Institut professionnel de la fonction publique du Canada

Institut professionnel de la fonction publique du Canada

06 nov. 2015 15h30 HE

L'Institut professionnel ouvre sa 96e assemblée générale annuelle déterminé à rétablir l'équilibre dans la fonction publique

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 6 nov. 2015) - Les délégués de l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC) se sont réunis au centre-ville d'Ottawa aujourd'hui pour assister à leur 96e assemblée générale annuelle sous le thème Rétablir l'équilibre.

Debi Daviau, présidente de l'IPFPC, a ouvert les délibérations en soulignant les défis que les membres de l'Institut ont surmontés durant l'année difficile qui vient de se terminer, les mesures prises par l'IPFPC pour exposer le bilan du gouvernement précédent ainsi que les enjeux des élections fédérales de 2015.

« Nous avons réussi à frapper l'imaginaire des Canadiens envers et contre le gouvernement le plus antisyndical de notre histoire. Ceux-ci ont réagi en tournant la page sur le gouvernement Harper. Nous pouvons maintenant nous appliquer à rétablir l'équilibre, ce qui signifie abroger des lois antisyndicales comme les projets de loi C-377 et C-525, réinvestir dans des programmes et services critiques, laisser derrière nous un gouvernement ultrapartisan et cachottier et rétablir des liens avec les dirigeants élus sur la base du respect mutuel et de l'intégrité, et ce, à tous les niveaux.

Je crois que nous avons pris un excellent départ sur ce plan, de rajouter Mme Daviau. Depuis deux ans, Tony Clement ne s'est même pas donné la peine de prendre le téléphone et de parler des grands dossiers avec moi. Cette attitude fait contraste avec celle de Scott Brison, le nouveau président du Conseil du Trésor, qui m'a téléphoné le lendemain même de sa nomination. J'ai hâte de collaborer avec lui », de conclure Mme Daviau.

L'Institut était aussi très fier d'accueillir Linda Duxbury, de la Sprott School of Business de l'Université Carleton. Linda est une chercheure, une écrivaine et une conférencière primée qui se concentre sur la santé au travail. Mme Duxbury a considérablement fait avancer les pratiques et les attitudes en ce qui concerne l'équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée ainsi que le soutien offert aux employés par leurs gestionnaires ainsi que dans leurs milieux de travail.

Dans son discours, Mme Duxbury a fait valoir de solides arguments en faveur d'un changement positif dans la nature de la relation entre l'employeur et l'employé en mettant l'accent sur l'édification d'un milieu de travail sain. Plus tôt cette année, l'IPFPC a proposé à la table de négociations une norme visant la mise sur pied d'un programme de mieux-être au sein du gouvernement fédéral afin de soutenir les fonctionnaires et d'améliorer les services publics pour les Canadiens. Ses propos, livrés en temps opportun, ne manqueront assurément pas de susciter plus de discussions dans les mois à venir, et ce, à tous les niveaux.

La 96e assemblée générale annuelle de l'Institut se poursuivra le samedi 7 novembre.

L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada représente près de 55 000 professionnels et scientifiques du secteur public canadien.

Renseignements

  • Johanne Fillion
    613-228-6310, poste 2303 (bureau)
    613-883-4900 (cell.)
    jfillion@pipsc.ca