Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

06 sept. 2013 11h14 HE

Logement durable : des poumons pour votre maison

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 6 sept. 2013) - Air confiné? Odeurs persistantes? Taux d'humidité trop élevé? Ces nuisances peuvent se retrouver dans toutes les maisons, même les mieux construites. L'aération par ouverture des fenêtres peut atténuer le problème. S'il fait doux à l'extérieur et qu'il y a un léger vent, ouvrir une fenêtre peut être bénéfique. Mais dans le climat canadien, chaud en été et froid en hiver, cela n'est pas toujours pratique ou possible. Laisser une fenêtre ouverte en plein hiver fera augmenter votre facture de chauffage et les courants d'air entraîneront des désagréments sur le plan du confort. Quant à la fenêtre, elle pourrait bien geler en position ouverte. De plus, l'air entrant, non filtré, contient des poussières et la chaleur sortant par la fenêtre est perdue. Une fenêtre laissée ouverte peut également occasionner des problèmes pour la sécurité ou des nuisances sonores. Enfin, on ne peut régler la quantité d'air entrant, ni sa diffusion dans les différentes pièces de la maison.

La ventilation à récupération de chaleur

Heureusement, il existe une autre méthode permettant d'introduire de l'air neuf dans la maison et cette méthode est sûre, très efficace et peu gourmande en énergie : le ventilateur récupérateur de chaleur (VRC). Les VRC sont des appareils de la taille d'une mallette habituellement munis de deux ventilateurs, le premier introduit de l'air neuf, le second extrait l'air vicié. La chaleur est transférée de l'air sortant à l'air entrant (dans le noyau d'échange de chaleur), ce qui aide à réduire les coûts de chauffage. Les deux flux d'air sont séparés, et seule la chaleur est transférée à l'air entrant. Le VRC agit donc en quelque sorte comme le poumon de la maison.

Dans les habitations équipées de plinthes électriques ou d'appareils de chauffage par rayonnement, l'air neuf introduit par le VRC est acheminé directement aux chambres et aux principales pièces de la maison par un réseau de conduits réservé à cet usage. Le VRC extrait simultanément l'air vicié de la cuisine et des salles de bains et l'évacue à l'extérieur. Dans les habitations équipées de générateurs de chaleur, il n'est pas rare de trouver des VRC branchés sur le réseau de conduits du générateur. Ce dernier fonctionne alors en continu pour diffuser l'air neuf dans la maison, et les ventilateurs de cuisine et de salles de bains fournissent une ventilation d'appoint. Les VRC sont munis de réglages permettant d'en ajuster la vitesse en fonction des besoins. On trouve également des commandes automatiques permettant de moduler le fonctionnement du VRC.

Les VRC sont intégrés aux maisons neuves éconergétiques, réduisant les fuites d'air et les coûts de chauffage et de climatisation, et assurant le confort des occupants. La réduction des fuites d'air non voulues aide également à protéger la toiture, les murs et le sous-sol des dommages causés par l'humidité. Cependant, plus la maison est étanche, plus elle a besoin de ventilation mécanique contrôlée et efficace en énergie pour assurer l'échange d'air intérieur-extérieur nécessaire à une saine qualité de l'air intérieur. En éliminant les fuites d'air d'une maison existante et en l'équipant d'un ventilateur récupérateur de chaleur, vous réduisez votre facture de chauffage tout en maintenant une qualité de l'air intérieur aussi bonne sinon meilleure qu'auparavant.

L'installation

Il est possible d'acheter un VRC dans certains magasins de rénovation, mais il peut être préférable d'en confier la conception et l'installation à un entrepreneur qualifié. Celui-ci sera certifié par l'Institut canadien du chauffage, de la climatisation et de la réfrigération ou un organisme de formation semblable, conformément aux codes et aux normes de construction en vigueur. Il est en effet essentiel de mesurer et d'équilibrer les flux d'air entrant et sortant pour éviter que le VRC ne cause de problèmes dangereux de surpression ou de dépression des locaux. Cette opération d'équilibrage doit être effectuée au moment de l'installation du VRC, puis vérifiée régulièrement par un entrepreneur qualifié et conformément aux directives du fabricant. Choisissez un appareil peu énergivore possédant une bonne efficacité énergétique en saison de chauffage, portant de préférence l'étiquette ENERGY STARMD.

Conseils sur l'emplacement
Le choix de l'emplacement du VRC est important :

  • À l'extérieur, la prise d'air neuf et la bouche d'évacuation doivent être situées à bonne distance de la sortie du sèche-linge, des évents et des prises d'air des appareils de chauffage à combustion (chauffage des locaux ou de l'eau), ainsi que des portes et fenêtres.
  • Les bouches d'évacuation et d'admission doivent être à une certaine hauteur au-dessus du sol pour éviter d'être recouvertes par la neige.
  • Il ne faut pas les placer sous les terrasses, car elles doivent être inspectées et nettoyées régulièrement.
  • La prise d'air neuf ne peut être située dans un garage ou un vide sous toit, car il serait dangereux d'alimenter le VRC avec l'air se trouvant dans ces endroits. Il est également peu sûr d'y évacuer l'air vicié.
  • Pour des raisons de sécurité, les VRC ne peuvent être reliés aux hottes de cuisinière, aux tables de cuisson ou aux sèche-linge.

Pour ces raisons, on utilise souvent le local où se trouvent le générateur de chaleur ou la chaudière.

Entretien

Les VRC demandent un entretien annuel minimum pour assurer l'efficacité et la sûreté de leur fonctionnement. Au début de chaque saison de chauffage, nettoyez les filtres et les lames de l'échangeur de chaleur et assurez-vous que les bacs d'eau de condensation et les conduits sont propres et non obstrués. Inspectez et nettoyez les grillages extérieurs de la prise d'air et de la bouche d'évacuation. Consultez les directives du fabricant pour connaître les exigences d'entretien.

L'aération de la maison par ouverture des fenêtres est quelquefois souhaitable, mais les VRC sont un moyen efficace et efficient de répondre à vos besoins précis de ventilation.

Modalités d'utilisation des articles prêts à publier de la SCHL

L'utilisation des articles est régie par les modalités énoncées dans la section Articles prêts à publier du site Web de la SCHL. L'information contenue dans cet article doit être publiée sous sa forme actuelle et doit être attribuée à la SCHL. L'autorisation de publier un article accordée par cette convention n'est valable que pour une période de un an à compter de la date de création de l'article par la SCHL, peu importe la date à laquelle vous l'avez publié.

Pour obtenir de plus amples renseignements

Pour en savoir davantage sur les technologies et pratiques durables qui peuvent améliorer la performance de votre maison ou sur l'achat et la propriété d'un logement, consultez le site Web de la Société canadienne d'hypothèques et de logement au www.schl.ca ou composez le 1-800-668-2642. Depuis plus de 65 ans, la SCHL est l'organisme national responsable de l'habitation au Canada et une source d'expertise fiable et objective dans ce domaine.

Renseignements

  • Groupe des relations avec les médias
    au Bureau national de la SCHL
    613-748-2799
    media@schl.ca