SOURCE: l'Association des vignerons du Canada

l'Association des vignerons du Canada

07 mars 2017 12h00 HE

L'industrie canadienne de la vigne et du vin génère des retombées économiques de 9 milliards de dollars

OTTAWA, ON--(Marketwired - 7 mars 2017) - En collaboration avec le caucus multipartite sur l'industrie canadienne du vin (All-Party Parliamentary Canadian Wine Caucus), l'Association des vignerons du Canada (AVC) et ses partenaires sont heureux d'annoncer les résultats d'une étude récemment réalisée sur l'industrie canadienne de la vigne et du vin. Cette étude a révélé que les retombées économiques de l'industrie canadienne du vin sont passées de 6,8 milliards à 9 milliards de dollars de 2011 à 2015, ce qui représente une augmentation de 33 %.

" J'aimerais féliciter l'industrie canadienne du vin pour sa croissance économique si positive. Cette croissance a une grande incidence sur bon nombre de régions viticoles à travers le pays ", a déclaré Dan Albas, le député fédéral de la circonscription Central Okanagan-Similkameen-Nicola et coprésident du caucus multipartite sur l'industrie canadienne du vin.

L'étude a été réalisée à la demande de l'Association des vignerons du Canada (AVC), de la Winery and Grower Alliance of Ontario (l'alliance des vignerons et des établissements vinicoles de l'Ontario), du British Columbia Wine Institute (l'institut de la Colombie-Britannique sur l'industrie du vin) et de la Winery Association of Nova Scotia (l'association des établissements vinicoles de la Nouvelle-Écosse) et a mené à la production du rapport intitulé Canada's Wine Economy - Ripe. Robust. Remarkable (L'économie canadienne du vin : maturité, robustesse et distinction). Le rapport confirme l'ampleur et l'importance de la contribution de l'industrie du vin à l'économie canadienne partout au pays, mais particulièrement en Ontario, en Colombie-Britannique, au Québec et en Nouvelle-Écosse.

" L'industrie canadienne du vin contribue de plus en plus à l'économie nationale ", a indiqué Dan Paszkowski, le président et directeur général de l'AVC. " Nos 671 établissements vinicoles, qui sont pour la plupart de petites entreprises familiales, créent des emplois, versent d'importantes sommes en taxes et en impôts et stimulent l'économie sur les scènes locales, régionales et nationale. "

Les vignerons canadiens appuient un large réseau d'industries connexes dans des zones rurales et des centres régionaux d'un océan à l'autre. Les vignerons sont d'importants investisseurs, ils offrent des emplois à long terme et ils créent des débouchés dans des communautés rurales.

" L'industrie canadienne de la vigne et du vin a connu une belle réussite ", a déclaré Vance Badawey, le député de la circonscription de Niagara Centre et coprésident du groupe parlementaire multipartite sur l'industrie canadienne du vin. " Non seulement emploie-t-elle plus de 37 000 Canadiens, mais elle offre une diversité d'emplois remarquable dans des domaines aussi variés que le tourisme, le commerce de détail, le marketing, la recherche en laboratoire et la production agricole. Elle accueille toute une variété de talents provenant de divers horizons. Dans les années à venir, nous tablerons sur le succès remporté jusqu'à présent et nous continuerons de stimuler la croissance de cette industrie exceptionnelle qui est la nôtre. C'est avec grand plaisir que je continuerai de travailler en collaboration avec l'ensemble des parties prenantes de l'industrie. "

La consommation de vin au Canada est à la hausse, bon nombre de Canadiens préférant cette boisson à la bière ou aux spiritueux. Et le potentiel d'augmentation des ventes du vin canadien au pays est énorme, car les vins canadiens occupent actuellement seulement 30 % du marché comparativement à 70 % pour les importations. Une augmentation des ventes de vins canadiens au pays serait profitable pour l'ensemble de l'économie canadienne.

" Chaque dollar investi dans l'industrie canadienne du vin stimule la création d'emplois et l'accroissement des recettes en plus de générer plus d'impôts et de taxes ", explique Dan Paszkowski. " En 2015, la contribution de cette industrie à l'économie canadienne a été de 9 milliards de dollars, ce qui représente 1 million de dollars de l'heure et se traduit par une augmentation 33 % comparativement à 2011. "

L'étude sur l'industrie canadienne du vin a été réalisée par une firme indépendante, notamment par Frank, Rimerman + Co., qui est l'une des plus importantes sociétés œuvrant dans le domaine de la comptabilité et de la recherche au sein de l'industrie du vin sur la scène internationale. Cette société a réalisé des études semblables pour d'autres régions vinicoles ailleurs dans le monde.

Voici les principales conclusions dont il est fait mention dans le rapport :

  • Les retombées économiques de l'industrie canadienne du vin sont de l'ordre de 9 milliards de dollars annuellement.
  • En moyenne, une bouteille de vin vendue au Canada génère 36,54 dollars de retombées économiques au pays.
  • En Ontario, l'industrie de la vigne et du vin génère des retombées économiques de 4,4 milliards de dollars. En Colombie-Britannique, les retombées sont de 2,8 milliards. Au Québec, elles se chiffrent à 1,1 milliard et, en Nouvelle-Écosse, à 218 millions.
  • L'industrie canadienne de la vigne et du vin emploie plus de 37 000 personnes au pays. Ces emplois se situent dans les secteurs de la fabrication, de l'agriculture, du tourisme, des transports, de la recherche, de la restauration et du commerce de détail.
  • Le tourisme vinicole attire plus de 3,7 millions de visiteurs par année et génère des retombées annuelles de plus de 1,5 milliard de dollars dans le secteur touristique et sur le marché de l'emploi.
  • L'industrie vinicole génère 1,7 milliard de dollars en taxes et en impôts sur les scènes fédérale et provinciales ainsi qu'à titre de marge brute pour les régies des alcools.
  • Chaque dollar dépensé pour l'achat d'un vin canadien vendu au pays génère un produit intérieur brut (PIB) de 3,42 dollars.

Pour connaître les autres conclusions de l'étude, consultez le rapport intitulé Canada's Wine Economy - Ripe. Robust. Remarkable. www.canadianvintners.com

Au sujet de l'Association des vignerons du Canada (AVC)
L'AVC est la voix nationale de l'industrie canadienne du vin. Ses membres sont à l'origine de plus de 90 % de la production vinicole annuelle. Ces derniers sont présents dans toutes les sphères d'activité associées à la chaîne de valeur reliée à la production du vin, notamment dans les sphères de la culture de la vigne, de la gestion agricole, des vendanges, de la recherche, de la production du vin, de l'embouteillage, de la vente au détail et du tourisme. www.canadianvintners.com

Au sujet de la Winery and Grower Alliance of Ontario (WGAO)
La WGAO est une association commerciale représentant les principaux vignerons et établissements vinicoles de l'Ontario. Ses membres produisent environ 85 % du vin ontarien et achètent 85 % de la production vinicole des vignerons indépendants. www.wgao.ca

Au sujet du British Columbia Wine Institute (BCWI)
Depuis 1990, cet institut joue un rôle charnière. Il a réussi à faire connaître l'industrie du vin de la Colombie-Britannique sur la scène internationale et à promouvoir ses vins de qualité supérieure ainsi que son tourisme vinicole de qualité. L'institut représente 158 établissements vinicoles et il appuie et promeut les vins de la province (VQA de la C.-B.), ce qui permet de garantir aux consommateurs qu'ils achètent des vins produits à 100 % en Colombie-Britannique. www.winebc.com

Au sujet de la Winery Association of Nova Scotia (WANS)
Cette association a été formée en 2002 pour défendre les intérêts des producteurs de vin de la Nouvelle-Écosse. Elle est la voix de l'industrie locale et promeut la croissance du secteur vinicole de la province. www.winesofnovascotia.ca

Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2017/3/3/11G132043/Images/0001-0cba3a710badbaa7bb28ba0313dd8832.jpg

Renseignements