TELUS Corporation
TSX : T
NYSE : TU

TELUS Corporation

28 avr. 2016 08h06 HE

L'Internet des objets crée un fossé numérique parmi les entreprises canadiennes

Une nouvelle étude révèle que près de la moitié des entreprises canadiennes n'ont aucun plan pour mettre en œuvre des solutions fondées sur l'Internet des objets, et que l'autre moitié s'apprête à en récolter les bénéfices

Les entreprises québécoises prennent les devants et ont déjà adopté ou mettent à l'essai plus de solutions fondées sur l'Internet des objets que partout ailleurs au Canada

QUÉBEC, QUÉBEC--(Marketwired - 28 avril 2016) - La moitié des entreprises canadiennes auront bientôt un avantage concurrentiel sur l'autre moitié : selon une nouvelle étude commandée par TELUS, les entreprises canadiennes sont partagées en parts égales quand vient l'heure de planifier le passage à l'Internet des objets (IdO).

L'étude indique que 52 pour cent des entreprises au Canada évaluent, planifient ou mettent actuellement en œuvre une solution IdO, alors que les 48 pour cent restant n'ont encore jamais réfléchi à la question. Parmi ceux qui ne prévoient pas adopter l'IdO, 64 pour cent sont d'avis qu'il serait inutile à leur entreprise.

« Les entreprises sont au cœur d'une transformation numérique importante, et les entreprises québécoises devancent le reste du Canada sur le plan de l'adoption des solutions IdO pour en tirer un avantage concurrentiel, nous dit Éric Pednault, directeur des ventes - Internet des objets, TELUS. En vérité, que ce soit en simplifiant les processus ou en créant de nouveaux modèles d'affaires, les solutions IdO ont le pouvoir d'améliorer l'efficacité, d'accroître les économies et de complètement révolutionner le fonctionnement fondamental des entreprises. Une entreprise qui n'a encore jamais songé à cette technologie risque bien de se retrouver en peloton de queue dans son secteur. »

Les organisations qui se sont tournées vers l'IdO constatent déjà les retombées positives, et elles en veulent plus. Cette étude montre que la vaste majorité des entreprises canadiennes (86 pour cent) qui ont mis à l'essai ou déployé une solution IdO en comprenne la valeur, et que 83 pour cent ce celles-ci planifient ou utilisent déjà des solutions additionnelles. Ces adeptes précoces sont tout de même habités d'un sentiment d'urgence, car plus de la moitié d'entre eux souhaiterait que leurs solutions soient déjà plus avancées.

Toujours selon l'étude, les entreprises canadiennes ont des visions très contrastées des retombées de l'IdO dans leur industrie. Près des deux tiers des entreprises qui font l'essai ou déploient actuellement une solution IdO prévoient que cette technologie transformera leur entreprise au cours des cinq prochaines années, alors que seulement 7 pour cent des récalcitrants sont du même avis.

« La très grande majorité des entreprises qui ont adopté des solutions IdO réalisent que de petits changements peuvent avoir d'énormes retombées et qu'avec le bon partenaire, la technologie peut être déployée en toute sécurité, poursuit M. Pednault. Une entreprise peut commencer modestement, par exemple avec le suivi à distance de ses véhicules ou de ses actifs de grande valeur, puis étendre sa stratégie IdO en fonction de son analyse de rentabilité et à mesure qu'elle maîtrise la technologie. Il existe des solutions IdO pour presque tous les secteurs d'activité. Les entreprises doivent faire leurs devoirs afin de mieux comprendre ce que cette technologie peut ou ne peut pas leur apporter. »

L'étude a également mis en lumière d'autres points importants :

  • Les décideurs en TI intéressés par l'IdO (52 pour cent) :
    • 23 pour cent d'entre eux réfléchissent à une solution IdO (20 pour cent au Québec)
    • 11 pour cent planifient d'adopter une solution IdO (10 pour cent au Québec)
    • 9 pour cent font l'essai d'une solution IdO (10 pour cent au Québec)
    • 9 pour cent ont déjà mis en œuvre au moins une solution IdO (12 pour cent au Québec)
  • Les solutions les plus fréquemment mises à l'essai ou déployées actuellement touchent la sécurité (53 pour cent) et la surveillance à distance (47 pour cent).
  • Les plus grands obstacles à l'adoption pour les responsables des TI, peu importe l'étape de développement, sont le budget (51 pour cent), la sécurité (41 pour cent), la vie privée (36 pour cent) et le besoin de démontrer le rendement du capital investi dans l'analyse de rentabilité (33 pour cent).
  • Plus de la moitié des entreprises canadiennes (55 pour cent) croient ne pas disposer des compétences nécessaires en TI au sein de leur organisation pour adopter des solutions IdO, et elles auraient besoin de partenaires externes.

L'étude a été menée par MARU/VCR & C (anciennement le service de la recherche et de la consultation de Vision Critical) en mars 2016 auprès de 506 décideurs en TI au sein d'entreprises de partout au Canada.

Pour en apprendre davantage sur les solutions IdO de TELUS, visitez telus.com/ido.

À propos de TELUS

TELUS (TSX:T)(NYSE:TU) est la société de télécommunication nationale connaissant la croissance la plus rapide au Canada, grâce à des produits d'exploitation annuels de 12,5 milliards de dollars et à plus de 12,5 millions de connexions clients, dont 8,5 millions d'abonnés des services sans fil, 1,5 million de lignes d'accès au réseau résidentiel, 1,6 million d'abonnés des services Internet haute vitesse et 1 million d'abonnés des services TELUS TV. TELUS offre une gamme complète de produits et de services de communication, notamment des services sans fil, de transmission de données, de protocole Internet (IP), des services vocaux, de télévision, de divertissement et vidéo, et est le fournisseur de services TI le plus important au Canada dans le domaine des soins de santé.

Fidèles à leur philosophie communautaire « Nous donnons où nous vivons », TELUS et les membres de son équipe, actuels et retraités, ont versé 440 millions de dollars à des organismes caritatifs et sans but lucratif, et offert plus de 6,8 millions d'heures de bénévolat au service des communautés locales depuis 2000. Créés en 2005 par Darren Entwistle, président et chef de la direction de TELUS, les onze comités d'investissement communautaire de TELUS au Canada et ses quatre comités à l'étranger dirigent les actions de soutien aux organismes de bienfaisance locaux. En 2015, ils ont remis au-delà de 54 millions de dollars en appui à plus de 4 900 projets locaux contribuant à enrichir la vie de plus de 2 millions d'enfants et de jeunes. D'ailleurs, TELUS a eu l'insigne honneur d'être désignée l'entreprise philanthropique la plus remarquable au monde en 2010 par l'Association of Fundraising Professionals, devenant ainsi la première entreprise canadienne à recevoir cette prestigieuse marque de reconnaissance internationale.

Pour en savoir plus sur TELUS, veuillez consulter le site telus.com

Renseignements