Jobboom

Jobboom

14 juil. 2008 06h00 HE

L'Indice Jobboom du Québec à 91,8 % en juillet

L'Indice Jobboom baisse, mais demeure au niveau "excellent"

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 14 juillet 2008) - le 14 juillet 2008 - L'emploi n'a connu qu'une très légère variation en juin au Québec - à peine 400 emplois ont été perdus. L'Indice Jobboom recule ainsi de 1,4 point pour s'établir à 91,8 % pour le mois de juillet, mais demeure au niveau "excellent". Depuis le début de 2008, la situation de l'emploi de la province évolue de telle sorte que les pertes annulent les gains. Par rapport à juillet de l'année dernière, le nombre d'emplois n'a crû que de 0,5 %.

L'Ontario par contre a connu une saignée de 23 900 postes en juin, ce qui annule les gains de 11 200 emplois réalisés au cours du mois précédent. L'Indice de cette province encaisse donc une perte de 9,2 points, à 88,6 %, et passe ainsi du niveau "excellent" à "favorable". Le nombre d'emplois n'a progressé que de 0,9 % depuis le début de l'année, et de 1,7 % depuis les 12 derniers mois.

Province de Québec : 91,8 % - Excellent

La légère perte de 400 postes en juin fait fléchir la prévision de la force de l'emploi au Québec pour le mois de juillet. En baisse de 1,4 point, l'Indice Jobboom demeure néanmoins au niveau "excellent", à 91,8 %.

Dans ce contexte de stagnation, le secteur de la Production de biens n'a pu créer plus que 900 postes, le plus gros gain se trouvant du côté des Services publics (+3 300). Les pertes dans les domaines de l'Agriculture (-1 500) et de la Construction (-1 400) ont freiné la progression.

Le secteur des Services a pour sa part connu un solde négatif de 1 200 postes en juin. Les pires pertes ont été enregistrées dans les domaines du Transport et de l'entreposage (-10 000) et du Commerce (-8 300). Les meilleurs scores se situent dans les sous-secteurs Information, culture et loisirs (14 300) ainsi que Services aux entreprises (8 900).

Depuis un an, l'emploi n'a augmenté que de 0,5 % dans la province. Rappelons que l'Indice Jobboom indique la vigueur de l'emploi par rapport aux 120 derniers mois. L'Indice de ce mois-ci, pour le Québec, occupe le 5e rang sur 120, ce qui signifie que 115 mois ont affiché une performance plus faible au cours des 10 dernières années. L'emploi a augmenté de 19 % dans la province au cours de la dernière décennie.

Régions métropolitaines de recensement du Québec (RMR) - juillet 2008

Région d'Ottawa-Gatineau : 94,6 % - Excellent

En juin, cette RMR a connu une progression appréciable de 4 800 postes, qui fait suite à un gain de 700 emplois réalisé le mois précédent et qui annule les pertes subies depuis décembre 2007. L'Indice d'Ottawa-Gatineau fait donc un bond de 5,3 points qui lui permet d'atteindre le niveau "excellent", à 94,6 %.

Sur 12 mois, l'emploi a augmenté de 3,7 % dans la région. En juillet, l'Indice occupe le 3e rang sur 120, ce qui signifie que 117 mois ont connu un score inférieur au cours de la dernière décennie. Le nombre d'emplois dans la région a augmenté de 28 % en 10 ans.

Région de Québec : 87,8 % - Favorable

La Capitale-Nationale a créé 1 700 emplois en juin, lesquels s'additionnent aux 1 400 postes générés en mai et contribuent à contrebalancer les pertes (-5 500) enregistrées au cours des trois mois précédents. L'Indice de cette RMR poursuit donc sa progression (+4,6 points) et se maintient au niveau "favorable", à 87,8 %.

Sur 12 mois, l'emploi a progressé de 2,7 % dans la région. L'Indice occupe le 10e rang sur 120 ce mois-ci, ce qui signifie que 110 mois ont affiché une performance plus faible au cours des dix dernières années. Pendant la période 1998-2008, le nombre d'emplois a progressé de 22 % dans la région de Québec.

Région de Trois-Rivières : 79,2 % - Favorable

La RMR de Trois-Rivières a gagné 500 postes en juin 2008, rattrapant du coup le recul enregistré le mois précédent (-400). Son Indice gagne ainsi 4,5 points, à 79,2 %, ce qui lui permet de s'installer au niveau "favorable".

La croissance de l'emploi sur un an s'établit à 1,3 % dans la région. L'Indice occupe en juillet 2008 le 10e rang sur 120, ce qui signifie que 110 mois ont affiché une performance plus faible depuis dix ans. Pour la période 1998-2008, l'emploi a crû de 19 % dans la RMR de Trois-Rivières.

Région de Montréal : 71,0 % - Passable

La dégringolade de l'emploi se poursuit à Montréal. Les 5 600 postes perdus en juin portent à 26 300 le nombre d'emplois abolis depuis le début de l'année 2008.

L'Indice de cette région perd donc 5,6 points en juillet, reculant ainsi au niveau "passable", à 71,0 %. Notons qu'il subit une décroissance continue depuis octobre 2007.

L'emploi a diminué de 0,4 % dans la région depuis un an. Ce mois-ci, l'Indice occupe le 54e rang sur 120. Ainsi, 66 mois ont affiché une performance plus faible au cours des 10 dernières années. De 1998 à 2008, l'emploi a progressé de 17 % à Montréal.

Région de Sherbrooke : 56,7 % - Passable

Cette RMR a perdu 600 postes en juin 2008. Au total, 4 100 postes ont été abolis dans la région de Sherbrooke en cinq mois consécutifs. L'Indice Jobboom continue donc sa chute, perdant 2,8 points pour s'établir à 56,7 % ce mois-ci.

L'emploi a diminué de 3,1 % dans la région depuis un an. L'Indice occupe ce mois-ci le 89e rang sur 120, ce qui signifie que seulement 31 mois ont affiché une performance plus faible au cours des dix dernières années. Depuis 1998, l'emploi a tout de même augmenté de 25 % dans la région de Sherbrooke.

Région de Saguenay : 46,3 % - Défavorable

La RMR de Saguenay a perdu 700 postes en juin 2008. La hausse timide de l'emploi le mois précédent (+100) n'aura été qu'une pause dans la glissade totalisant 9 300 postes qui s'était étirée de février à avril. L'Indice de la région recule donc de 5,1 points et passe ainsi au niveau "défavorable", à 46,3 %.

En un an, l'emploi a diminué de 5,7 % dans la région. L'Indice occupe ce mois-ci le 58e rang sur 120, ce qui signifie que 62 mois ont affiché une performance plus faible au cours des dix dernières années. Durant la période 1998-2008, le nombre d'emplois de cette RMR a progressé de 5 %.

Province de l'Ontario : 88,6 % - Favorable

L'Ontario a connu une saignée de 23 900 postes en juin, ce qui annule les gains de 11 200 emplois réalisés au cours du mois précédent. L'Indice de cette province encaisse donc une perte de 9,2 points, à 88,6 %, et passe ainsi du niveau "excellent" à "favorable". Le nombre d'emplois n'a progressé que de 0,9 % depuis le début de l'année.

Le secteur de la Production de biens a réussi à maintenir un solde positif en juin (+7 900), grâce surtout au sous-secteur de la Fabrication (+5 300). La Foresterie, la pêche, les mines et l'extraction de gaz (+1 500) ainsi que l'Agriculture (+1 000) ont également contribué à la progression. La Construction, par contre, affiche un léger revers (-200).

Le secteur des Services est en grande partie responsable des pertes d'emploi de l'Ontario pour juin, ayant aboli 31 800 postes. Les reculs les plus importants figurent du côté des Services aux entreprises (-20 400), des Soins de santé et de l'assistance sociale (-16 900), des Services d'enseignement (-9 800) et des Administrations publiques (-9 300). Les Services professionnels, scientifiques et techniques (+18 600) de même que le Transport et l'entreposage (+14 200) ont heureusement contribué à freiner la chute.

Depuis un an, l'emploi a crû de 1,7 % dans la province. L'Indice de ce mois-ci occupe le 17e rang sur 120, ce qui signifie que 103 mois ont affiché une performance plus faible au cours de la dernière décennie. En 10 ans, l'emploi a augmenté de 22 % en Ontario.

Région de Toronto : 59,3 % - Passable

La RMR de Toronto a perdu 11 300 postes en juin, ce qui interrompt la progression des quatre mois précédents au cours desquels 59 100 postes avaient été cumulés. L'Indice de Toronto chute ainsi de 16,2 points en juillet, glissant du niveau "favorable" à "passable".

En un an, l'emploi a crû de 2,9 % dans la région. L'Indice de ce mois-ci occupe le 50e rang sur 120, ce qui signifie que 70 mois ont affiché une performance plus faible au cours des 10 dernières années. De 1998 à 2008, le nombre d'emplois a augmenté de 27 % dans la RMR de Toronto.

Qu'est-ce que l'Indice Jobboom : rappel

L'Indice Jobboom est une prévision de la force de l'emploi pour le mois courant, calculée par rapport aux 10 dernières années. Plus l'Indice est fort, c'est-à-dire près de 100 %, plus le marché de l'emploi est favorable.

L'Indice Jobboom est obtenu grâce aux données mensuelles (désaisonnalisées) de Statistique Canada, recueillies par l'Enquête sur la population active (EPA). La prévision est basée sur une méthode statistique nommée l'autorégression. L'Indice Jobboom possède une marge d'erreur normale de 2 %. L'Indice Jobboom régional se base sur les données fournies dans l'EPA concernant les régions métropolitaines de recensement (RMR).

Pour plus de détails, consultez la section de l'Indice Jobboom à l'adresse suivante : http://www.jobboom.com/indice.

Jobboom est une division de Canoë inc. et de Quebecor Media.

Renseignements

  • Jobboom
    Relations publiques Andrée Peltier
    Andrée Peltier
    514-846-0003