Jobboom

Jobboom

09 juin 2008 06h00 HE

L'Indice Jobboom du Québec à 93,2 % en juin

Un gain de près de 18 000 emplois fait rebondir l'Indice Jobboom

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 9 juin 2008) - Le Québec a créé 17 900 emplois en mai 2008, ce qui permet à l'Indice Jobboom de grimper de 7,2 points en juin et de réintégrer le niveau "excellent", qu'il avait quitté le mois dernier. Cette hausse de l'Indice est aussi représentative des données colligées par Statistique Canada au cours des 10 dernières années qui montrent une tendance à la création d'emploi au Québec en juin. Il faut toutefois noter que la situation de l'emploi évolue en dents de scie dans la province depuis le début de l'année : des gains en janvier et février, des pertes en avril et mai, puis de nouveaux gains en mai. Le bilan total, après 5 mois, s'établit à seulement 1 100 nouveaux emplois.

L'Ontario a aussi de bonnes nouvelles à rapporter : 11 200 emplois ont été créés en mai, ce qui fait encore augmenter un Indice déjà fort. Celui-ci s'établit à 97,8 % en juin, grâce à un gain de 0,9 point. La légère hausse de l'Indice est aussi due au fait que l'on a remarqué, d'après les données recueillies par Statistique Canada pendant la dernière décennie, que l'emploi a tendance à augmenter en Ontario au mois de juin. L'Indice de cette province demeure donc au niveau "excellent" pour un quatrième mois consécutif.

Province de Québec : 93,2 % - Excellent

Les 17 900 postes créés au Québec en mai 2008 font regagner des points à l'Indice Jobboom, et le ramènent au niveau "excellent". Cette embellie s'explique aussi par le fait que les données recueillies par Statistique Canada au cours des 10 dernières années révèlent une tendance à la hausse pour l'emploi dans la belle province au mois de juin.

En mai, le secteur de la Production de biens et celui des Services affichent des bilans très semblables, soit respectivement 8 800 et 8 900 emplois créés au total. Dans le domaine de la Production de biens, la Fabrication fait bonne figure avec 13 700 nouveaux postes. Les Services publics (+1 800 emplois) et le sous-secteur Foresterie, pêche, mine et extraction de gaz (+1 700) ont aussi créé des emplois. A l'opposé, l'Agriculture (-7 000) et la Construction (-1 300) ont vu leur bassin de main-d'oeuvre diminuer.

Du côté des Services, les gains se répartissent dans plusieurs sous-secteurs, dont Soins de santé et assistance sociale (+8 700), Services aux entreprises, services relatifs aux bâtiments et autres services de soutien (+8 500), Services d'enseignement (+3 700), Services professionnels, scientifiques et techniques (+2 200) et Hébergement et services de restauration (+700). On note aussi des pertes dans deux sous-secteurs, soit Administrations publiques (-6 800) et Information, culture et loisirs (-5 500).

Depuis un an, l'emploi a augmenté de 1,2 % dans la province. Rappelons que l'Indice Jobboom indique la vigueur de l'emploi par rapport aux 120 derniers mois. L'Indice de ce mois-ci, pour le Québec, occupe le 5e rang sur 120, ce qui signifie que 115 des mois antérieurs ont affiché une performance plus faible au cours des 10 dernières années. L'emploi a augmenté de 19 % dans la province pendant cette décennie.

Régions métropolitaines de recensement du Québec (RMR) - juin 2008

Région d'Ottawa-Gatineau : 89,3 % - Favorable

En mai, cette RMR a créé 700 emplois. Cette bonne nouvelle diminue les pertes d'emploi enregistrées depuis décembre 2007, qui passent de 3 300 à 2 600 postes abolis. En parallèle, les données recueillies par Statistique Canada au cours de la dernière décennie montrent une tendance à la création d'emploi dans la région en juin. L'Indice d'Ottawa-Gatineau remonte donc de 0,9 point pour s'établir tout près de la barre du niveau "excellent", à 89,3 %.

Sur 12 mois, l'emploi a augmenté de 3,4 % dans la région. En juin l'Indice occupe le 8e rang sur 120, ce qui signifie que 112 mois ont connu un score inférieur au cours de la dernière décennie. Le nombre d'emplois dans la région a augmenté de 27 % en 10 ans.

Région de Québec : 83,2 % - Favorable

La Capitale-Nationale a créé 1 400 emplois en mai, ce qui vient contrebalancer une partie des pertes (-5 500 postes) enregistrées dans ce coin de pays au cours des trois mois précédents. L'Indice de cette RMR regagne 3,2 points, ce qui s'explique aussi par le fait que les données de Statistique Canada révèlent que l'emploi est habituellement à la hausse en juin dans la région de Québec.

Sur 12 mois, l'emploi a progressé de 3,1 % dans la région. L'Indice occupe le 15e rang sur 120 ce mois-ci, ce qui signifie que 105 mois ont affiché une performance plus faible au cours des dix dernières années. Pendant la période 1998-2008, le nombre d'emplois a progressé de 21 % dans la région de Québec.

Région de Montréal : 76,6 % - Favorable

Les 7 900 postes abolis en mai dans la région de Montréal s'additionnent à tous ceux perdus depuis janvier dernier. Bilan net : -20 700 emplois dans cette RMR à ce jour en 2008. L'Indice de cette région continue donc la décroissance observée depuis octobre 2007. Il perd 5,5 points en juin et s'approche dangereusement de la barre du niveau "favorable", à 76,6 %.

L'emploi a cru de 0,1 % dans la région depuis un an. Ce mois-ci, l'Indice occupe le 39e rang sur 120. Ainsi, 81 mois ont affiché une performance plus faible au cours des 10 dernières années. De 1998 à 2008, l'emploi a progressé de 18 % à Montréal.

Région de Trois-Rivières : 74,7 % - Favorable

La RMR de Trois-Rivières a perdu 400 postes en mai 2008. Son Indice diminue donc de 3 points, et ce, même si les données colligées par Statistique Canada au cours des dix dernières années montrent une tendance à la création d'emploi dans cette région au mois de juin.

La croissance de l'emploi sur un an s'établit à 0,6 % dans la région. L'Indice occupe en mai 2008 le 18e rang sur 120, ce qui signifie que 102 mois ont affiché une performance plus faible depuis dix ans. Pour la période 1998-2008, l'emploi a crû de 18 % dans la RMR de Trois-Rivières.

Région de Sherbrooke : 59,5 % - Passable

Cette RMR a perdu 900 postes en mai 2008. Au total, 3 500 postes ont été abolis dans la région de Sherbrooke en quatre mois consécutifs. Les données recueillies par Statistique Canada depuis 10 ans montrent une tendance à la création d'emploi en juin dans la région de Sherbrooke. Cela ne suffit toutefois pas à freiner la chute de l'Indice Jobboom, qui perd 7,9 points pour s'établir à 59,5 % ce mois-ci.

L'emploi a diminué de 1,1 % dans la région depuis un an. L'Indice occupe ce mois-ci le 85e rang sur 120, ce qui signifie que seulement 35 mois ont affiché une performance plus faible au cours des dix dernières années. Depuis 1998, l'emploi a tout de même augmenté de 27 % dans la région de Sherbrooke.

Région de Saguenay : 51,4 % - Passable

La RMR de Saguenay a gagné une centaine de postes en mai 2008. Cette hausse timide de l'emploi ne vient effacer qu'une infime partie des 9 300 postes disparus dans la région entre février 2007 et avril 2008. L'Indice de la région augmente légèrement (+1,3 point), notamment parce que les données colligées par Statistique Canada au cours de la dernière décennie montrent une tendance à la hausse pour l'emploi au Saguenay en juin.

En un an, l'emploi a diminué de 3,8 % dans la région. L'Indice occupe ce mois-ci le 41e rang sur 120, ce qui signifie que 79 mois ont affiché une performance plus faible au cours des dix dernières années. Durant la période 1998-2008, le nombre d'emplois a tout de même progressé de 7 %.

Province de l'Ontario : 97,8 % - Excellent

Plus de 11 000 emplois ont été créés en Ontario le mois dernier. La province continue donc sur sa lancée : malgré un petit revers en mars, elle a réussi à créer 80 700 emplois depuis le début de 2008. L'Indice suit cette tendance, et augmente de 0,9 point en juin, pour s'établir à un sommet, 97,8 %.

Le secteur de la Production de biens a créé au total 16 900 emplois en mai. Deux sous-secteurs se partagent les nouveaux postes : Fabrication (+15 300) et Agriculture (+3 400). A l'inverse, trois autres sous-secteurs affichent des pertes : Foresterie, pêche, mine et extraction de gaz (-1 300), Services publics (-400) et Construction (-200).

La situation est moins rose dans les Services, dont le bilan est négatif en mai (-5 700 emplois). Les pertes se concentrent dans cinq sous-secteurs : Services d'enseignement (-14 700), Services professionnels, scientifiques et techniques (-8 400), Services aux entreprises, services relatifs aux bâtiments et autres services de soutien (-6 000), Information, culture et loisirs (-5 500), Soins de santé et assistance sociale (-1 300). Les gains d'autres domaines viennent améliorer le portrait global : dont ceux d'Hébergement et services de restauration (+8 500), de Transport et entreposage (+6 000), d'Administrations publiques (+4 200), de Finance, assurances, immobilier et location (+2 100) et de Commerce (+1 900).

Depuis un an, l'emploi a crû de 2,2 % dans la province. L'Indice de ce mois-ci occupe le 1er rang sur 120, ce qui signifie que les 119 mois précédents ont affiché une performance plus faible. En 10 ans, l'emploi a augmenté de 23 % en Ontario.

Région de Toronto : 75,5 % - Favorable

La RMR de Toronto a créé 10 300 postes en mai. Au total, elle en a généré 59 100 en quatre mois consécutifs. Les données cumulées par Statistique Canada au cours de la dernière décennie indiquent aussi une tendance à la hausse pour la création d'emploi en juin de chaque année. L'Indice de Toronto gagne donc 1 point pour s'établir à 75,5 % en juin, tout juste au-dessus de la barre du niveau "favorable".

En un an, l'emploi a crû de 3,3 % dans la région. L'Indice de ce mois-ci occupe le 22e rang sur 120, ce qui signifie que 98 mois ont affiché une performance plus faible au cours des 10 dernières années. De 1998 à 2008, le nombre d'emplois a augmenté de 29 % dans la RMR de Toronto.

Qu'est-ce que l'Indice Jobboom : rappel

L'Indice Jobboom est une prévision de la force de l'emploi pour le mois courant, calculée par rapport aux 10 dernières années. Plus l'Indice est fort, c'est-à-dire près de 100 %, plus le marché de l'emploi est favorable.

L'Indice Jobboom est obtenu grâce aux données mensuelles (désaisonnalisées) de Statistique Canada, recueillies par l'Enquête sur la population active (EPA). La prévision est basée sur une méthode statistique nommée l'autorégression. L'Indice Jobboom possède une marge d'erreur normale de 2 %. L'Indice Jobboom régional se base sur les données fournies dans l'EPA concernant les régions métropolitaines de recensement (RMR).

Pour plus de détails, consultez la section de l'Indice Jobboom à l'adresse suivante : http://www.jobboom.com/indice.

Jobboom est une division de Canoë inc. et de Quebecor Media.

Renseignements

  • Source :
    Jobboom
    ou
    Relations publiques Andrée Peltier
    Andrée Peltier
    514-846-0003