Institut professionnel de la fonction publique du Canada

Institut professionnel de la fonction publique du Canada

21 mars 2017 13h10 HE

Lois antisyndicales au Manitoba : l'histoire se répète

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 21 mars 2017) - Le dépôt hier par le gouvernement du Manitoba des projets de loi antisyndicaux 28 et 29 (« The Public Services Sustainability Act » et « The Health Sector Bargaining Unit Review Act ») est une attaque directe contre les droits des travailleurs dans la province, selon l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC).

Ces projets de loi visent respectivement à geler les salaires de toute la fonction publique de la province et à réduire le nombre de conventions collectives dans le secteur de la santé publique.

« Le gouvernement Pallister semble marcher dans les pas de l'ancien gouvernement Harper, déplore la présidente de l'IPFPC, Debi Daviau, et ne tient aucun compte des dures leçons tirées des erreurs de ce gouvernement. Le gel des salaires n'améliorera en rien les services offerts aux Manitobains et ne remplira pas non plus miraculeusement les coffres du gouvernement provincial. Et la réduction du nombre de syndicats n'est pas la solution aux problèmes auxquels le gouvernement fait face. Les décisions démocratiques déjà prises par les travailleurs de la santé à propos de leur représentation syndicale doivent être respectées ».

« L'IPFPC se tient toujours prêt à travailler directement avec le gouvernement pour trouver des solutions à la surcharge du système de soins de santé provincial, mais il rejette catégoriquement les raisons invoquées pour imposer aux fonctionnaires un gel de salaire. On blâme toujours les syndicats pour la situation financière difficile de la province, mais ça n'a pas plus de sens de le faire aujourd'hui au Manitoba que ça n'en avait au niveau fédéral il y a quelques années. Le gouvernement provincial devrait s'asseoir avec ses agents négociateurs et trouver de vraies solutions à ses problèmes au lieu de tenter d'enlever des droits acquis aux travailleurs, de conclure Mme Daviau ».

À l'heure actuelle, l'IPFPC examine la situation et toutes ses options avec ses collègues de la Manitoba Federation of Labour (MFL).

L'IPFPC représente quelque 55 000 professionnels du secteur public du Canada, dont environ 340 ingénieurs et professionnels de la santé employés par le gouvernement du Manitoba.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter (@pipsc_ipfpc).

Renseignements

  • Pierre Villon
    613-228-6310, poste 4928 (bureau)
    ou 613-794-9369 (cell.)
    pvillon@pipsc.ca