Conseil canadien du porc

Conseil canadien du porc

06 juil. 2009 13h25 HE

L'industrie porcine demande l'aide du fédéral pour mettre en place un plan de transition stratégique

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 6 juillet 2009) - L'industrie canadienne du porc, aux prises avec des difficultés sans précédent qui ne cessent de se multiplier, a préparé un plan d'orientation détaillé pour les cinq prochaines années. Le Conseil canadien du porc (CCP) a présenté un plan de transition stratégique au ministre d'Agriculture et Agroalimentaire Canada, l'Honorable Gerry Ritz, qui décrit les dossiers prioritaires à régler rapidement pour assurer la survie des secteurs de la production et de la transformation porcines.

"Les producteurs savent qu'ils n'ont pas le choix d'apporter des changements s'ils veulent que leur entreprise demeure rentable", souligne Jurgen Preugschas, président du CCP. "Ils comprennent que bon nombre des facteurs économiques fondamentaux qui ont favorisé une forte croissance par le passé ne sont plus présents, mais que de nouvelles occasions vont se présenter. Ce plan trace la voie à emprunter pour que l'industrie puisse survivre et profiter de ces futures possibilités."

Le document décrit avec précision les étapes à franchir pour réussir la transition vers ce nouvel environnement, et prévoit notamment un plan de reprise relatif à la crise causée par la grippe A (H1N1), des ajustements aux avances d'urgence dans le cadre du Programme de paiements anticipés ainsi qu'un programme de paiements de transition pour les exploitations porcines.

Le plan présente différentes étapes à franchir jusqu'en 2014 et décrit plusieurs des éléments nécessaires à une saine restructuration de l'industrie, notamment :

- Une consommation apparente de viande de porc canadienne qui atteindrait 730 000 tonnes, en hausse de 150 000 tonnes par rapport à 2008.

- Des exportations de 4 millions de porcs vivants aux Etats-Unis, soit 5,3 millions de moins qu'en 2008.

- Des exportations totales de viande de porc de 1 million de tonnes, dont 20 % vers les Etats-Unis.

- Un volume d'abattage total au pays de 21,5 millions de têtes, soit 0,2 million de moins qu'en 2008.

- Une production totale qui passerait de 31 millions en 2008 à 25,5 millions de porcs.

- Une part du marché intérieur qui atteindrait 88 %, par rapport à 75 % en 2008.

Le plan de transition comporte aussi plusieurs autres initiatives stratégiques qui contribueront à améliorer la compétitivité à long terme du secteur.

Le CCP et ses associations membres estiment qu'il n'est pas dans l'intérêt du Canada de simplement renflouer l'industrie en vue de maintenir le statu quo. Des changements importants sont requis et il est essentiel d'intervenir immédiatement.

Le CCP représente l'ensemble des producteurs de porcs du Canada. Le Conseil est une fédération qui regroupe neuf associations provinciales du secteur porcin et dont les activités visent à assurer le dynamisme et la prospérité de l'industrie du porc au Canada.

Renseignements

  • Conseil canadien du porc
    Gary Stordy
    Directeur des relations publiques
    613 236-9239, poste 277
    stordy@cpc-ccp.com