney a annoncé aujourd'hui les résultats d'un projet pilote destiné à évaluer les incidences des bons de formation à l'inscription aux cours de langue financés par Citoyenneté et Immigration Canada (CIC).

Dans le cadre du projet pilote de 2009, on a envoyé des bons de formation à près de 2 000 nouveaux arrivants choisis au hasard en Ontario, en Alberta et en Nouvelle-Écosse, les invitant à profiter des services de formation linguistique gratuite offerts chez un fournisseur de services dans leur collectivité. On a comparé ce groupe avec plus de 24 000 nouveaux arrivants ayant un profil similaire qui n'ont pas reçu de bon de formation. Les résultats ont révélé que l'utilisation des bons a provoqué une augmentation du nombre d'inscriptions aux cours de langue de près de 25 p. 100.

« Nous avons aussi constaté que parmi tous les nouveaux arrivants suivis par CIC, plus de 98 p. 100 des clients recevaient leur premier service de formation linguistique dans leur province de destination au cours de la première de résidence permanente », a expliqué le ministre. « Cette observation est importante, car elle confirme la justesse de notre approche actuelle, qui consiste à distribuer l'aide financière à l'établissement en fonction du point d'arrivée des immigrants au Canada. »

CIC tiendra compte des résultats du projet pilote dans sa révision des programmes d'établissement et s'assurera que ces derniers répondent efficacement tant aux besoins des nouveaux arrivants qu'aux attentes des Canadiens. »

Suivez-nous sur Twitter au www.twitter.com/CitImmCanada

Une photo du ministre Kenney sera disponible plus tard aujourd'hui à l'adresse suivante : www.cic.gc.ca/francais/ministere/media/photos/haute-res/index.asp.

S'IL Y A INCOMPATIBILITÉ ENTRE UNE VERSION IMPRIMÉE ET LA VERSION ÉLECTRONIQUE DU PRÉSENT COMMUNIQUÉ, LA VERSION ÉLECTRONIQUE PRÉVAUDRA.

ATME (Appareil de télécommunication pour les malentendants)

Le présent communiqué est présenté en ligne à l'adresse suivante : www.plandaction.gc.ca.

Renseignements

  • Ana Curic
    Cabinet du ministre
    Citoyenneté et Immigration Canada
    613-954-1064

    Relations avec les médias
    Direction générale des communications
    Direction générale de Citoyenneté et Immigration Canada
    613-952-1650
    CIC-Media-Relations@cic.gc.ca