SOURCE: Aon Hewitt

Aon Hewitt

02 juil. 2015 16h17 HE

L'incertitude mondiale entraîne une détérioration de la santé financière des régimes de retraite, selon un sondage d'Aon

La hausse des rendements améliore la solvabilité pour le trimestre, mais la volatilité et de nouveaux risques demeurent présents

TORONTO, ON--(Marketwired - 2 juillet 2015) - Aon plc (NYSE: AON), le leader mondial des services de gestion de risque etdes solutions et services d'impartition en ressources humaines, a annoncé aujourd'hui les résultats de son sondage trimestriel sur la solvabilité des régimes de retraite, selon lequel la santé financière des régimes de retraite à prestations déterminées (PD) a grandement empiré cette semaine après une amélioration au deuxième trimestre de 2015. En quelques jours seulement, les craintes suscitées par les répercussions de l'incapacité de la Grèce de rembourser ses dettes au Fonds monétaire international (FMI), ainsi que son inaptitude à négocier un accord avec les créanciers, ont entraîné une baisse marquée du rendement de l'actif et une hausse du passif de solvabilité pour les régimes de retraite canadiens. Bien que la solvabilité des régimes de retraite se soit quand même améliorée au cours du trimestre dans l'ensemble, le récent ralentissement laisse croire que la poursuite de la volatilité des taux d'intérêts et des marchés boursiers présente des risques pour les perspectives de solvabilité des régimes - aggravée par un changement prévu dans le traitement actuariel de la mortalité plus tard cette année.

Un total de 449 régimes de retraite à prestations déterminées des secteurs public, semi-public et privé, administrés par Aon Hewitt, ont été inclus dans le sondage qui mesurait l'actif du régime par rapport à son passif pour calculer son ratio de capitalisation selon l'approche de solvabilité. Au 30 juin 2015, le ratio médian était de 92,9 % - une augmentation de 4,0 points de pourcentage par rapport au trimestre précédent - et 26,5 % des régimes ayant servi au sondage étaient plus qu'entièrement provisionnés à la fin du deuxième trimestre. Ces résultats représentent un renversement de la tendance à la baisse de la solvabilité des trois derniers trimestres, même si le ratio médian reste inférieur au niveau des 96 % enregistrés au deuxième trimestre de 2014.

Cependant, avant les événements de la Grèce pendant la dernière fin de semaine, le ratio de solvabilité médian des régimes inclus dans le sondage se situait à 93,7 %. Cette semaine, dans un contexte d'incertitude persistante sur les marchés financiers mondiaux, alimentée par la crise de la dette de la Grèce, le ratio de solvabilité a fortement diminué, avant de rebondir, et la vraie incidence de la situation grecque sur la solvabilité des régimes reste à élucider, une fois que le référendum aura lieu dimanche prochain.

" Les régimes de retraite doivent prendre une vue à long terme et ne pas réagir aux mouvements des marchés à court terme, mais les événements de la semaine dernière montrent la nécessité d'un processus de gestion du risque disciplinée dans une conjoncture volatile, a déclaré M. Claude Lockhead, associé exécutif, Retraite, chez Aon Hewitt. En matière de solvabilité, les régimes de retraite canadiens demeurent en excellente forme. La gestion des risques est donc essentielle pour protéger les gains et se préparer à l'avenir. "

L'instabilité récente des marchés boursiers a aggravé les rendements déjà décevants dans les classes d'actif de croissance au cours du trimestre. Les indices boursiers canadiens, américains et internationaux ont réalisé un rendement négatif de 1,6 %, 1,2 % et 0,8 % respectivement, tandis que le rendement des obligations Univers était négatif 1,7 %, et les investissements immobiliers mondiaux ont diminué de 8,0 %. Cependant, ces baisses ont été contrecarrées par la hausse du rendement des obligations à long terme - résultat d'une vente massive d'obligations mondiales qui a entraîné une forte baisse des cours -, laquelle est responsable de l'augmentation de la solvabilité des régimes, vu que les rendements plus élevés ont accentué les taux d'actualisation utilisés pour évaluer le passif des régimes de retraite.

Le trimestre a également révélé certaines différences entre les régimes traditionnels et les régimes qui ont implanté une stratégie de réduction des risques en période de volatilité. À l'aide d'une combinaison type en actions/obligations Univers à 60/40, les régimes traditionnels ont profité plus de la hausse des rendements obligataires que les régimes bénéficiant d'une stratégie de réduction des risques, dont les promoteurs ont adopté des stratégies pour minimiser l'exposition aux taux d'intérêt et à d'autres risques, grâce à une meilleure diversification des classes d'actif qui ont une plus faible corrélation avec les marchés d'actions. Toutefois, les régimes bénéficiant d'une stratégie de réduction des risques pourront réaliser de meilleurs résultats de nouveau si les rendements obligataires baissent davantage au fur et à mesure que la crise grecque se déroule. En fait, de l'avis d'un expert, on peut s'attendre à une baisse de 50 à 70 points de base des rendements obligataires, si la Grèce quittait la zone euro.

Au-delà de l'incidence de l'incertitude sur les marchés mondiaux, d'autres facteurs pèsent sur les perspectives de solvabilité du régime. Parmi eux se trouvent les nouvelles tables de mortalité de l'Institut canadien des actuaires, ce qui aura une incidence sur la solvabilité des régimes à prestations déterminées plus tard cette année. Les nouvelles tables tiennent compte de la longévité croissante des Canadiens et, si elles étaient utilisées aujourd'hui, Aon estime que leur incidence sur le passif des régimes abaisserait le ratio de solvabilité médian de trois à quatre points de pourcentage, selon les données démographiques du régime.

En outre, les modifications réglementaires devraient avoir une incidence sur les règles de capitalisation des régimes de retraite dans plusieurs provinces du pays en 2016. Ces changements peuvent obliger les promoteurs de régimes à adopter de nouvelles politiques de placement et de capitalisation, ainsi que de revoir leurs méthodes de gestion des risques.

" Les événements récents montrent que pour les régimes de retraite, beaucoup de choses peuvent changer en un jour, a ajouté M. Lockhead. Toutefois, la volatilité que nous voyons à court terme à l'égard de la solvabilité se joue au milieu de changements plus profonds et à long terme dans le secteur des régimes de retraite, ce qui signifie que les promoteurs de régimes doivent faire preuve d'agilité en surveillant le risque et en y répondant parce que le paysage peut changer très rapidement. Nous avons informé les entreprises pendant près d'une décennie que la nouvelle norme consiste à recourir aux bons outils dans le cadre d'une stratégie globale de gestion des risques. Bien que les événements de la semaine dernière puissent être une surprise pour certains promoteurs de régimes, ceux qui ont mis en œuvre les bonnes stratégies, cela n'a rien de surprenant. "

Aon a récemment présenté de nouveaux outils pour aider les promoteurs de régimes à comprendre et à réduire les risques de leurs régimes de retraite. Le Risk Analyzer d'Aon Hewitt offre une vue actuelle et complète des risques menaçant les régimes, y compris les risques des taux d'intérêt, tandis que le Modèle de rente de longévité d'Aon Hewitt utilise les données de géolocalisation pour offrir aux promoteurs de régime une vue claire de la longévité prévue des retraités et de l'incidence qu'elle aura sur le passif du régime.

Le ratio de solvabilité médian d'Aon mesure la santé financière d'un régime à prestations déterminées en comparant l'actif total au passif total du régime dans l'éventualité de la terminaison de régime. Il s'agit là de la représentation la plus exacte et à jour de la situation financière des régimes PD au Canada, car elle s'appuie sur une vaste base de données et reflète les caractéristiques, la politique de placement, les cotisations versées et les mesures d'allégement de chaque régime, telles qu'adoptées par le promoteur. L'analyse des régimes de la base de données tient compte du rendement des indices financiers des diverses catégories d'actif, ainsi que des taux d'intérêt en vigueur, pour évaluer le passif sur base de solvabilité.

À propos d'Aon
Aon plc (NYSE: AON) est le leader mondial des services de gestion des risques, de courtage d'assurance et de réassurance, et des solutions et services d'impartition en ressources humaines. Par l'entremise de plus de 69 000 employés dans le monde, Aon s'unit pour aider ses clients dans plus de 120 pays à atteindre les résultats escomptés au moyen de solutions innovatrices visant la gestion des risques et des effectifs. Pour en apprendre davantage au sujet de nos capacités et de la façon dont nous générons des résultats pour nos clients, visitez http://aon.mediaroom.com.

Suivez Aon sur Twitter : @AonHewittCA
Abonnez-vous au service de veille informationnelle : aon.mediaroom.com

Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2015/7/2/11G046581/Images/Graph_FR-463670599653.jpg

Renseignements