Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

21 nov. 2007 09h00 HE

À l'occasion de la Journée mondiale des pêches 2007, le ministre Hearn se félicite des succès remportés par le Canada pour mettre un terme à la pêche illégale dans les eaux de l'OPANO

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 21 nov. 2007) - A l'occasion de la Journée mondiale des pêches, l'honorable Loyola Hearn, ministre des Pêches et des Océans, a fait ressortir la responsabilité et le lien du Canada envers la gouvernance internationale des stocks mondiaux de poissons en vue d'assurer la prospérité des collectivités côtières et la pérennité de cette source de protéines alimentaires pour la planète.

En particulier, le ministre a souligné cette journée spéciale pour les pays halieutistes en relevant que le nombre d'incidents graves de pêche illégale dans les eaux de l'Organisation des pêches de l'Atlantique Nord-Ouest (OPANO) a nettement reculé depuis qu'il est entré en fonction en 2006.

"Quand je suis devenu ministre, je m'étais donné comme priorité de mettre un terme à la surpêche pratiquée par les navires étrangers, a déclaré le ministre Hearn. Nous avions observé des améliorations dès la première année de notre gouvernement, mais avec toutes les réformes qui entrent maintenant en jeu, il n'y a eu qu'un seul incident grave dans les eaux de l'OPANO cette année. Il s'agit là d'un progrès remarquable, et cela démontre que l'application vigilante par le Canada des règles de l'OPANO porte fruits."

Jusqu'à présent en 2007, seulement 11 contraventions ont été émises dans la zone réglementée par l'OPANO, ce qui est le plus petit nombre en dix ans. La statistique la plus importante cependant, est le nombre d'infractions graves, qui est passé de treize en 2005 à sept en 2006, puis à une seulement jusqu'à présent cette année.

L'OPANO a commencé à faire une distinction entre les infractions graves et les infractions mineures en 2004. Les infractions graves s'entendent des infractions qui menacent le plus les stocks, comme la falsification des rapports de captures, le fait de pêcher directement des espèces visées par un moratoire ou encore d'utiliser des doublures de filet illégales pour capturer des poissons de trop petite taille. Le fait de nuire au travail des inspecteurs constitue également une infraction grave. Les infractions mineures sont par définition des infractions moins graves, comme l'absence de plans d'arrimage précis ou de plans certifiés de la capacité du navire.

En vertu des nouvelles règles de l'OPANO, édictées grâce au leadership du Canada, les navires qui enfreignent les règles sont sévèrement punis, et renvoyés immédiatement sur la côte pour une inspection. Ces navires peuvent également se voir imposés une amende ou une suspension, ou se faire retirer leur permis de pêche.

"Le seul navire qui a décidé d'enfreindre les règles cette année s'est fait prendre en mai" a expliqué le ministre Hearn. " Grâce à l'entière collaboration du gouvernement espagnol, ce navire a dû retourner au port et rester à cet endroit pour y être inspecté minutieusement. Cela a nui à ses résultats financiers et dissuadera les autres capitaines qui pourraient tenter de faire des profits en se livrant à la pêche illégale."

"Notre gouvernement a promis de nettoyer l'OPANO et d'assurer la gestion axée sur la conservation de la zone réglementée par l'OPANO, de reprendre le ministre Hearn. Grâce à notre travail acharné et à notre persévérance, nous y sommes parvenus."

"Les résultats décevants que nous avons obtenus lors des réunions récentes de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique prouvent qu'il reste encore beaucoup de travail à accomplir pour protéger les stocks de poisson de la planète, mais en cette Journée mondiale des pêches, les Canadiens ont bien des raisons de célébrer, car nous continuons de montrer la voie à suivre pour mettre fin à la pêche illégale en haute mer."

Pour de plus amples renseignements, visitez le site www.surpeche.gc.ca.

La fiche d'information ci-jointe fournit des statistiques détaillées:
http://www.ccnmatthews.com/docs/FI-Fr.doc

http://www.dfo-mpo.gc.ca

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Phil Jenkins
    Relations avec les médias
    613-993-5413
    ou
    Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Steve Outhouse
    Directeur des Communications
    613-992-3474