Institut Fraser

Institut Fraser

19 févr. 2008 16h39 HE

L'Institut Fraser: Le rapport Castonguay est sur la bonne voie mais ne devrait pas préconiser de nouveaux impôts

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 19 fév. 2008) - "Alors que le rapport très attendu de la commission Castonguay sur les soins de santé offre des recommandations visant à améliorer le système de santé provincial, les Québécois devraient se méfier de l'imposition de nouveaux impôts", estime Tasha Kheiriddin, Directrice pour le Québec et la francophonie à l'Institut Fraser.

"La commission Castonguay a emprunté la bonne voie et elle devrait être applaudie car elle préconise la mixité publique-privée afin de rendre le système de santé plus efficace," commente Mme Kheiriddin.

"Cependant, augmenter la TVQ et créer un fond spécial pour financer les dépenses de santé ne sont pas de bonnes idées. Notre régime de santé n'a pas besoin d'un surcroît de financement mais d'une véritable réforme."

Depuis 1993, l'Institut Fraser mesure le temps d'attente médian pour les services de santé à travers le Canada. Pendant cette période, le temps d'attente entre la visite chez le généraliste et le traitement thérapeutique au Québec est passé de 7,3 semaines à 19,4 semaines en 2007. En même temps, les dépenses provinciales par personne en matière de santé, ajustées en fonction du taux d'inflation, ont augmenté de 34%.

"Vu la détérioration du système de santé au Québec, les Québécois devraient exiger un changement," lance Nadeem Esmail, Directeur des études sur la performance des systèmes de santé à l'Institut Fraser.

"Les Québécois doivent s'assurer que leur argent leur procure les meilleurs soins possibles. Si les recommandations du rapport sur un système mixte sont adoptées, suivant les modèles tels ceux de la Suède et de la Suisse, le Québec commencera à développer un système qui fournit des soins de qualité dans un délai raisonnable, non pas le rationnement et les listes d'attentes."

L'Institut Fraser est un organisme de recherche et de formation indépendant établi au Canada. Il a pour mission de mesurer et d'étudier l'incidence des marchés concurrentiels et de l'intervention gouvernementale sur le mieux-être des individus, et de communiquer les résultats de son analyse. Pour protéger son indépendance, l'Institut n'accepte ni subventions publiques ni contrats de recherche. Pour toutes précisions, visitez le www.fraserinstitute.org.

Renseignements

  • Institut Fraser
    Julie Lajoye
    Agente de communications, Québec et la Francophonie
    (514) 281-9550, ext. 302
    courriel: juliel@fraserinstitute.ca
    ou
    Institut Fraser
    Tasha Kheiriddin
    Directrice pour le Québec et la Francophonie
    Cell: (514) 758-0466
    site Web: www.fraserinstitute.org