Autorité des marchés financiers

Autorité des marchés financiers

05 avr. 2006 14h38 HE

L'industrie de l'assurance automobile a continué sa progression au Québec en 2005

QUEBEC, QUEBEC--(CCNMatthews - 5 avril 2006) - L'assurance automobile au Québec a connu une progression en 2005. En effet, l'analyse de la tarification pratiquée par les assureurs en 2005 montre qu'ils ont globalement affiché des bénéfices d'exploitation de l'ordre de 16,8 % des primes acquises, soit une légère augmentation par rapport à ceux de 2004 qui étaient de 16,6 %, parce que la progression des sinistres (3,0 %) a été de moindre importance que celle du montant des primes acquises (3,2 %). Ces résultats constituent la poursuite d'une tendance favorable observée depuis les cinq dernières années qui dépasse les rendements historiques généralement anticipés par les assureurs.

Ces données sont tirées du rapport annuel de l'Autorité des marchés financiers sur la tarification en assurance automobile au Québec en 2005, qui vient d'être déposé à l'Assemblée nationale par le ministre des Finances, monsieur Michel Audet.

Le rapport énonce que l'industrie de l'assurance automobile au Québec est en bonne santé et cette situation ne peut qu'être favorable pour le consommateur. A cet égard, le mouvement à la baisse des tarifs constaté en 2005, pour une troisième année consécutive, est un indicateur que le marché est efficace et que le consommateur peut en profiter.

D'autre part, l'offre d'assurance automobile au Québec est demeurée abondante en 2005 (105 assureurs en proposaient), même si le marché reste dominé par un nombre restreint d'assureurs ou de groupes d'assureurs. Malgré cette concentration, l'analyse du marché de l'assurance automobile montre que celui-ci demeure concurrentiel et que la concurrence varie d'un segment à l'autre du marché.

Encore cette année, la demande d'assurance et, par conséquent, le volume total de primes souscrites a progressé en raison, notamment, du rajeunissement du parc automobile conjugué à la croissance du nombre de véhicules assurés et du nombre de titulaires de permis de conduire.

Par ailleurs, l'examen des modifications apportées aux manuels de tarification démontre qu'un certain plafond semble avoir été atteint en ce qui a trait au raffinement des critères de classification et de tarification utilisés par les assureurs, principalement pour les voitures de tourisme. Néanmoins, les assureurs continuent d'ajuster leurs pratiques de tarification en fonction des modalités déjà en place chez chacun d'eux, afin de maintenir leur compétitivité et de fidéliser leur clientèle.

Enfin, les bénéfices d'exploitation importants générés au cours des cinq dernières années, combinés à la croissance de la demande, devraient intensifier la concurrence à l'égard des tarifs au cours des prochaines années, et ce, pour l'ensemble des catégories de risque reliées à l'assurance automobile au Québec.

Il est dans l'intérêt du consommateur de comparer les prix proposés et les services offerts par les différents assureurs. L'augmentation du nombre de consommateurs qui s'informent davantage et qui "magasinent" contribue à stimuler la concurrence dans ce secteur.

Le rapport sur la tarification en assurance automobile au Québec en 2005 est disponible sur le site Web de l'Autorité des marchés financiers à l'adresse suivante : www.lautorite.qc.ca

L'Autorité des marchés financiers est l'organisme de réglementation et d'encadrement du secteur financier du Québec.

www.lautorite.qc.ca

Renseignements

  • Journalistes seulement :
    Philippe Roy
    (514) 940-2176
    ou
    Emetteurs, courtiers, conseillers et
    représentants :
    (877) 525-0337, Composez le 1 pour l'industrie
    Consommateurs et épargnants :
    (877) 525-0337, Composez le 8 pour les consommateurs