L'office d'investissement du RPC

L'office d'investissement du RPC

10 août 2012 09h00 HE

L'Office d'investissement du RPC publie ses résultats du premier trimestre

La caisse du RPC en hausse de 4,2 milliards de dollars avec un actif net totalisant 165,8 milliards de dollars

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 10 août 2012) - La caisse du RPC a clôturé le premier trimestre de l'exercice 2013 le 30 juin 2012 avec un actif net de 165,8 milliards de dollars, comparativement à 161,6 milliards de dollars à la clôture du trimestre précédent le 31 mars 2012. Cette hausse de 4,2 milliards de dollars de l'actif net, déduction faite des charges d'exploitation, est attribuable à un revenu de placement de 0,8 milliard de dollars et à des cotisations nettes au RPC de 3,5 milliards de dollars. Le portefeuille a généré un rendement de 0,5 pour cent pour le trimestre.

« Nos résultats du premier trimestre reflètent la résilience de la caisse face à l'incertitude qui persiste, aux faibles rendements des marchés boursiers et à d'autres bouleversements économiques mondiaux », a déclaré Mark Wiseman, président et chef de la direction de l'Office d'investissement du RPC (l'« Office »). « Notre portefeuille de placements, grandement diversifié au niveau des catégories d'actifs et sur le plan géographique, a contribué au rendement de la caisse malgré les turbulences sur le marché. Alors que tous les principaux indices boursiers ont affiché des baisses au cours du trimestre, les apports positifs de nos programmes de gestion active diversifiés nous ont assuré une stabilité dans l'ensemble. Bien que les résultats trimestriels doivent être pris en compte, l'Office continue de mettre l'accent sur les rendements à long terme. »

Au cours du trimestre, l'Office a réalisé plusieurs opérations importantes. Voici quelques faits saillants :

  • Une entente visant l'acquisition, auprès d'Atlantia Group, de participations minoritaires importantes dans cinq grandes autoroutes à péage au Chili. Aux termes de cette entente, l'Office acquerra une participation de 49,99 pour cent dans Grupo Costanera et s'engage à investir un montant d'environ 1,14 milliard de dollars canadiens. L'opération a été conclue le 3 août 2012.
  • La conclusion de deux opérations dans le secteur de l'énergie en Amérique du Nord. Notre groupe Titres de créance de sociétés fermées a participé à un placement privé de 150 millions de dollars américains avec ECA Marcellus Production LLC, une filiale en propriété exclusive d'Energy Corporation of America, une grande société fermée américaine du secteur pétrolier et gazier. Notre groupe des placements en actions de sociétés fermées a conclu un placement en titres de capitaux propres de 200 millions de dollars dans Seven Generations Energy Ltd., une société pétrolière et gazière établie à Calgary qui détient des actifs dans la région de Kakwa dans l'ouest de l'Alberta.
  • Des engagements totalisant 355 millions de dollars américains dans sept immeubles d'habitation de catégorie A en Californie, en Illinois et au Texas. Le portefeuille d'immeubles d'habitation de l'Office comprend maintenant des participations dans sept marchés américains et totalise plus de 6 000 unités.
  • Un placement supplémentaire de 98,5 millions de dollars dans GENIVAR Inc., une firme d'ingénierie montréalaise offrant une gamme de services-conseils professionnels, pour un placement total de 178,4 millions de dollars dans cette firme.
  • Le bénéfice du trimestre reflète également les évaluations positives de deux placements existants :
    • Alliance Boots - en raison de l'offre faite par Walgreen en vue de l'achat d'une participation de 45 pour cent dans Alliance Boots.
    • Progress Energy Resources Corp. - en raison d'une entente visant l'acquisition de Progress Energy par une filiale canadienne de PETRONAS.

L'Office a, par ailleurs, annoncé d'autres placements importants après la clôture du trimestre :

  • Le 8 juillet 2012, l'Office a annoncé la formation d'une coentreprise avec Lend Lease Corporation et Australian Prime Property Fund Commercial afin de construire et de détenir deux tours de bureaux écoénergétiques de première catégorie et de qualité institutionnelle dans le cadre du projet Barangaroo South, qui seront situées au bord de l'eau dans le quartier des affaires de Sydney en Australie. L'Office s'est engagé à investir un montant de 1 milliard de dollars australiens (1,04 milliard de dollars canadiens) dans le projet, ce qui représente une participation de 50 pour cent.
  • Le 18 juillet 2012, l'Office, BC Partners et l'équipe de direction de Suddenlink ont annoncé une entente visant l'acquisition de Suddenlink Communications pour un montant de 6,6 milliards de dollars américains, dont un placement en titres de capitaux propres totalisant 1,985 milliard de dollars américains qui sera effectué par les trois partenaires. Suddenlink est le septième câblodistributeur en importance aux États-Unis.
  • Le 9 août 2012, l'Office et le groupe Goodman ont annoncé la formation d'un partenariat dont l'objectif est d'effectuer des placements dans des biens logistiques et industriels dans des marchés clés aux États-Unis. Goodman et l'Office visent à investir un montant de 890 millions de dollars américains dans une proportion de 55/45, ce qui représente un placement de 400 millions de dollars américains pour l'Office.

« Nous continuons à évaluer les occasions actuelles en fonction de notre vision à long terme, tout en privilégiant celles pour lesquelles nous pouvons créer de la valeur en tirant parti de notre combinaison unique d'avantages comparatifs », a affirmé M. Wiseman. « Ainsi, nous cherchons les occasions de placement intéressantes qui se présentent à l'échelle mondiale, dans diverses conditions de marché. Nous faisons preuve de patience et prenons la décision de saisir, ou non, une occasion de placement en tenant compte de notre capacité à créer de la valeur à long terme. »

Viabilité à long terme

Dans le plus récent rapport triennal publié en novembre 2010, l'actuaire en chef du Canada a de nouveau confirmé que le RPC demeurera viable, selon son taux de cotisation actuel de 9,9 pour cent, tout au long de la période de 75 ans visée dans ce rapport. Les prévisions de l'actuaire en chef reposent sur l'hypothèse selon laquelle la caisse atteindra un taux de rendement réel annualisé de 4,0 pour cent. Le taux de rendement nominal annualisé sur 10 exercices de la caisse se chiffre à 6,3 pour cent.

Le rapport de l'actuaire en chef précise également que le montant des cotisations au RPC devrait excéder celui des prestations annuelles jusqu'en 2021. Le revenu de placement de l'Office ne servira donc pas au versement des prestations pour les neuf prochaines années.

Composition de l'actif

Pour la période close le 30 juin 2012
(en milliards de dollars)
Portefeuille de placements $ %
Actions
Actions de sociétés ouvertes 56,4 34,0
Actions de sociétés fermées 28,0 16,9
84,4 50,9
Placements à revenu fixe 54,3 32,7
(comprend les obligations, les titres du marché monétaire, les autres titres de créance et les passifs liés au financement par emprunt)
Actifs réels
Biens immobiliers 17,7 10,7
Infrastructures 9,5 5,7
27,2 16,4
Portefeuille de placements1 165,9 100,0
1 Exclut les actifs autres que les actifs de placement tels que les locaux et le matériel, et les passifs autres que les passifs de placement.
Rendements sur 5 exercices et 10 exercices
(pour la période close le 30 juin 2012)
Taux de rendement Revenu de placement
Taux annualisé sur 5 exercices 2,1 % 17,7 milliards de dollars
Taux annualisé sur 10 exercices 6,3 % 60,6 milliards de dollars

Note: Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens, sauf indication contraire.

À propos de l'Office d'investissement du RPC

L'Office d'investissement du RPC est un organisme de gestion de placements professionnel qui investit, pour le compte de 18 millions de cotisants et de bénéficiaires canadiens, les fonds dont le Régime de pensions du Canada n'a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Afin de diversifier le portefeuille du RPC, l'Office investit dans des actions de sociétés ouvertes, des actions de sociétés fermées, des biens immobiliers, des infrastructures et des titres à revenu fixe. L'Office a son siège social à Toronto et compte des bureaux à Londres et à Hong Kong. Sa gouvernance et sa gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada. L'Office n'a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Au 30 juin 2012, la caisse du RPC totalisait 165,8 milliards de dollars. Pour obtenir de plus amples renseignements sur l'Office, veuillez consulter le site www.oirpc.ca.

Renseignements