Institut professionnel de la fonction publique du Canada

Institut professionnel de la fonction publique du Canada

11 déc. 2016 13h10 HE

L'IPFPC conclut des ententes de principe avec le gouvernement fédéral

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 11 déc. 2016) - Ententes de principe pour 18 000 membres de l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada.

« Ces ententes sont bonnes non seulement pour nos membres, mais aussi pour tous les Canadiens, fait valoir Debi Daviau, présidente de l'Institut. Nous avons réalisé d'importants progrès dans des dossiers touchant l'intérêt public, dont l'intégrité scientifique, la sous-traitance, la violence familiale et la sécurité des infirmières du Nord. »

L'IPFPC fait enchâsser l'intégrité scientifique dans les conventions collectives : une réalisation sans précédent. Les scientifiques auront dorénavant le droit de parler de la science et de leurs recherches sans être des porte-paroles officiels.

Les ententes prévoient une augmentation économique générale de 5 % sur quatre ans à compter de 2014, année d'expiration de la dernière convention, et des ententes monétaires complémentaires remédiant aux inégalités au sein des mêmes métiers et professions.

Les parties ont également convenu d'intégrer aux conventions collectives une procédure visant à améliorer le soutien et le mieux-être des employés, pour que les membres qui tombent malades n'aient plus jamais à choisir entre aller au travail ou prendre un congé non payé. Jusqu'à ce qu'un nouveau système soit établi d'un commun accord à la prochaine ronde de négociations, le régime actuel de congés de maladie reste en vigueur.

Les ententes de principe concernent les membres des groupes AV, RE, SH et SP. Quant au groupe NR, les propositions du gouvernement n'ont pas été suffisantes pour justifier la poursuite des négociations, ce qui a mené à une demande de conciliation exécutoire. Pour plus de 32 000 autres membres de l'IPFPC, les négociations se poursuivent.

« Les gains enregistrés dans cette ronde de négociations, on les doit à la solidarité de nos membres, des autres agents négociateurs fédéraux et de tout le mouvement syndical au Canada, renchérit Debi Daviau. Le président du Conseil du Trésor, Scott Brison, s'était engagé à suivre un processus équitable et à améliorer les conditions de négociation. Je le remercie d'avoir respecté son engagement. »

L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada représente quelque 55 000 scientifiques, informaticiens, vérificateurs et autres professionnels de la fonction publique, dont la plupart travaillent au gouvernement fédéral.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter (@pipsc_ipfpc).

Renseignements

  • Johanne Fillion
    613-228-6310, poste 4953 (bureau)
    ou 613-883-4900 (cell.)
    jfillion@pipsc.ca